article comment count is: 1

#ThePoliticianWeWant : Gisuru, en symbiose avec la Tanzanie

L’appartenance à la région naturelle de Kumoso et la proximité à la Tanzanie font de Gisuru, une commune pas comme les autres. Par la rencontre avec des jeunes de cette localité, nous découvrons leurs attentes sur les leaders politiques.

De la ville de Ruyigi à Gisuru, on prolonge la RN13 sur une dizaine de kilomètres vers l’Est et on dévie à droite pour emprunter la RN 20. Ondulations, enchevêtrements de montagnes et ravins escarpés, le tout noyé dans une verdure, offrent un régal aux yeux. Chemin faisant, à Bunyuro, les sinuosités qu’a la route dans ce paysage font aussi l’objet d’admiration.

Après les montagnes, on atterrit dans la dépression du Kumoso. Les champs bordant la route donnent l’indice de la région : les palmiers à huile. Après la traversée du pont de la rivière Rumpungwe, on entre dans la petite ville de Gisuru, chef-lieu de la commune. 

Une commune spéciale

« Gisuru » vient de « igisuru » : ortie qui est une plante aux feuilles et tiges garnies de poils piquants. Gisuru ne manque pas de quoi émerveiller ses visiteurs. Dans la zone Ndemeka, sur la colline Butarangira, se trouve une grotte : Icobo ca Nyabarega. Son intérieur possède des entrées de tunnels. L’animation y est tenue par une mini chute d’eau dont le son s’accorde aux cris des chauves-souris, fidèles occupantes de la grotte. Il existe des légendes autour de cet endroit, notamment celle qui veut que de cette grotte se prolonge un tunnel jusqu’en Ouganda. 

Par endroits, des reliefs montagneux embellissent le décor de la commune. Étant sur certaines montagnes, on pointe le doigt sur la Tanzanie dont la frontière avec le Burundi est marquée par la rivière Ruguzye.

Gisuru profite de cette proximité. Les relations commerciales avec la Tanzanie le prouvent. Les habitants de Gisuru utilisent aussi les lignes téléphoniques tanzaniennes comme Vodacom et Halotel.

Les relations avec ce pays voisin se fortifient par des matchs amicaux qui sont souvent organisés entre des équipes de la commune et celles tanzaniennes.

S’agissant des caractéristiques socio-linguistiques, le Kirundi parlé est spécial. C’est le Kimoso dont l’accent et certains termes seraient venus du mariage entre le Kirundi et le Giha.

La danse folklorique spécifique à Gisuru est « Ubudemera », exécutée par les hommes sous le rythme de petits tambours percutés à la main, et du son de trompette en corne.

Les jeunes de Gisuru s’expriment

A Gisuru, certains jeunes voulant faire fortune sont attirés par la Tanzanie. C’est le cas de Niyonsaba Jean, qui porte fièrement ses 26 ans. « En Tanzanie, j’ai déjà travaillé dans une ferme, et puis comme vitrier. Maintenant, je suis en train de construire ma propre maison », fait-il savoir non sans fierté. Jean a terminé les études secondaires, mais il n’a pas eu la chance de faire l’université. 

Jean croit fermement que les leaders politiques peuvent améliorer la situation socio-économique de sa commune. Pour ça, ils doivent avoir certaines qualités.  « Un bon dirigeant doit se donner corps et âme pour le bien de ces sujets. Il doit être proche de ces derniers pour déceler leurs besoins et créer des opportunités pour eux. Cela suppose qu’il doit être humble et avoir un esprit d’écoute », précise-t-il.

Jean souligne que les leaders de l’opposition sont d’une grande importance pour le développement. « Ils ne doivent pas seulement être motivés par la conquête du pouvoir. Ils doivent être sincères et avoir une vision centrée sur l’intérêt de la population. Ainsi, je n’apprécie jamais des opposants qui sont toujours contre toute action menée par le pouvoir en place. »

Ferdinand, 23 ans, vient de terminer l’école post-fondamentale. Pour lui, « un bon dirigeant est celui qui sait se mettre à la place du petit paysan pour voir ce qui est à faire et ne pas faire. Celui-ci doit être exemplaire et gagner la confiance de ses sujets. » 

Gisuru en quelques lignes

Gisuru est l’une des 7 communes de Ruyigi. Située à l’Est de cette province, elle est délimitée par les communes : Bweru et Cankuzo au Nord, Kinyinya au Sud, Ruyigi et Nyabitsinda à l’Ouest et elle touche la Tanzanie à l’Est. 

Avec une superficie de 535,20 Km2, elle couvre 2% du pays. C’est la deuxième commune la plus vaste après Giharo (Rutana). Sur cette étendue vivent environ 150.000 habitants.

Cette commune est subdivisée en zones Gisuru, Nyabitare, Ndemeka. Ces dernières ont respectivement 20,12 et 11 collines.

Située dans le Kumoso, l’altitude moyenne est de 1.300m avec la pluviométrie moyenne annuelle d’environ 1.200mm. La température moyenne varie entre 14°C et 28°C.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)