article comment count is: 0

Allocations familiales : 1000 Fbu par mois et par enfant suffisent-ils encore ?

Les conjoints et les enfants des fonctionnaires et des agents sous-contrat de la Fonction Publique perçoivent des allocations mensuelles insignifiantes. Si elles avaient été prévues pour améliorer le niveau de vie des familles, ce n’est plus le cas. L’Etat devrait les revoir à la hausse. 

Dans la matinée de ce mardi 16 mars, dans un bus de transport en commun en mairie de Bujumbura, j’ai surpris une discussion captivante entre deux jeunes femmes. L’une se lamente. Apparemment, son époux ne l’a pas convaincue. « Je ne le crois pas… quatre enfants perçoivent une allocation de 4000 Fbu par mois ». Son amie tente de la rassurer. « Il ne t’a pas menti. L’allocation familiale est de 2000 Fbu par mois pour le conjoint et de 1000 Fbu par mois pour chacun des enfants à charge ».

La discussion était  intéressante. Malheureusement, elle n’ira pas plus loin et se termine sur un regret : « Chaque année nous célébrons la journée internationale de la femme et celle de l’enfant, et pourtant personne n’a encore levé le petit doigt pour réclamer l’ajustement de ces allocations ».

De 100 Fbu en 1971, elles sont passées à 2000 Fbu en 2008 pour l’épouse 

Depuis 2008, les fonctionnaires et agents sous-contrat de la Fonction Publique, toutes les catégories confondues, perçoivent chaque mois 2000 Fbu d’allocations pour le conjoint qui ne travaille pas et 1000 Fbu pour chacun  enfant. Avant 2008, les allocations familiales étaient de 300 Fbu par mois pour le conjoint qui ne travaille pas et 150 Fbu pour chaque enfant. 

Remontons plus loin. En 1971, le montant des allocations familiales était de 100 Fbu par mois pour l’épouse d’un fonctionnaire et 50 Fbu par mois pour chaque enfant. A cette époque, chaque fois que l’intérêt de l’épouse ou des enfants le requérait, le tribunal du travail pouvait ordonner que les allocations familiales soient versées dans les mains des bénéficiaires. 

Réajuster les allocations familiales, une nécessité

La femme du bus a raison de se lamenter. Ces allocations, loin de permettre aux bénéficiaires de joindre les deux bouts du mois, sont devenues insignifiantes. Avec 1000Fbu, on ne peut qu’acheter un kg de farine de maïs. 

A cause de la hausse des prix et la dépréciation de la monnaie, les allocations familiales accordées aux fonctionnaires et aux agents sous-contrat de la Fonction Publique ne jouent plus leur rôle. Il semble qu’elles ne sont mentionnées sur la fiche de paye qu’à titre symbolique. Il est temps, s’il n’est pas trop tard, de les ajuster suivant le coût de la vie actuelle.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion