article comment count is: 0

Burundi : Madame la recherche, où es-tu ?

Bâtir un modèle qui définit notre existence et basé sur la science constitue sans doute une voie la plus sûre vers le développement. Les pays pauvres le sont non pas par manque de ressources. Ils le sont parce que leurs ressources ne sont pas mises à profit selon Eugène Staley. Au Burundi, pourquoi n’y a-t-il pas de cadres dédiés à la recherche scientifique ? Que ce soit en milieu scolaire ou académique ? Pourtant, la promotion de la recherche scientifique constituerait sans doute l’une des voies les plus sûres.

Le Burundi qui, après de longues années de guerre civile, essaie de se rétablir, ne peut pas échapper à cette réalité. En effet, le pays a besoin d’accélérer son rythme vers le développement quel qu’en soit le prix. Ainsi, la promotion de la recherche scientifique constituerait sans doute l’une des voies les plus sûres. 

Mais pourquoi n’existe-t-il même pas une institution chargée d’attribuer des brevets d’invention aux éventuels inventeurs ?  Dire que c’est parce qu’il n’y en a pas serait la plus mauvaise idée qui soit.

Pourquoi n’y a-t-il pas des cadres dédiés à la recherche scientifique ? Que ce soit en milieu scolaire ou académique, on ne voit quasi rien.

La recherche scientifique, pilier du développement économique

La recherche scientifique dans d’autres lieux, sous d’autres cieux, occupe une place stratégique dans toute action visant la libération des peuples. Dans les pays développés, la réforme de ce secteur constitue une des grandes priorités dans les programmes et décisions. Le Burundi, pays en voie de développement, a coûte que coûte besoin de sortir de la pauvreté. La recherche scientifique misant sur les ressources humaines à l’esprit inventif devient très indispensable. Cela serait bénéfique dans un premier temps avant que le pays n’ait eu assez de moyens pour s’occuper des recherches nécessitant de grands investissements. Les grands pays tels qu’on les connaît aujourd’hui, sont partis presque de rien. Mais ils ont su mettre à profit les ressources humaines que représentaient leurs scientifiques. Le grand développement est apparu chez eux après de grandes découvertes et des révolutions scientifiques.

Que faudrait-il faire ?

Il faudrait encourager la recherche scientifique en milieu scolaire dès le bas âge. Cela à travers des programmes d’enseignement y compris la pratique. Et ensuite, renforcer cet esprit dans les milieux académiques. Il faudrait trouver des chercheurs et inventeurs indépendants pour nous faire partager leurs travaux. Peut-être y en a-t-il mais sans espace pour s’exprimer. Comme on dit, des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche.

L’État devrait mettre en place une institution scientifique chargée d’attribuer des brevets d’invention aux inventeurs. Il devrait mettre aussi en place une encyclopédie où, par domaine, des recherches seraient inscrites. Cela dans le but d’avoir notre base scientifique qui aiderait des générations futures pour créer de nouvelles théories. Il faudrait donc organiser une activité chaque année pour collecter des recherches, inventions et découvertes dans le pays dans tous les domaines (Mathématiques, Physique, Informatique, Médecine, Agriculture…). Cela dans le but de récompenser ceux qui ont fait de grands travaux pouvant contribuer au développement du pays. Enfin, des brevets d’invention seraient attribués à des éventuels inventeurs dans différents domaines. De cette façon, l’esprit de la recherche scientifique et celui inventif auront été encouragés. Ce qui contribuera par conséquent au développement de notre cher beau pays.

 

Partagez-nous votre opinion

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non