article comment count is: 1

Ces femmes africaines qui nous inspirent

Enseignante, commerçante, cultivatrice, activiste, écrivaine… au pouvoir ou dans l’ombre, ces femmes africaines ont marqué l’histoire de notre vie. De part leur courage, elles nous poussent à nous lever chaque matin, à nous surpasser chaque jour, et à donner le meilleur de nous-même pour un monde meilleur. Quelques femmes leur rendent hommage.

Aarnie : Chimamanda Adichie Ngozi

Elle m’inspire à travailler dur. D’elle, j’ai appris que l’écriture n’est pas seulement un outil de divertissement mais plutôt une grande responsabilité. À travers ma plume, les gens doivent s’y retrouver afin de comprendre qui ils sont et vers où ils souhaitent aller. Pour produire une écriture authentique, je me dois donc de m’éduquer et m’informer suffisamment avant de créer une histoire reflétant nos réalités.

Keyna : Fatou Diome 

Elle est écrivaine française d’origine sénégalaise. J’aime sa force et sa sincérité dans ses écrits. Elle ne mâche pas ses mots quand il s’agit de parler des réalités de l’Afrique et du monde.

Annette : ThisIsEss, de son vrai nom Sharon Mundia

C’est une Kényane qui, à travers ses vidéos sur Youtube, m’a fait comprendre qu’il est possible d’être une figure publique sans toutefois dévoiler ce qui se passe dans sa vie privée. J’apprécie la façon dont elle promeut le business kényan. Je me suis rendue compte que finalement le Kenya est un pays qui fonctionne assez bien malgré ce que nous disent les médias.

Kelly : Caroline Dasylva

Présentatrice à la RTI1 depuis 2005, elle a su se faire une place, former son propre empire dans un monde plutôt difficile. Elle est une icône de la télévision nationale dans son pays.

Frédiane : Taytu Betul, la femme de Ménélik II

C’est elle qui a conçu le plan de bataille pour déloger les colonisateurs. Avec elle, je trouve la parfaite illustration de l’adage selon laquelle derrière un homme fort se trouvent toujours une femme forte.

« À nos Burundo-africaines »

Perpétue : Deux sœurs, Spès et Caritas, co-fondatrices de FVS Amade

Dans les années 90, le VIH était encore tabou. Elles se sont levées pour  combattre le Sida, sauver et protéger des milliers d’enfants et le font toujours. 

Larissa: Lydia Nsekera. 

C’est l’une des femmes qui s’est créée une place dans un monde jadis réservé aux hommes. Avec elle, j’ai appris que tout est possible à celle qui n’abandonne pas. 

Chancelle : Christine Ntahe. 

C’est mon modèle. Elle a un amour sincère envers les enfants de la rue. Elle est sage et déterminée mais surtout elle n’est pas égoïste. Alors que la crise politique sévissait dans le pays, elle a pris soin des enfants de la rue qui n’avaient nul part où aller et personne pour leur venir en aide. Pendant cette période où chacun a tendance à se sauver seul.

Elsa : Khadja Nin

Ses chansons me font voyager à chaque fois que j’ai le plaisir de les écouter. J’aime aussi ses tenues vestimentaires, elle garde toujours une touche africaine. 

À nos modèles du quotidien

Bénie : Ma mère, la plus courageuse de toutes. La « Mugore-Mugabo », elle qui a hérité d’une famille de cinq enfants qu’elle devait nourrir et protéger toute seule. Elle a rugi comme une lionne à chaque fois qu’il y avait un danger tout autour de nous. C’est une battante, une raison de me forger un caractère dans ce monde. 

Daniella : Ma mère. J’ai toujours minimisé ses efforts, les prenant pour acquis. Maintenant que j’ai grandi, je réalise tout ce qu’elle a fait pour nous, les décisions qu’elle a du prendre, les sacrifices qu’elle a fait pour nous, avec un cœur aimant. Je ne sais pas si je pourrais le faire pour mes enfants.

Ange : Ma mère, c’est une femme forte. La vie ne lui a pas beaucoup sourit, elle s’est toujours battue pour vivre et faire vivre les siens. Mais dans tout ça, elle gardait la tête haute et un sourire aux lèvres. 

Gratia : Toutes ces femmes qui se battent pour combattre l’injustice. Toutes celles qui, incomprises, se forgent un chemin et poursuivent leurs passions. Malgré les multiples barrières, elles s’en sortent bien. J’ai de l’estime pour elles et un sentiment de fierté. 

Et vous, avez-vous des femmes africaines qui agrémentent votre quotidien ? Partagez-les en commentaires.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Caroline Dasylva, quand j’ai commencé à lire l’article je pensais directement à elle sans savoir qu’elle sera cité dedans. Une animatrice télé hors norme. Khadja Nin ses chansons sont très inspirante et jene peux pas finir une semaine sans avoir écouté une de ses chansons.