article comment count is: 14

Un médecin burundais mérite mieux que 30 dollars par mois…

Personne ne s’imagine qu’avec un doctorat en médecine, on se retrouve au chômage, ou à galérer avec un salaire de misère. Pourtant…

«S’il y a une faculté qui permet de ne pas se soucier du manque d’emploi à la fin, c’est bel et bien la médecine!», se disait Dieudonné. On est en 2008, il vient de terminer ses études secondaires et choisit la médecine, avec l’assurance que «devenir médecin est une garantie de vie meilleure».

Et voilà notre ami qui débarque dans la très prisée fac’ de médecine. «Je vais peut-être peiner pendant mes années d’études mais après je vais me régaler», se dit-il. D’ailleurs, les années de médecine sont pour lui comme une partie de plaisir. Il a aussi la passion pour cet «art de guérir» et il réussit avec brio. Début 2018, dix ans après son rêve, de l’eau a coulé sous les ponts. La situation n’est plus la même. Le ministère de la Santé ne va pas engager de nouveaux médecins. Ils leur disent qu’«il y aura juste des remplacements pour les postes vacants, soit des médecins partis à la retraite, soit ceux partis pour des formations ou du travail à l’extérieur, soit des décès quand cela arrive », se rappelle notre docteur. Dans ce cas, les chances d’être embauché par l’État sont  minimes.

Et voilà donc tous les espoirs du jeune médecin douchés. Dieudonné fait partie des quelque 200 nouveaux médecins qui sortent chaque année des trois écoles de médecine du Burundi. Pourtant, on ne cesse de dire qu’il y a manque de médecins dans les hôpitaux : 0,1 médecin seulement pour 10000 habitants en 2018. Mais où vont-ils alors?

Débrouillardise

Les plus chanceux sont engagés dans les hôpitaux privés de Bujumbura ou autres cliniques ici et là. Il y a ceux qui choisissent d’aller tenter leur chance dans d’autres pays. Et d’autres, comme Dieudonné, qui se tournent vers de petits centres de provinces. Aujourd’hui, il travaille dans un centre de santé de la province Bubanza. Et contrairement à la fac, ce n’est plus une partie de plaisir et c’est loin de ce qu’il avait imaginé dix ans plus tôt. Mauvaise paie, conditions de travail frisant parfois la limite du professionnellement acceptable…sans oublier  qu’il est obligé de faire tous les jours le trajet Bujumbura-Bubanza car ne pouvant pas s’installer là sans contrat de travail. Et son salaire, n’en parlons même pas! «L’argent qu’on me donne couvre juste mes déplacements et ma ration du jour. Je n’avais jamais imaginé vivre ça après sept ans de médecine!», confie-t-il non sans un brin de regret.

Quid de ceux engagés par l’État ?

Le salaire de base d’un médecin généraliste engagé par l’État est d’environ…30 dollars américains, 77 512 FBU pour être précis!  Quant au salaire net, il est calculé en fonction des primes et indemnités qui varient en fonction de l’endroit où le médecin travaille. «Imaginez-vous faire sept ans (et plus) de médecine et se retrouver à errer dans la rue sans travail ou encore, si la chance vous sourit, savoir que ton salaire de base est moins de trente dollars le mois et que tout le reste repose sur des indemnités et des primes», s’offusque C.M., un autre jeune médecin.

Et là, c’est sans parler du travail colossal qui t’attend, et le poids de la société : un frère, une sœur, un cousin, etc. qui regardent tous le grand frère médecin en pensant, comme les autres, qu’«il n’y a pas plus nanti qu’un médecin». Du coup, poursuit le médecin, tu commences à te demander «dans quel bourbier tu t’es fourré!». Et l’on se demande encore pourquoi les médecins vont plus dans le privé ou encore vont voir à l’extérieur du pays? Et à notre ami de conclure : «Un bon médecin est un médecin bien portant, avec un bon niveau de vie pour pouvoir bien soigner les autres et non pas juste un médecin qui aura comme salaire, un  merci Docteur».

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (14)

  1. La manque d’emploi est devenue un problème majeur,c’est même l’un des causes des abandons scolaires pour nos petites soeurs et frères qui voient que NS étudions pour garder tout simplement nos diplômes dans les poches, que ces derniers ne nous aident à rien

  2. C,est grave,mais je pense personellement que une fois arrivé au poste d’un ministre de la Santé,je vais pronner à ce que le salaire soit rehaussé jusqu,au baraime satisfaisant…

    1. Je regrette pour mes chers ministres ,car quand ils sont nommés ils ne pensent qu’à maintenir leurs fauteuils.
      Quant à toi, wait and see

  3. C’est faux, #yagaburundi est ridicule, j’ai passé presque une décenie à Bujumbura. Un médecin du Burundi touche plus que ça, vous êtes entrain de décourager quelques médécins burundais de demain. Vous réciter mal l’histoire d’un looser qui travaille à la campagne d’un pays en dévéllopement et qui se croit être v.i.p pour ne pas résider à coté de là où il preste. Vous faites la honte du pays

  4. D’où vient les 450.000 net ??? des primes et indemnités? Je crois qu’il faut nous alerter sur le chômage et non sur le salaire de ceux qui travaillent…Dans un pays qui a des problèmes comme ceux du nôtre, 450.000fb ne suffisent pas mais n’alarment pas non plus…je ne veux pas m’embouber dans les histoires de « salaire de base », je considère le net à payer seulement…ces primes et indemnités sont toujours là pour ceux qui ont du travail, je pleure ceux qui sont au chômage alors que la population a besoin de tous ces Dr pour être soignée…

    1. Ces « 450000 » viennent effectivement des primes et indemnités pour un médecin engagé par l’Etat et ils ne sont pas nombreux ces temps-ci…sauf que ce n’est pas toujours « 450000 » vu que ces primes et indemnités varient en fonction de là où le médecin travaille…

      Et puis l’existence d’un problème (le chômage) n’empêche pas de parler d’un autre problème (la mauvaise paie pour un médecin)…et d’ailleurs pour info/rappel la problématique emploi/chômage nous en avons parlé comme vous pouvez le voir/revoir ici https://www.yaga-burundi.com/tag/bdiemploi/

    2. Je m’imagine que vous n’êtes pas médecin sinon tu comprendrais. Si ils avaient tardé a crié, je pense que c’était la honte de dévoiler leur salaire . Sinon moi-même je pensais qu’un médecin touche plus que ça ! Si vous considérez leur diplôme et le travail leur attribué ,c’est inimaginable vraiment il faut l’avouer.

  5. C’est du n’importe Quoi!!!!voir un a2 avec plus de 100millfbu sal de base vs un docteur à 77millfbu dz sal de base 🤭🤭🤭Vaut mieux en rester là avec les etudes😝😝😝😝😝

  6. La question du chaumage s’agrave du jour au jour ,grâce du surpeuplement burundaise.Il faut qu’il y’aura l obligation de planning familiale.

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non