article comment count is: 0

Adolescents Vs parents, une relation éternellement conflictuelle

La période de l’adolescence, comme la science l’indique, est prise comme un passage où les enfants deviennent ingouvernables. Dans pas mal de cas, la difficulté réside dans l’incompréhension, les parents devenant comme des ennemis pour leurs rejetons. Pour les uns, comme pour les autres, la gestion de cette crise passagère a toujours été compliquée.  

« Insensés, insensibles », chantait un jour Maître Gim’s dans la chanson « Avant qu’elle parte », en hommage aux mamans qui doivent gérer des enfants parfois ingérables. Une situation qui surgit quand les parents s’y attendent le moins : l’adolescence. Une période synonyme de tension dans certains foyers. Josué, un jeune homme maintenant dans la vingtaine se rappelle de sa mauvaise cohabitation avec les parents. « A mes 13 ans, je voulais à tout prix plus de liberté, plus d’espace pour passer de bonnes soirées avec mes amis. Sauf que les parents y voyaient une sorte de vagabondage », se remémore-t-il. Plus tard, il prendra la décision de quitter la maison, fuyant les querelles devenues quotidiennes sur son comportement. « J’ai dû passer une semaine chez un de mes copains pour me sentir un peu aimé, loin des tracasseries de mes parents », poursuit-il. Grâce aux conseils des parents de son ami sur la manière de réagir quand les parents ne sont pas d’accord, Josué a regagné le bercail. « Je me demandais pourquoi j’avais des parents invivables alors que l’ami de mon âge était très à l’aise avec les siens. Mais quand je suis allé chez lui, j’ai retrouvé l’ambiance de la maison ». Et c’est là qu’il a compris que ce qui lui arrivait n’est pas exceptionnel, juste un passage obligé. 

Un peu de retenu pour les parents

Devoir affronter un changement radical chez l’enfant est parfois difficile à appréhender chez les parents. Faute de communication dès le bas âge, les enfants se voient livrées à eux-mêmes. Mathilde, une maman habitant le quartier Musaga se souvient du temps où, son premier fils a subitement changé de comportement. « J’avais mis au monde un beau bébé. J’ai élevé un enfant adorable. Et là, patatras, mon fils est devenu une sorte d’alien. Il était affectueux et du jour au lendemain il se comportait comme un ours ». Pendant plus d’une année, son fils ne demandait plus, tout lui appartenait. Son sens d’humour avait disparu et il ne se souciait plus de son habillement. Cette mère de quatre enfants a fini par accepter le comportement de son fils. « Heureusement que son père a été plus compréhensif avec lui. Petit à petit son attitude a changé parce qu’il allait au sport avec son père. C’est plus tard que j’ai appris que c’est parce qu’il traversait la période d’adolescence », s’en réjouit-elle. 

Pas de crise, mais un processus développemental 

Dans son ouvrage « Adolescence, its psychology, and its relations to physiology, anthropology, sociology, sex, crime, religion, and education » publiee en 1904, Stanley Hall parle de l’adolescence comme une « tempête et tension », car c’est une période qui traduit le mieux les aléas de la vie émotionnelle à l’adolescence caractérisés par l’instabilité, le jeu des passions contradictoires, le tumulte émotionnel et l’état de tension.

Justin Mugisha, psychologue spécialisé dans l’éducation et le développement de l’enfant et l’adolescent conseille aux parents de comprendre que l’adolescence une période de passage de l’enfance à l’âge adulte. Ils doivent donner tous les outils nécessaires pour aider leurs enfants dans cette traversée. « Les parents doivent savoir que l’adolescence est une période de fragilité pour les enfants sur le plan psychologique, relationnel, moral, etc. Le rôle des parents dans cette période cruciale est de les aider à panser ces blessures qu’ils peuvent avoir. », souligne-t-il.

Chers parents, pendant la crise d’adolescence, il faut pouvoir accepter le changement car le jeune est en pleine construction de son identité. Laissez-le prendre son envol, son autonomie. Osez lui faire confiance mais soyez présents et disponibles pour lui. Intéressez-vous à son univers. Il est important de dialoguer avec l’adolescent. Donnez vos opinions, mais écoutez attentivement les siens pour mieux se comprendre.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion