Tous les articles par Désiré Sezikeye

Blogueur du collectif Yaga

«Joconde Top Art and Design», trois artistes, un avenir prometteur

Jean Claude Irambona, Yves Manirambona et Kennedy Niyodusenga sont des jeunes entrepreneurs burundais derrière la petite entreprise d’art et de design « la Joconde Top art and Design» dans la province de Bubanza. Ces trois jeunes ont grandi ensemble, sont tous âgés de 27 ans et ont fréquenté la même école, l’ETSA Gitega (Ecole technique secondaire d’art). Cinq ans après sa création, la maison d’art fait travailler deux autres personnes et envisage d’embaucher d’autres personnes d’ici la fin de  l’année. Cette entreprise a remporté deux fois le 3ème prix national dans l’exposition nationale des œuvres d’art organisé chaque année et une fois le 2ème prix dans la compétition des jeunes entrepreneurs. Le blogueur Désiré Sezikeye a discuté avec un de ces jeunes artistes-entrepreneurs, Yves Manirambona.  

Lire plus «Joconde Top Art and Design», trois artistes, un avenir prometteur

Entrepreneuriat : À 26 ans, Révérien Niyonkuru, patron d’une jeune entreprise

Révérien est un jeune de la province Bubanza, étudiant à l’East African Star University (Cibitoke) dans la faculté de nutrition et en même temps chef d’une petite entreprise, le Centre d’Innovation et de Transformation Agro-alimentaire. Une boîte, de six salariés et trois journaliers, qui produit de la farine nutritive, «Otaci Porridge» vendu en mairie de Bujumbura et à Bubanza (2500 francs bu le kilo), à partir de huit ingrédients : la banane verte, le maïs, le soja, le blé, le riz, le sorgho, les arachides et le sésame. Le blogueur Désiré Sezikeye a rencontré le jeune entrepreneur. Interview Lire plus Entrepreneuriat : À 26 ans, Révérien Niyonkuru, patron d’une jeune entreprise

Utuganuke ku banyeshure barushije abandi amanota?

Abanyeshure, muri rusangi, impembo yabo n’amanota, mu gihe bakoze neza mu mashure. Ariko rero, iruhande y’ayo manota, hariho utuganuke dutangwa mu gutera intege ababaye abambere mu guteza imbere umuco wo guhiganwa. Ubu rero hari amashure atagikurikiza uwo mugenzo maze ugasanga abanyeshure bahororokewe nk’uko Désiré Sezikeye abituyagira. Lire plus Utuganuke ku banyeshure barushije abandi amanota?

Urukundo rurashoboka muri kaminuza?

Abenshi, mu bize amashure ya kaminuza, baramenyereye kubona urukundo ruvuka hagati y’abanyeshure, baba abigana canke abegeranye mu mashure. Ariko rero, akenshi, urwo rukundo rurateba rugasa nk’urwo mw’ishure gusa kuko iyo bahejeje ayo mashure, abenshi baratandukana. Désiré Sezikeye araducira ku mayange bimwe mu vyo biturukako. Lire plus Urukundo rurashoboka muri kaminuza?

Niyonkuru Félicité, étudiante et chef d’entreprise

Rien ne semble pouvoir endiguer le taux de chômage croissant chez les jeunes burundais malgré les politiques que le gouvernement veut mettre en place. Pourtant, au milieu de ce tableau sombre, certains jeunes semblent s’en sortir grâce à l’entrepreneuriat. C’est le cas de Félicité Niyonkuru, une jeune entrepreneuse que le blogueur Désiré Sezikeye a rencontrée. Lire plus Niyonkuru Félicité, étudiante et chef d’entreprise

voir plus d'articles D