article comment count is: 0

#FNDB2023 : quid de la publication des recommandations de la 1ère édition ?

Presque deux ans après la tenue du premier forum national sur le développement du Burundi (#FNDB2021), le Burundi va tenir sa deuxième édition, (#FNDB2023). Elle aura lieu du 20 au 21 avril, sous le thème : « Burundi pays émergent en 2040, pays développé en 2060 ». Mais où sont passées les recommandations de la 1ère édition ? Analyse. 

« Comment organiser un deuxième forum sans que même les recommandations du premier forum national sur le développement du Burundi (#FNDB2021) ne soient encore rendues publiques ? Evaluées ? », s’interroge un des experts économiques qui avait pris part à ce premier rendez-vous. 

S’exprimant sous anonymat pour des raisons personnelles, il rappelle que le thème central était : « Faire du Burundi un pays émergent d’ici 2040 ». Un premier rendez-vous du genre qui avait mobilisé des économistes, des experts en Banques, des universitaires, des agronomes, etc. « Ils ont eu l’occasion de décrire l’état des lieux, et de formuler des propositions pour atteindre cet objectif », ajoute-t-il, soulignant que de fortes recommandations ont été formulées dans tous les domaines : agriculture, élevage, électricité, commerce international, banques, éducation, environnement, etc. 

Presque deux ans après, il déplore néanmoins que ces recommandations ne soient pas accessibles : « On s’était convenu que cela soit publié sur le site web du forum, mais jusqu’aujourd’hui, rien n’a été fait », déplore-t-il. Il se demande alors ce qui fera objet du deuxième forum : « En fait, le deuxième forum devrait se focaliser sur les clauses de la 1ère édition qui n’ont pas été mises en application. Une sorte d’évaluation. Alors, comment évaluer quelque chose qui n’a pas été rendue publique ? Et voilà, on dit qu’on veut un Burundi développé d’ici 2060. »

Pour cet expert, il faut être systématique et ne pas brûler les étapes : « Il faut d’abord qu’on soit un pays émergent avant de penser à un pays développé. Or, à voir la situation économique du pays, l’état de pauvreté, l’allure de développement industriel, … c’est difficile d’espérer ».

D’après lui, on risque de trop embrasser. « Et là, le résultat est connu. Nous avons plusieurs politiques, plusieurs plans nationaux ou stratégies, plusieurs visions. Et qu’en est-il de leur évaluation avant de planifier d’autres ? Il nous faut des priorités si réellement on veut mettre le pays sur le rail du développement. Sinon, on restera dans le tâtonnement, les théories, les réunions », se résume-t-il.    

Pour lui, il ne sert à rien d’avoir plusieurs plans, stratégies et visions.  « Normalement, il devrait y avoir chaque fois évaluation d’un tel ou tel autre plan. L’occasion de dégager les forces et les faiblesses. Voir ce qui n’a pas marché, où améliorer, les échecs et apporter des solutions », conseille-t-il. 

Qu’en pense l’Olucome ?

« Où sont d’abord les recommandations du 1er forum ? », réclame aussi l’organisation Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome). « Rien n’a été fait jusqu’aujourd’hui malgré les attentes. On a même écrit beaucoup des correspondances pour demander leur publication, en vain », confie Gabriel Rufyiri, président de cette organisation.  

Une question qui a fait d’ailleurs objet des échanges entre lui et le premier ministre Gervais Ndirakobuca.  « Excellence Monsieur premier ministre, lors du Forum du 18 au 19 novembre 2021, les organisateurs avaient annoncé que le rapport issu de ce forum sera publié sur le site web de ce forum mais jusqu’aujourd’hui ce rapport n’est pas encore publié sur ce site.  Lors de notre audience, vous nous avez promis que vous alliez vous y pencher », lit-on d’ailleurs dans une correspondance que l’Olucome a adressé au 1er ministre, le 22 mars 2023.

M. Rufyiri lui a aussi rappelé qu’il avait été également convenu une mise en place d’une stratégie de mise en œuvre de ces recommandations ainsi qu’une équipe de suivi.

« Est-ce que tout cela existe déjà ? », s’interroge-t-il. Revenant sur la Table ronde avec les bailleurs organisée après le premier forum, il trouve que c’est une bonne chose. « Mais, ce forum est au-delà de la Table ronde. On dirait que ce premier avait été organisé pour avoir quelque chose à présenter aux bailleurs », nuance-t-il, tout en relevant certains aspects qui avaient été évoqués lors de ce premier rendez-vous tels la bonne gouvernance, les réformes des secteurs prioritaires en matière de croissance, la lutte contre la corruption, le capital humain, etc. 

Pour Rufyiri, c’est une bonne chose d’organiser une seconde édition, mais il faut se focaliser sur l’état de mise en œuvre des recommandations du 1er forum. 

Un rendez-vous d’espoir mais… 

Pour rappel, ce rendez-vous, du 18 au 19 novembre 2021 avait suscité beaucoup d’espoir. Autour du président de la République Evariste Ndayishimiye, des membres du gouvernement, des experts en différents domaines, des professeurs d’universités, des hommes de la société civile, … tous s’étaient donné rendez-vous à l’hémicycle de Kigobe. 

Une campagne publicitaire avait été faite sur les médias, les réseaux sociaux, … Un site web dédié à ce forum était vite créé : https://forum-developpement.bi   

C’est d’ailleurs là qu’on devrait trouver ces recommandations tant réclamées et importantes.  

Et lors de la clôture de ce 1er forum national sur le développement du Burundi, le président Evariste Ndayishimiye avait souligné que la participation, dans ces assises, de toutes les couches de la population, constituait une force qui renforce la cohésion sociale et la crédibilité des recommandations qui ont été soumises. « Les recommandations formulées feront l’objet d’une attention particulière et nous appelons les différents ministres à s’en approprier.  Les services techniques mettront en place des plateformes thématiques pour recueillir toutes les contributions », avait-il souligné. 

D’ailleurs, un autre forum avait été annoncé, en 2022, une occasion d’évaluer la mise en œuvre des recommandations issues de ce forum.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion