article comment count is: 0

CAN 2019 : les dix versets du supporter des Intamba

Le Burundi vient d’encaisser sa deuxième défaite d’affilée à la Coupe d’Afrique des Nations. Même si les chances de se qualifier sont minimes, malgré tout, au-delà de tout, nous devons continuer à soutenir nos Hirondelles. Pour ceux qui ne savent pas comment s’y prendre, voici quelques règles.

  1. Dans la réussite comme dans la défaite, on reste derrière les Hirondelles. N’oublions pas l’euphorie, la communion des éliminatoires. N’oublions pas non plus que notre équipe fait partie des « Petits Poucets » de cette CAN. 
  2. Si tu as les moyens, achète un billet d’avion et va supporter les tiens au lieu d’acheter des parcelles à gauche, à droite… Chaque bruit comptera dans le stade. Et il n’est pas trop tard.
  3. Si tu es croyant, c’est le moment de commencer les Amafungo (le jeûne) pour ton équipe nationale, arrête un peu de prier pour la mort du voisin qui ne t’a rien fait.
  4. Respect aux bars qui ont baissé les prix d’alcool pour le début de la CAN, clin d’œil au soûlard qui n’a rien à foutre du football et qui profite quand même.
  5. Si tu n’as pas les moyens d’aller en Egypte, partage au moins tout ce que tu trouves sur les Hirondelles, ça leur permettra de ressentir tout l’amour envoyé par leurs supporteurs. Ndasubiramwo, inondons internet avec les images de nos joueurs! Vous trouverez assez d’images à partager sur notre page Facebook. On a assez partagé Cristiano et Messi !
  6. À la Fédération, ne pensez même pas toucher à un seul centime de la prime des joueurs (on peut toujours se qualifier, Inch Allah!) , sinon vous aurez affaire à (pas) moi ! Il n’y a pas de meilleur moyen pour décourager les joueurs.
  7. Au gouvernement, promettez-leur des maisons et vous verrez à quel point un homme peut être déterminé quand on lui promet un foyer pour sa famille. Après tout, ils l’auront bien mérité.
  8. Aux Intamba, la sorcellerie, c’est de marquer les cœurs des gens sans marquer de buts. Cela prouve que c’est le jeu qui compte avant tout et vous regarder jouer sous les couleurs du pays est la plus belle chose qui nous soit arrivée depuis longtemps. Bravo pour les matchs contre le Nigeria et le Madagascar. Toutefois, il est temps de marquer aussi des buts, si ce n’est pas trop demander …
  9. Au sélectionneur Olivier Niyungeko, j’espère qu’à chaque fois, vous choisirez votre liste en fonction du travail et du potentiel que vous percevez dans vos joueurs, que vous laisserez votre instinct et votre cœur vous guider et non faire une liste basée sur des influences extérieures et du favoritisme injuste.
  10. À la RTNB, s’il y a une chance aussi infime soit-elle, que vous puissiez diffuser les matchs restants du Burundi, faites-le! Ce n’est pas tout le monde qui a les moyens de se payer Canal+ et encore moins d’aller voir les matchs dans un bar.

PS : Le football burundais ne s’arrête pas à la CAN. Il existe un championnat national aussi, ce même championnat qui a révélé certains des talents qui jouent à la CAN, comme la star Fiston Abdul Razak qui a débuté à Lydia Ludic. C’est bien beau de connaître par cœur tous les clubs et les joueurs des équipes anglaises et espagnoles, c’est d’ailleurs ce qui fait leur notoriété, mais il ne faut pas laisser pour autant les nôtres dans l’ombre, autrement ce serait de l’aliénation, dont je suis moi même victime, malheureusement. Mais j’essaie de m’en défaire, faites-le aussi.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Viva intamba. Ukubigenda kwose turi inyuma yanyu kuko gushika ub ntimuhegeshanya kwitera iteka n’igihugu cacu. #Intinziyacu #intambazacu

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.