Archives de catégorie : Culture

« Nta nkokokazi ibika isake zihari » : imyibutsa itatu yerekana ikumirwa ry’abakenyezi i Burundi

Kw’igenekerezo rya 31 Mukakaro, amakungu azohimbaza umusi wahariwe umukenyezi w’umunyafrika. Ariko kandi, igenekerezo ry’uwa 8 ntwarante, harahimbazwa umusi wahariwe umukenyezi muri rusangi. Kubwa Rukundo Landry, bisigura ko muri Afrika, umukenyezi adahawe agaciro kamukwiriye,  akagirako aducira ku mayange ku vyerekeye umuco w’ikirundi. Lire plus « Nta nkokokazi ibika isake zihari » : imyibutsa itatu yerekana ikumirwa ry’abakenyezi i Burundi

Ukwikukira55 : abaririmvye indirimbo zihayagiza igihugu ntitubibagire

Mu gihe duhimbaza imyaka mirongo itanu n’itanu Uburundi bumaze bwikukiye, « ni vyiza ko abategetsi batanguye guha iteka abaririmvyi ». Dushime Divin arakenguruka agashimwe umukuru w’igihugu yaraye ahaye umuririmvyi Natasha, ariko agasaba ko bitogarukira aho. Lire plus Ukwikukira55 : abaririmvye indirimbo zihayagiza igihugu ntitubibagire

«Joconde Top Art and Design», trois artistes, un avenir prometteur

Jean Claude Irambona, Yves Manirambona et Kennedy Niyodusenga sont des jeunes entrepreneurs burundais derrière la petite entreprise d’art et de design « la Joconde Top art and Design» dans la province de Bubanza. Ces trois jeunes ont grandi ensemble, sont tous âgés de 27 ans et ont fréquenté la même école, l’ETSA Gitega (Ecole technique secondaire d’art). Cinq ans après sa création, la maison d’art fait travailler deux autres personnes et envisage d’embaucher d’autres personnes d’ici la fin de  l’année. Cette entreprise a remporté deux fois le 3ème prix national dans l’exposition nationale des œuvres d’art organisé chaque année et une fois le 2ème prix dans la compétition des jeunes entrepreneurs. Le blogueur Désiré Sezikeye a discuté avec un de ces jeunes artistes-entrepreneurs, Yves Manirambona.  

Lire plus «Joconde Top Art and Design», trois artistes, un avenir prometteur

Au Burundi, quand le paraître prime sur l’être

La société burundaise se révèle parfois injuste et porte des jugements hâtifs sans aucun fondement logique. C’est le constat du blogueur Tanguy Irangabiye.  Révolté, il nous confie le témoignage d’un jeune burundais bardé de diplômes qui a dû s’exiler à cause de sa coupe de cheveux et des préjugés qu’elle entraînait. Lire plus Au Burundi, quand le paraître prime sur l’être

Simbavimbere, le « maréchal » qui porte bien son nom

L’Amicale des Musiciens, association regroupant plusieurs chanteurs burundais, traverse depuis quelques temps une crise en son sein. Le président actuel, Bruno Simbavimbere (nom qu’on pourrait traduire en « je reste devant vous », « je ne bouge pas » ou «je m’y accroche ») subit une contestation sans précédent. Le blogueur Hugues Safari et le dessinateur Alif nous font le topo d’un feuilleton à moult rebondissements.

Lire plus Simbavimbere, le « maréchal » qui porte bien son nom

Pourquoi l’art et la politique ne feraient-ils pas bon ménage ?

Au Burundi, art et activisme semblent incompatibles. Pour avoir pris position, certains artistes ont été contraints à l’exil, tandis que d’autres subissent les foudres d’une opinion choquée.  « Pourtant, il est du devoir de l’artiste d’être un citoyen engagé», regrette le blogueur-poète Ezéchiel Ndayizeye. Lire plus Pourquoi l’art et la politique ne feraient-ils pas bon ménage ?

Décès d’Antime Baranshakaje ou l’aveu de l’hypocrisie burundaise

Une icône de la culture burundaise s’est éteinte dans la nuit de ce 9 avril. Le célèbre tambourinaire et gardien du sanctuaire de Gishora a passé l’arme (ou l’umurisho) à gauche presque dans l’indifférence totale. Une fin qui révolte la blogueuse Naomi Irakoze. Coup de gueule.  Lire plus Décès d’Antime Baranshakaje ou l’aveu de l’hypocrisie burundaise

voir plus d'articles D