article comment count is: 3

Le budget de l’Etat 2021 / 2022 en six chiffres clés

Récemment, l’Exécutif a publié son projet de loi des finances pour l’exercice 2021 /2022. Une enveloppe de plus 1700 milliards de BIF est mise sur table pour réaliser ses projets.  Résumé. 

En mars dernier, Gitega a établi avec l’ensemble des ministères une enveloppe budgétaire nécessaire pour accomplir sa mission : « Que chaque bouche ait à manger et chaque poche ait de l’argent ». Sans grande surprise, le projet de loi de finances pour 2021 poursuit les objectifs du Plan National de Développement 2018-2027.

3,6 %

Ce projet de loi s’appuie sur une prévision de croissance de 3,6 % pour 2021 contre 10% prévu dans le plan du développement. Selon les prévisions,  les dépenses prévues se chiffrent à 1708,4 milliards de BIF en 2021-2022 soit un accroissement de 8,4%. Jusqu’ici, les recettes ne couvriront pas les besoins. Le déficit global s’élève à 150,9 milliards de BIF en 2021-2022 contre 153,2 milliards de BIF en 2020-2021. 

87,8 milliards 

Dans l’enveloppe de plus de 1700 milliards de BIF, Gitega envisage d’allouer 195,5 milliards BIF à ses principales priorités. En tête de ces dernières, vient le soutien aux coopératives collinaires. Pour la deuxième année consécutive, l’Exécutif prévoit de continuer l’appui aux coopératives avec un montant de 87,8 milliards BIF.

34 Milliards 

Ce projet de loi compte poursuivre la mise en œuvre de la Politique Salariale Equitable dans le secteur public. Une enveloppe de 34 Milliards de BIF est prévue pour ce grand chantier. Normalement, cette politique dite d’ajustement des disparités salariales devait durer quatre ans. Elle avait commencé en 2016 et devait se terminer en 2019 avec un budget de 80 milliards BIF. Actuellement, la somme engagée dans ce projet est estimée à plus de 120 milliards BIF. Jusqu’à présent, toutes les annales, primes et indemnités conjoncturelles sont gelées sauf pour les secteurs de la Défense et de la Sécurité.

28 milliards 

Dans les lignes de ce projet de loi des finances 2021/2022, l’Etat prévoit entretenir le réseau routier national en piteux état. Pour se faire, un fonds d’entretien des routes a été créé. Ce dernier financera la campagne d’entretien du réseau routier « zéro nids de poule ».Le budget alloué à l’entretien des routes augmenterait. Il passerait de 8,2 milliards de BIF à 28 milliards de BIF. Mais, d’où viendraient ces milliards additionnels ?

A cet effet, Gitega instaure une taxe sur la téléphonie mobile. Un usager de téléphonemobile qui achètera un bouquet internet supérieurà 1GB, se verait impose 18% du cout d’achat. Aussi, une redevance annuelle routière forfaitaire serait instituée pour alimenter ce fonds.

15 milliards 

Dans ce projet de loi, l’exécutif a mis sur table un montant de 15 milliards de BIF pour continuer à subventionner des engrais organo-mineraux et aussi la construction des bâtiments administratifs pour un montant de 11 milliards de BIF.

13,2 milliards

Parmi ces principales orientations, l’organisation des élections de 2027. Le projet de loi des finances prévoit la poursuite des provisions avec un montant de 13,2 milliards BIF.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. 1. Vous ecrivez:
    « Le projet de loi s’appuie sur une prévision de croissance de 3,6 % pour 2021 contre 10% prévu dans le plan du développement… »
    2. Mon commentaire
    Moi je me demande si cette prevision de croissance du produit interieur brut (PIB) de 3,6% tient reellement compte de tous ces importants degats (causes par la montee des eaux du lac Tanganyika et de la riviere Rusizi, glissements de terrains qui coupent les routes nationales et qui deviennent de plus en plus frequents, ponts vetustes qui s’effondrent de plus en plus a cause des fortes pluies,…).
    Moi j’aimerais voir en detail comment ce budget de 1700 milliards de BIF va etre finance.

  2. Mais je n’ ai jamais vu le bugdet pour indemniser les sites prises comme utilité publique de l’ état dans ces previsions