article comment count is: 1

Twittoscopie : « l’élu » et ces signes qui ne trompent pas

La surprise n’aurait pas été totale. Le général Évariste Ndayishimiye a été désigné comme candidat du Cndd-Fdd pour les élections présidentielles de juin 2020. Et sur Twitter, le Congrès du parti au pouvoir a été l’info-reine. Pour le meilleur et pour le… rire.

Comme on vous l’a dit, les voies de Dieu sont impénétrables. Dieu avait déjà choisi et les signes ne trompent pas. Et tant qu’on y est, pourquoi ne pas demander à Dieu seul de gouverner ? Blasphème ! Mais continuons.

Il fallait attendre la fin pour rendre les choses encore plus mystiques qu’on ne le pensait. Il y a aussi des leaders qui ont été élus ainsi quoi que peu religieux. Mais à quoi servirait la prière si l’on ne se référait pas aux faits sacrés ? 

Si vous croyiez avoir échappé à l’omniprésence de la religion au Burundi, vous vous êtes trompés. Nous sommes profondément religieux, non, mieux : nous sommes profondément chrétiens. Les signes, vous en voulez ? 

Comme je vous l’avais quand même dit dans la twitto précédente : « Une colombe descendra ». Pensez-vous qu’elle avait raté sa cible ? Je ne vais pas vous apprendre qu’un plus un (1+1) en algèbre amoureux égal à un (1). Je m’étais trompé de timing ? Non, on vous l’a répété : « Dieu l’avait » déjà choisi. Avançons.

 Mais il faut aussi savoir que les colombes ne se mettent pas sur n’importe quelle tête. 

Avant les trois jours de prières, il y avait déjà des signes avant-coureurs. Ce n’était pas des oiseaux de « révélation » cette fois. Tout ce qui peut sembler naturel pour vous ne l’est pas forcément pour l’autre. Il y a eu suspens ou un semblant de suspens ? A vous de voir ! 

Et aussi, à toute ces personnes qui veulent qu’à l’avenir on n’élise plus un président et qu’on attende les signes divins, et bien vous n’êtes pas loin de ce que la volonté divine prévoit, peut-être. À moins que madame Mwidogo nous révèle d’autres choses ! 

Êtes-vous déçus, autant déçus que la prophétesse de l’Assemblée nationale ? On vous l’a bien dit. Il y a volonté divine et volonté de la « devine ». Si vous parvenez à faire la différence, vous comprendrez pourquoi le premier citoyen a dit que « vous allez devenir fou » en vous opposant à la volonté divine. Un moment pour les abatwip de se rappeler de la prophétie de madame Mwidogo. 

 

Qui est le nouveau candidat selon « saint » Twitter ?

Sur Twitter, il y a du vrai et du faux. Il y a ceux qui savent et ceux qui ne savent pas. Faites comme moi, ne soyons pas comme journaliste Kavuyu qui anticipe un peu trop vite et sur tout. Lui semblait déjà connaître qui serait le MC annonciateur de la nouvelle. 

Certains abatwip et les amis des abatwip se sont prêtés au jeu de portraits. Un exercice périlleux et dangereux à la fois. Dangereux parce que non seulement elle frise parfois le ridicule mais aussi et malheureusement ; elle révèle encore cette haine qui fait des ravages chez certains de nos compatriotes. Que faire ? Assister, supporter et passer. Voici comment le nouveau candidat est vu par certains. Je me passe de tout commentaire.  

Kwa waswahili, on dira « Pita, anapita njia ». Le feu journal en ligne Ikiriho nous présentait le Swag de celui qui était à l’époque le nouveau patron du parti. Il faut dire qu’il a quand même un certain goût de mode assez révolutionnaire. Admettons-le. Et disons aussi que les costumes et Lacoste prendront fin. Voici quelques images collectées.  

 

Mais au-delà du style vestimentaire, l’homme de Gitega peut lire la Bible sur tablette. Ceci n’est pas classe ? Il faudrait aussi vous dire que c’est un vrai bon danseur, il l’a prouvé. 

 

Disons qu’il a tout. Le swag, la danse, la bonne humeur et bientôt la présidence !

 

Le CDP et les moutons ses «panulde »

On ne peut pas s’en aller ainsi sans devoir parler des « moutons de Panulde ». Vous voyez comment la politique se joue ? Il est bien hein ? Tout se passe très bien pour tout ce qui concerne les transferts dans ce mercato politique. Si certains changent de guide, d’autres voyagent de parti à parti comme une collection pour trouver la chaussure au bon pied. Mais heureusement qu’il ne s’agit pas de mouton de Panurge. Sinon on ne comprendrait pas la logique.  

 

Mais cette histoire assez illustrative de notre classe politique. Je ne peux rien commenter. Voyez par vous-même ce que l’on mérite comme dirigeant. Bravo !

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)