article comment count is: 2

Mauvaises odeurs aux aisselles : devrait-on s’inquiéter ?

La transpiration est un phénomène tout à fait normal qui permet au corps de réguler et de garder stable sa température. Sauf que les odeurs qui en résultent peuvent être parfois très dures à vivre. Une spécialiste éclaire notre lanterne.

Ariel est un jeune adulte inquiet. Il se demande pourquoi il lui arrive de dégager cette mauvaise odeur. « J’avais déjà senti ces odeurs chez mes amis mais je n’aurais jamais pensé que ça m’arriverait un jour. Quand je fais une marche ou m’expose au soleil, je commence à avoir peur de m’approcher des gens car c’est vraiment embarrassant ».

Ariel est partagé. Il se laisse convaincre que ce n’est pas l’horrible igikakwe dont il a toujours entendu parler. Mais n’empêche, il se demande que faire. Et sa question est légitime, d’autant plus qu’il la partage avec d’autres jeunes de son âge qui assistent impuissants à des changements physiques de leurs corps sans y comprendre grand-chose.

Explications

Sous notre peau se trouvent de petites glandes sudoripares dont le rôle est de secréter de la sueur. La sueur est composée à 99% d’eau ainsi que d’autres molécules et de sel. Nous en avons entre 2 et 4 millions et ces glandes se divisent en deux grandes parties : les glandes eccrines se trouvant surtout sur le front, les paumes des mains et les pieds, et les glandes apocrines qu’on retrouve principalement au niveau des aisselles et au niveau des parties génito-anales.

Lorsque nous sommes en situation de stress ou dans des moments de fortes émotions, nous secrétons des hormones comme l’adrénaline, la dopamine et la noradrénaline. Cela peut entraîner un effet sur les glandes sudoripares et ces derniers vont faire secréter de la sueur. Cette machinerie est gérée par le système nerveux dit autonome ce qui veut dire qu’il est impossible d’y peser par une action volontaire.

Une maladie qui se traite

Mais quand la transpiration est associée à de mauvaises odeurs, notamment au niveau des aisselles, cela pose problème. « Les mauvaises odeurs au niveau des aisselles appelées Bromhidrose constituent une maladie », nous explique la dermatologue Belyse Kaneza. « Elles sont causées par une décomposition de la sueur et des cellules mortes de la peau par des bactéries et levures. La transpiration en soi ne cause pas de mauvaise odeur sans l’intervention de ces microorganismes», ajoute la spécialiste.

Elle continue en expliquant que certains facteurs peuvent accentuer cette maladie comme un manque d’hygiène corporelle, le port de vêtements trop serrés, un climat chaud, le genre masculin et certains aliments comme l’ail, le poisson, la viande rouge et les épices.

Elle souligne aussi que des traitements existent contre les mauvaises odeurs causées par la transpiration. Il s’agit d’agents antibactériens et antimycosiques étant donné que ces mauvaises odeurs sont causées par des bactéries et des levures. Il est également question de rasage régulier des poils des aisselles, de lavage quotidien avec un savon antibactérien, de l’usage de déodorants et anti-transpirants ainsi que le port de vêtements en coton et non serrés.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. J’ai vécu un moment où cette mauvaise sueur et odeur dégagées de mon corps me gênait et me disais intérieurement que quelque chose n’allait pas.
    Fraternellement, j’étais tombé malade avant de me faire traiter et la mauvaise odeur a disparu.
    Bonsoir