article comment count is: 1

Epilepsie : l’ignorance tue

La santé est une affaire de tous. L’épilepsie a été considérée différemment selon les époques et ce depuis l’antiquité. Encore aujourd’hui, certains ignorent que c’est une maladie qui peut être traitée. D’autres l’attribue aux mauvais esprits et ne se donnent pas la peine d’aller consulter. Que doit-on savoir sur cette pathologie? C’est dans les lignes qui suivent. 

Aux heures de midi, épuisé par la fatigue et la faim, sous le soleil ardant de Bujumbura, je rentre de la fac. Je prends un bus de transport venant de Gasenyi en direction du centre-ville. Bien arrivé, je descends tranquillement avec un seul et unique objectif, rentrer vite à la maison. Je m’apprête à traverser la rue pour passer de l’autre côté en face de l’Onatel, avec une grande prudence. Je regarde à droit puis à gauche pour vérifier s’il n’y a pas une autre voiture et me voici témoin d’une scène qui, depuis ce jour, m’a rappelé l’importance des petits gestes qui sauvent. 

Dangereuses sont les croyances liées à l’épilepsie

Tout à coup, alors qu’un des passagers vient de descendre du bus, il tombe soudainement au milieu de la rue, manquant de peu de heurter sa tête heureusement sur le sol. Puis des convulsions généralisées le font tressauter. « Qu’a-t-il ? », demandent les passants. 

Alors que j’essayais encore de comprendre ce qui lui arrivait, une foule l’avait déjà encerclé, certains essayant de lui venir en aide. J’étais triste de ne pas savoir comment intervenir pour le secourir. Dans ma tête je me disais que si j’osais parler d’épilepsie, je risquais de me retrouver seul avec le malheureux. Les autres allaient sûrement détaler comme des lapins. Je pensais cela parce que la croyance populaire dit que si l’épileptique pète, il contamine tous ceux qui se trouvent à côté de lui. D’ailleurs je n’étais pas sûr et je ne voulais pas faire peur à tous ces gens. Je ne savais plus quoi faire. D’autres gens prennent l’épileptique pour un possédé. Ils sont nombreux à penser que c’est une attaque des démons quand l’épileptique est pris par des convulsions. Dans la région de l’Imbo, à Cibitoke on dit : « Afashwe n’ibifukunyi » (Il est pris par les forces maléfiques). Ici, il nous paraît important de remettre les pendules à l’heure.

Mais, c’est quoi l’épilepsie ?

L’épilepsie est une maladie neurologique chronique définie par la répétition spontanée de crises engendrées par l’hyperactivité d’un groupe de neurones dans le cerveau. Ces crises soudaines sont le plus souvent de courte durée. Une seule crise de type épileptique ne suffit pas pour dire qu’une personne souffre d’épilepsie. Il n’est pas rare que ce type de crise survienne une seule fois chez une personne, et ne se reproduise jamais. Seule la répétition des crises permet de définir une épilepsie.

On vient de le voir, l’épilepsie est une pathologie qui attaque le cerveau. Elle n’est pas une maladie infectieuse, encore moins une force maléfique et ne se transmet sûrement pas par air. Vous pouvez donc restez à côté d’un épileptique, vous n’allez pas l’attraper. 

Quid du traitement ?

Le diagnostic et le traitement de l’épilepsie ont fait des progrès considérables. Avec un traitement équilibré et bien suivi, une personne épileptique peut mener une vie normale à condition de respecter certaines règles. L’épilepsie peut cependant avoir des répercussions psychologiques et sociales, notamment chez les enfants.

Revenons donc à mon histoire. J’ai donc décidé de m’en aller et de laisser la petite foule se démener. De toutes les façons, il me restait juste assez de forces pour aller jusqu’à la maison et me mettre quelque chose sous la dent. Mais après cet incident, je me suis rendu compte que l’épilepsie est une maladie méconnue et j’ai décidé de faire quelques recherches pour aider ceux qui en souffrent ou leurs proches à la connaître davantage et, plus important encore, savoir quels gestes poser en cas de crises.  

Que faire si une personne fait une crise épileptique ?

Voici les petits gestes qui sauvent. Retenez-les chronologiquement, peut être que vous êtes celui qui sauvera un jour une vie. Si possible, aidez la personne à ne pas tomber par terre si vous le réalisez à temps ; écartez les objets dangereux pouvant causer à la personne des blessures pendant les moments de crises ; surtout ne rien mettre dans sa bouche pendant ou après la crise ; mettre quelque chose de mou en dessous de sa tête ou tenir personnellement la tête par vos mains pour éviter que la personne ne se fasse mal à la tête pendant sa crise ; restez avec la personne et chronométrez la durée de la crise ; si les crises se terminent, mettez le patient en position latéral de sécurité pour prévenir les fausses routes liées à la salive ou aux vomis de la personne ; si possible, mettez-lui une couverture et essayez de lui parler ; empêchez la personne de se lever avant qu’elle ne soit bien rétablie.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. J’ai des convulsions généralisées.
    Si vous voulez plus d’info, contactez moi au [email protected]
    J’ai eu la chance d’avoir assez de ressources pour traiter mes convulsions et maintenant on peut dire qu’elles sont contrôlées.