article comment count is: 1

Centre olympique de Mugamba : les travaux au point mort

Les travaux avaient été lancés en grande pompe, mais ils n’ont duré que quelques semaines après la pose de la première pierre par le président de la République au mois de juin 2021. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Selon le Comité National Olympique (CNO), l’heure est encore à la phase de mobilisation et de collecte des fonds nécessaires pour la construction du centre. Ne fallait-il pas y penser avant de commencer le chantier ?

Nous sommes à Muyange, sur le chantier du Centre olympique de haut niveau situé plus précisément à quelques kilomètres de l’usine de thé de Tora. On n’y aperçoit que des terrassements là où la fondation devait être érigée. D’ailleurs certains commencent à se boucher. Quelques piliers en béton qui commençaient à sortir de terre sont visibles par certains endroits.  « A peine, les travaux ont-ils démarré qu’ils se sont vite arrêtés sans que l’on sache pourquoi. Espérons qu’ils reprendront un jour », indique un habitant voisin du chantier.

L’un des employés qui ont travaillé sur le chantier a jeté ces quelques mots à la volée avant de s’éclipser discrètement: « Après la pose de la première pierre par le président de la République, nous avons travaillé juste quelques semaines. »  

Une opportunité manquée pour les jeunes du coin

Tora avait été choisi pour accueillir le centre au grand plaisir des jeunes chômeurs du coin. Mais pour le moment, les jeunes qui y avaient trouvé de l’emploi désespèrent. « Je suis au chômage depuis 4 mois maintenant. J’avais commencé à travailler sur le chantier comme  journalier. J’avais déjà gagné quelques sous. », fait savoir un jeune homme rencontré dans le parages du chantier. Lui non plus ne sait ni pourquoi on a arrêté les travaux ni quand ils vont reprendre. Mais une chose est sûre : il a la conviction d’avoir perdu une opportunité pour se faire un peu d’argent. . 

De toute façon, selon T.S, un des habitants de Muyange, les conditions climatiques actuelles ne permettraient pas la reprise des travaux au chantier. 

Faute de financements…

Le coût de construction de ce centre olympique avait été estimé à 4 milliards BIF. Quant au délai d’exécution, il avait été estimé à deux ans. Interrogé sur l’état d’avancement du projet, Samuel Niyubahwe, le directeur général chargé des sports a déclaré prévoir une descente sur terrain pour s’enquérir de la situation. Mais il a tenu à préciser : « La mise en application du projet est dans les mains du CNO ». 

Au niveau de CNO, on fait savoir que le projet est encore dans sa première phase de mobilisation des moyens. « Nous n’avons pas encore terminé de collecter les fonds nécessaires », a expliqué Salvator Bigirimana, secrétaire général du CNO. « Nous avons connu un ralentissement et une interruption des travaux après le lancement. Nous sommes en train de faire une mobilisation tant nationale qu’internationale pour pouvoir continuer », a-t-il ajouté. Cela étant dit, M. Bigirimana insiste sur le fait que la direction du CNO est en train de tout mettre en œuvre et que la reprise des travaux est pour bientôt.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)