article comment count is: 1

Enfant naturel : coupable d’être né

Si vous vous plaignez d’avoir eu une enfance difficile, il y a pire. « Bâtard », « enfant illégitime », « enfant adultérin », « enfant naturel », un foison de termes aussi péjoratifs les uns que les autres qui compliquent l’enfance des enfants nés hors mariage (c’est presque un euphémisme). Alors qu’ils n’ont rien demandé à personne, ils se retrouvent mis au ban par la société qui les stigmatise et les discrimine. Face à cette injustice, cette blogueuse crache toute son indignation…avec raison!

Dernièrement, je causais avec une personne à propos du développement des jeunes et de leur épanouissement et tout à coup et elle m’a lancée : “Tu sais, un enfant n’est pas toujours un don ou une bénédiction. Parfois il devient comme une épine qui te pique pour la vie. Quand on donne la vie sans vraiment le désirer, c’est très compliqué”. D’un coup l’histoire pénible d’un ami m’est revenue en mémoire. Comme dans un songe, tous ses mots ont jailli de mon esprit.  

“Accepter ma condition a été une lutte, un combat intérieur. Je suis illégitime, mais pire encore, mon père est un prêtre. Je n’ai jamais eu une vie normale. Je me suis toujours considéré comme la pire erreur qui soit dans ce monde. Je ne me suis jamais senti épanoui. A cause d’un complexe que j’ai développé, la solitude est devenue mon refuge. J’ai toujours eu peur de ce que les gens pourraient dire à mon sujet. Aujourd’hui ma vie se résume en deux mots: dégoût et vengeance. Dégout à l’égard de mon père qui a été obligé de me reconnaître sans le vouloir. Ce sont les sentiments que je porte dans mon cœur, je n’en suis pas fier. Peut-être que mes parents ont souhaité secrètement que je sois mort avant de naître”. Ceci est la terrible histoire de Chris (nom d’emprunt) un jeune homme d’Ijenda (21 ans) né en dehors des liens du mariage. 

Un combat quotidien pour exister

Dans la société burundaise, ils sont malheureusement nombreux les enfants qui naissent hors mariage. La plupart de ces enfants, que les mauvaises langues appellent sadiquement “bâtards”, ne sont pas bien accueillis à leur naissance. Ils sont souvent le fruit de l’adultère, de la prostitution ou d’autres types de relations hors mariage. Ils se heurtent également à plusieurs problèmes au sein des familles dans lesquelles ils naissent ou ailleurs. Ici on peut parler de maltraitance, du rejet, de la discrimination, etc. Le moins que l’on puisse dire c’est que la famille et la société burundaise ne les voient pas d’un bon œil. Certains voient en eux Igitwarire (enfant adultérin) tandis que pour la fille qui tombe enceinte avant mariage on dit que « yatwaye inda y’ishushu ». Dans tous les cas, il s’agit de situations peu reluisantes, socialement parlant. Quand on sait la relation quasi intime que le Burundais entretient avec la terre, on imagine les conflits fonciers que la naissance d’un enfant naturel implique. Cela contribue encore plus à sa stigmatisation et plus tard à sa discrimination. Derrière ces défis, se cache un combat quotidien que doivent livrer ces enfants pour exister.

Pourtant, eux n’ont rien demandé ! 

Au nom de quoi les enfants nés hors mariage devraient-ils payer pour les actes de leurs parents? Eux ils n’ont rien demandé à personne. Pourquoi devraient-ils subir le courroux de la société alors qu’ils n’ont rien fait? Comment vivre normalement avec un fardeau aussi lourd? Pourtant, parmi les droits de l’enfant figurent en bonne place celui d’avoir une famille, d’être entouré et d’être aimé. Qu’est-ce qu’ils ont fait pour mériter cette injustice? 

Evidemment, l’enfant n’a pas seulement besoin de compléter son développement physique mais il a le droit de s’épanouir et vivre dans un monde où il ne se sentira pas coupable d’être né. Ces blessures qu’on leur inflige, quand est-ce qu’elles vont cicatriser? Cher lecteur, la prochaine fois avant de prononcer le mot « batard » pour injurier quelqu’un, demande-toi ce que cela va t’apporter. Parce qu’à celui que tu le diras, il va causer une blessure qui ne guérira peut-être jamais.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)