article comment count is: 6

Lettre d’un médecin burundais à ses patients

Le 11 février de chaque année est célébrée la journée mondiale des malades. Au lendemain de cette date, un médecin en profite pour exprimer son ras-le-bol face à certaines habitudes des patients burundais.

Cher ami·e, cher patient·e,

C’est avec insistance que je prends cette plume pour vous écrire. J’espère que vous trouverez le temps de lire cette petite missive et de la relire avant votre prochaine consultation. Des reproches comme inattention, négligence, imprudence, lenteur…font toujours de nous des méchants et vous des innocent·e·s. Pourtant, ces trois mauvaises habitudes de votre part apportent une nuance.

Wikipédia n’est pas votre docteur

De nos jours, vous êtes nombreux à débarquer en consultation, avec des idées préconçues piquées sur des forums comme doctissimo, Wikipédia et consorts. Certains sont même devenus cybercondriaques, cette habitude de certains individus souffrant d’hypocondrie d’utiliser l’Internet pour rechercher de manière parfois compulsive de l’information sur la santé.

Ça devient très difficile, voire trop difficile même, de soigner un patient qui vous submerge des informations téléchargées sur internet, des fois qui ne viennent pas des sites médicaux officiels. Sachez qu’internet regorge du bon grain mais aussi de l’ivraie médicale. Ne vous y fiez pas. Et d’ailleurs, tous les sites médicaux vous le diront à la fin «en cas de doute, consultez votre médecin». Ressaisissez-vous alors.

Pas plus docteur que nous

Jurez de ne plus dire du mal du médecin s’il refuse de marquer sur l’ordonnance, l’antibiotique tant désiré et recommandé chaudement par ta voisine, victime d’un rhume atroce. Depuis quand pensez-vous en savoir plus long que nous, pour nous obliger de vous prescrire tel ou tel médicament ? Promettez de ne plus profiter de notre amitié pour nous demander des congés et papiers justificatifs illégaux.

Jurez de ne plus claquer la porte d’un docteur pour aller voir le médecin voisin  et médire sur le médecin qui n’obtempère pas à vos demandes. Et d’ailleurs, le meilleur moyen de se faire détester par un médecin est de dire du mal de ses confrères.

Ne consultez jamais par téléphone

Jurez de ne plus faire des consultations par téléphone. Si vous étiez dans un endroit isolé, là, je comprendrais. Mais, de nos jours, vous êtes nombreux (les ami·e·s sont les pires) à préférer le téléphone pour relater vos symptômes, demander quels médicaments prendre, renouveler vos ordonnances…sans vous rendre en personne à l’hôpital. La relation patients/médecins est quelque chose qui ne peut être numérisé, il me semble. Comment mieux vous soigner sans vous avoir examiné? Cher patient·e, l’examen clinique est un passage obligé dans la bonne quête du diagnostic. Pour votre bien, jurez à la prochaine fois, de vous pointer à l’hôpital et non au téléphone.

Cher patient·e, je m’arrête par ici. Je ne pourrais pas tout vous écrire, mais je vous laisse vous situer, et j’espère que chacun sera fier de son serment à honorer à la prochaine consultation.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (6)

  1. Un bon article plein de conseil. C’est vraiment le cas, on veut comparer l’autodidactie et l’autotraitement grace à l’internet mais carrement l’internet ne peut pas nous soigner. Je vous encourage cher Arnaud.

  2. Ceci est vrai. J’ai discute avec un ami de nature un peu violent sur une théorie de thérapie de la goutte, mais nous étions autour d’un verre. Il avait un peu dépassé sa dose habituelle ce qui amplifiait son agressivité et arrogance. Il me parlait du traitement lu a l’Internet exposé par un éminent professeur belge de renom international. Mais moi bougre petit agent de santé ne pouvait me comparer à ce prof. Le groupe dans lequel j’étais était lui confiant en moi car il savait que je suis qualifié et que j’ai de l’expérience suffisante . ce monsieur aussi le savait bien mais à me comparer avec un éminent professeur, le choix est clair. Je lui ai dit car c’est un intellectuel, qu’il ne faut pas se fier aux publications scientifiques internet accessibles à tout venant, car les vraies publications scientifiques sont protégées et demandent un abonnement et un mot de passe pour y accéder. C’est payant. Mais comme l’alcool lui dominait j’ai du m’incliner pour éviter que la conversation ne dégénère. Il faut que tout le monde sache. l’Internet de divertissement accessible à tout le monde ne peut pas se substituer au médecin. L’information informatique scientifique que nous utilisons dans les recherches est protégée et n’est pas livrée au grand public gratuitement. Notre médecin burundais a raison. De même, le monde est plein de nos jours de charlatans en médecine qui font passer des messages ridicules sur les ondes des radios télévisions de la façon de traiter toutes les maladies, décrivant honteusement et faussement des maladies connues , et l’autorité locale de santé les laissant impunément agir. Une véritable intoxication à la population. Bravo le Burundais. Espérons que les destinataires du message y trouvent intérêt.

  3. vraiment, alors partout les patients sont devenus les mêmes, parfois ils te viennent avec un diagnostique en tête qui n à rien avoir avec ses plaintes au lieu de te parler de ses plaintes, c’est vraiment décourageant

  4. les patients sont devenus les mêmes partout, parfois ils viennent avec un diagnostique en tête qui n’a rien avoir avec ses plaintes et des médicaments sur un bout de papier, si on refuse d’ecrire on est méchant, les repos médical n’en parlons même pas, c’est devenu la guerre

  5. J ai bcp de respect pour les medecin mais avouez aussi que quelque part ils sont pa si irreprochable,prenons le cas de prescrition des medicaments,un medecin peut t prescrire sur ordonance un medicament chers parce qu’il a fait un deal avec les delegues commercial,je sai s pas comment ils recuperent leur commission mais dans une clinique privée ici a buja on m a prescrit pour une angine des medoc a 64,000Fbu …arrivé a la pharmacie j ai demandé si j peux avoir des equivalent a moindre prix ,j en ai eu pour 11,000. C est quand mm une difference de 600%,reconnai le pays dans le quel nous somme et oeuvrer pour le bien de tous,en ce qui concerne le net je comprend qu’ils s’inquietent pour leur proffession dite noble maintenant qui est relevé des mysteres ,en mm temps 10.000 de juste se regarder en fasse et dire au docteur k tu as mal au dos pour finir avk une ordonnance d antinflamatoir e c est pas donné ,pourquoi traiter l’effet au lieu de la cause..seulment jusqu a maintenant on se rendrant dans vos hopitaux si c vraiment necessaire en attendant DR house et les youtuveur font l affaire,
    Ps=je me sui fait une chiruegie

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non