article comment count is: 3

Flambée du prix du charbon de bois : le portefeuille des citadins en pâtit

Depuis le début de cette année, le prix du charbon de bois ne cesse d’augmenter. Cela alors que les sources de revenus des  ménages stagnent ou s’amenuisent. Un coup dur pour les citadins dont le charbon de bois est la 1ère source d’énergie pour la cuisson des aliments. Pourtant, la détaxation du gaz domestique pourrait diminuer la dépendance au Makara (charbon de bois). 

A Gisenyi, quartier sud de la capitale économique, les ménages qui utilisent le charbon pour la cuisson ne décolèrent pas. Le charbon coûte cher depuis un certain temps. « Aujourd’hui, j’achète à 5000 BIF le paquet de Makara que j’achetais à 3000BIF il n’y a même pas un mois », déplore Jean, travailleur domestique rencontré sur un point de vente du quartier.

Jean fait savoir qu’un sac de charbon de bois coûte 40.000BIF contre 37.000BIF en décembre 2020. Le même sac était vendu 28.000BIF en 2013. « Le parton avait l’habitude d’acheter tout un sac. Mais depuis 2015, il ne se le permet plus. Je suis obligé de gérer au quotidien le peu de charbon qu’il est capable d’acheter

Même lamentations dans les ménages de Kamenge, un quartier populaire de Bujumbura. Certaines familles commencent à simplifier le menu pour utiliser peu de Makara. « Parfois je fais la cuisson une fois par jour, alors qu’habituellement c’est deux fois », se désole Jeanne du quartier Mirango.

D’après cette veuve et mère de 6 enfants, le charbon de bois représente plus d’un tiers des dépenses quotidiennes. Il lui reste peu d’argent pour l’achat de la nourriture. « Nous dépensons 1500BIF pour le charbon de bois sur les 5000BIF de dépenses quotidiennes en nourriture. Les 3500BIF qui restent ne suffisent pas pour trois repas par jour de la famille », explique Mme Jeanne.

Les raisons de cette hausse du prix de Makara

Plusieurs raisons expliquent la hausse du prix du charbon de bois. Selon Pierre, un fournisseur du charbon dans la ville de Bujumbura, la quantité du charbon de bois produit a diminué sur le marché d’approvisionnement à cause de la pluviométrie qui a prévalu depuis le mois de janvier. On le sait, quand il pleut, il y a moins de Makara. Par conséquent, il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande. Il ne faut pas non plus ignorer la hausse du prix du bois également qui influe sur le prix du charbon de bois. 

Pour lui, la baisse du prix du charbon n’est pas pour demain. Ce commerçant soutient que la population urbaine ne cesse d’augmenter alors que le nombre d’arbres à brûler pour produire du charbon de bois ne suit pas.  

Le gaz domestique, alternative crédible au Makara, mais…

Les initiatives visant à diversifier les sources d’énergie abordables n’attirent pas forcement les ménages urbains. Oui, le gaz domestique est une alternative au charbon du bois. Ce combustible est vendu en ville de Bujumbura. L’un des vendeurs de ce produit fait savoir que le gaz coûte cher : « Utiliser le gaz pour la première fois demande un investissement, on doit avoir des accessoires notamment la bonbonne, le tuyau, le détendeur, le réchaud et la cuisinière ». Au total, l’acheteur doit débourser une enveloppe de plus de 250 mille BIF. D’après lui, un célibataire peut utiliser une bouteille de gaz de 6 kg coûtant 25 500 BIF pendant un mois ou un moi et demi.

La cuisinière pour une famille de 4 personnes consomme 20 kg de gaz coûtant 85 mille BIF pour un mois et demi ou 2 mois.  Les grandes familles peuvent dépenser plus de 120 milles par mois, ce qui n’est pas rien pour une famille à revenus moyens. Il semble que le prix est donc le principal obstacle à l’utilisation généralisée de cette énergie alternative. Une solution est disponible pour remplacer le charbon de bois, ce qui serait crucial pour la protection de l’environnement. L’Etat devrait détaxer le gaz domestique pour diminuer son prix et ainsi le rendre accessible aux revenus modestes. Pourquoi ne pas inciter les hommes d’affaires à investir massivement dans ce secteur ?

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. 1. Vous ecrivez:
    « …un sac de charbon de bois coûte 40.000BIF contre 37.000BIF en décembre 2020. Le même sac était vendu 28.000BIF en 2013… »
    2. Mon commentaire
    Sur le marche international leprix du gaz naturel a connu des hauts et des bas, mais le prix du contrat a terme d’avril 2021 est reste dans la marge entre 5 dollars et 1,5 dollar par metric million British thermal units (MMBtu = 252.000 kilocalories) depuis 2013.
    Pour les trois dernieres annees: le haut etait de $4,93 en novembre 2018; le bas etait de $1,43 en mai 2020 et aujourd’hui 18 mars 2021, le prix est de $2,49 par MMBtu.
    https://fr.investing.com/commodities/natural-gas-advanced-chart

  2. le prix du charbon augmente rapidement pendant que les moyens financiers baissent aussi!quelle est la solution pour cette question!