Skip to content

Quand le destin s’en mêle… (2ème partie)

– Alors ?

– Alors quoi ?

– Comment tu l’as trouvé? demanda Annie en se tordant les mains, impatiente.

Anna leva la tête et contempla le visage à la fois anxieux et radieux de sa sœur tourné vers elle.

-Il est bien, rétorqua-t-elle en haussant les épaules allongée sur son lit, un livre entre les mains.

– Bien ? C’est tout ?! S’exclama sa sœur, déçue.

– Il est canon, c’est vrai. Voilà. Contente ? Se moqua Anna en levant les yeux au ciel.

– Je savais qu’il te plairait, répondit sa sœur en s’élançant vers sa chambre à elle, heureuse.

Anna ferma le livre qu’elle était en train de lire un instant auparavant et ferma les yeux en soupirant. Ce dîner avait été éprouvant pour elle, à vrai dire. Ce fameux NickCanon? Magnifique serait un qualificatif plus juste pour le décrire. Grand, très beau et large d’épaules, c’était de loin le plus bel homme qu’elle avait jamais vu. Et cet aura, ce charisme…En plus de cela, il n’avait pas cessé de l’observer à la dérobée tout le long du repas. Etait-ce leur ressemblance qui l’intriguait ? Anna n’avait cessé de se le demander tout en faisant des efforts immenses pour suivre la conversation, tant elle était subjuguée. Elle se leva de son lit et décida d’aller prendre une douche en se sermonnant. Elle n’avait pas le droit de fantasmer sur cet homme. C’était le petit ami de sa sœur, que diable ! Que lui arrivait-il donc ?  Une fois sortie de sa douche, elle alla rejoindre les autres à table. Cependant quand elle se mit au lit, ce fut hélas pour rêver d’un homme aux longues et belles mains et au sourire ravageur. Nick.

***

-Anna ? Anna, dépêche-toi donc. On va être en retard !

Annie passa en trombe dans la chambre de sa sœur et la trouva assise sur son lit, écouteurs aux oreilles.

-Anna ? ANNA ?! Non mais… ce n’est pas possible! hurla-t-elle.

Elle se précipita sur sa sœur qui lui tournait le dos et lui arracha ses écouteurs.

– Cela fait une heure que je t’appelle, mais qu’est-ce que tu fous ? demanda-t-elle.

– Désolée…Je suis prête, s’excusa sa sœur en se levant.

– Attends…Tu ne vas pas sortir comme ça ? Rassure-moi…

-Quoi? Qu’est-ce qu’elles ont mes fringues? demanda-t-elle à sa sœur en contemplant ses vêtements. Elle portait un T.shirt noir aux motifs compliqués sur son jeans gris préféré troués aux genoux et ses baskets blanches. Elle haussa les épaules et prit son sac qu’elle porta en bandoulière.

-On y va alors? S’impatienta-t-elle à son tour.

Annie haussa les épaules et soupira. Elle savait qu’elle ne pouvait pas obliger sa sœur à changer de tenue, têtue qu’elle était.

– Il nous attend en bas, dit-elle en se dirigeant vers la porte.

– QUI nous attend en bas ? s’exclama Anna.

– Beeen…Nick. Il a proposé de nous accompagner, répondit-elle en souriant tendrement.

S’étant déjà élancé dans les escaliers, elle ne vit pas le visage de sa sœur se décomposer. Nick ?! Non, non, pas lui. Pitié…Quand sa sœur lui avait demandé la veille de l’accompagner acheter un cadeau pour la nièce de son copain qui fêtait ses 5 ans le lendemain, il n’avait jamais été question qu’ils y aillent ensemble tous les trois. Mais elle aurait dû s’y attendre. Quelle conne ! Depuis le fameux déjeuner, elle avait revu Nick de loin, quand il venait prendre sa sœur au bureau, mais il n’empêche que son cœur ne cessait de battre la chamade quand elle le voyait ou quand elle entendait même son nom. La vérité, c’est qu’il lui plaisait et elle avait fini par se l’avouer.   Depuis, elle préférait l’éviter autant que possible et avait fini par y arriver. Jusque-là. Elle suivit sa sœur à contrecœur et contrairement à elle, sa sœur était élégante comme à son habitude. Elle portait une robe blanche courte, échancrée dans le dos avec de mignonnes petites sandales dorées et un sac à main. La femme parfaite quoi. Elle prit une grande inspiration et suivit sa sœur.

-Bonjour, Nick le salua-t-elle en entrant dans la voiture.

-Salut, lui répondit-il en l’enveloppant de son regard envoûtant.

Elle s’engouffra au fond de la voiture et se fit la plus petite possible tandis que sa sœur prenait place devant à côté de son petit ami. Elle enroula ses mains autour du cou de Nick et colla ses lèvres sur les siennes.

-Bonjour mon amour, murmura-t-elle tout contre ses lèvres.

-Bonjour, lui répondit-il en lui rendant son baiser.

A l’arrière, Anna détourna les yeux de cette scène et son coeur se serra de jalousie. Durant tout le trajet, elle ne participa pas vraiment à la conversation, se contenta d’écouter d’une oreille discrète. Plus d’une fois, elle sentit le regard de Nick posé sur elle à travers le rétroviseur et plus d’une fois, leurs yeux se rencontrèrent.

-Tu es d’accord Anna ? demanda tout à coup sa sœur en se tournant vers elle.

– Euuu…quoi ? Balbutia-t-elle.

-Tu viendras  avec nous, n’est-ce pas? Reprit sa sœur.

Perdue dans ses pensées, elle n’avait aucune idée de ce dont ils parlaient et se contenta simplement de hocher la tête

Reprend toi Anna…

Au même moment, elle  rencontra le sourire moqueur de Nick à travers le rétroviseur.

-Dis, Anna, ta sœur m’a dit que tu adorais lire ? Demanda Nick en venant à son secours.

-Euu…oui.

-Ma sœur a une bibliothèque immense chez elle. Peut-être que tu pourras lui emprunter quelques livres ? Je te ferai visiter ce soir si tu veux, dit-il en la fixant intensément.

Lui faire visiter la bibliothèque de sa sœur ? Cela veut-il dire qu’elle se retrouvera dans la même pièce que lui ? Cela veut-il également dire qu’ils seront seuls tous les deux ? Mon Dieu, non…Ayez pitié de moi. Quelle idiote! Elle avait accepté de les accompagner ce soir sans s’en rendre compte.

-D’accord, merci. Répondit-elle d’une voix à peine audible.

Nick faisait battre son cœur depuis la première fois qu’elle l’avait vu, pourtant elle n’avait jamais cru au coup de foudre. Pourquoi a-t-il fallu que cela lui arrive justement avec le petit ami de sa sœur jumelle ? Et d’après les signaux qu’il envoyait, elle ne le laissait pas indifférent, lui non plus. Mais il ne devait rien se passer entre eux.  Je ne peux pas faire ça à ma sœur, se promit-t-elle.  En attendant, il restait la soirée d’anniversaire de ce soir-là…

 

A suivre…

Licenciée en Science Politique et Relations Internationales, Elodie Muco est une mordue de lecture et elle se passionne également pour l’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.