article comment count is: 1

Les parents et l’éducation sexuelle des enfants : le silence tue

Autrefois, l’éducation sexuelle des enfants était réservée aux parentés. Au fil du temps, ce rôle a été délaissé et un fossé entre les enfants et les parents s’est creusé. Les enfants se rabattent souvent sur les médias, l’internet, etc, pour en savoir plus, ce qui n’est pas sans conséquences. S’enfermer dans le tabou ou briser le silence ? Les parents doivent faire un choix. 

Il a toujours été difficile pour les parents de parler de sexualité avec leurs enfants. Au Burundi, il se dit qu’autrefois l’éducation sexuelle des enfants revenait aux oncles pour les garçons et aux tantes ou grandes sœurs pour les filles. Mais souvent, il ne s’agissait réellement que d’un petit briefing lorsque le mariage approchait.

Avec l’école les parentés passent moins de temps avec leurs enfants. Avec le système d’internat, c’est encore plus compliqué. Certains enfants rentrent à la maison pour les vacances seulement. Et voilà que le fossé entre les enfants et les parents se creuse, ce qui rend difficile le dialogue entre eux. 

Aujourd’hui, la sexualité dans le cadre familial reste plus ou moins taboue. Peu de parents prennent l’initiative d’expliquer à leurs enfants la façon de se comporter en matière de sexe. Ces derniers se rabattent donc sur les médias, l’internet ou des amis pour en savoir plus. Mais cela n’est pas sans conséquence. 

Des enfants qui mettent au monde des enfants

Depuis 2000, le phénomène des grossesses non désirées a pris une autre dimension. Au fil des années, il a pris une allure inquiétante. Beaucoup de jeunes filles ont abandonné les études. C’est une triste réalité, des enfants mettent au monde d’autres enfants. Et les chiffres  ne cessent d’augmenter.

Actuellement, un changement s’opère lentement. La mentalité semble évoluer. Ce sont les enseignants qui s’occupent de plus en plus de l’éducation sexuelle mais en réalité, la balle revient toujours dans le camp des parents. Cependant,  beaucoup de parents ont du mal à prendre en mains l’éducation sexuelle des enfants. C’est d’autant plus difficile que dans les valeurs et tradition burundaises, parler de la sexualité est parfois confondu à l’incitation à la débauche. 

S’enfermer dans le tabou ou briser le silence ?

Aujourd’hui, même si les parents parlent difficilement de sexualité à leurs enfants, ces derniers ont quand même accès à ces informations via les nouvelles technologies. Le risque est que ces nouveaux canaux influencent négativement les enfants. L’internet permet aux enfants de découvrir la sphère de la sexualité. Et ils seront tentés par imiter ce qu’ils découvrent, faute d’un encadrement familial efficace. Les parents doivent veiller et peut-être se mettre à jour en ce qui concerne les TIC. 

Qu’on se comprenne bien, l’éducation sexuelle n’a rien à voir avec la prostitution ni avec l’incitation à la débauche. Elle permet plutôt à nos enfants de mieux affronter le monde des adultes. Parler aux enfants de sexualité, c’est les armer contre les malfaiteurs qui voudraient abuser d’eux. C’est aussi leur éviter des grossesses non désirées qui ménacent leur avenir. S’enfermer dans le tabou et jeter nos enfants dans la gueule du loup ou briser le silence et leur assurer un avenir meilleur ? Voilà les seuls choix qui s’offrent aux parents.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. La question est tellement Complexe et compliqué. La société est en train de perdre certaines valeurs humaines. Umwana ntakiri uw’igihugu canke wa Bose, des Pères, papa osent faire la cour avec des fillettes avec le même âge que leurs filles. Comment ce genre de mec puissent donner conseil à leurs enfants.

    Aujourd’hui, les sources d’information deviennent de plus en plus florissante, certaines en contradiction avec les conseils aux seins de la famille « indero yo kuziko ». La question mérite une très grande préoccupation pour différents acteurs.