jeunes-vivre-moyen-burundi-société
article comment count is: 4

Vaincre la gueule de bois : quelques astuces à savoir

Des lendemains de soirée pénibles après une soirée bien arrosée, on en a connu tous au moins une fois. Que faire quand vous avez cette grosse barre qui vous martèle le front, que votre estomac est tout retourné par les quelques bouteilles de bock (nako ntazigihari) ? Le blogueur Hervé Rugamba connaît quelques astuces dont il vous fait cadeau. Vous le remercierez plus tard. 

Vendredi dernier, le 2 août était célébrée la journée mondiale de la bière. Je sais que le Burundais n’a pas eu à le savoir pour fêter le vendredi comme il se doit. Au Burundi, le festival de la bière, c’est tous les jours. Si ça ne l’est pas pour toi aujourd’hui ; et bien ça l’est pour ton voisin. Malheureusement, les lendemains de ces festivals, de ces fêtes sont parfois difficiles. Maux de tête, nausées, bouche sèche, perte d’appétit, et j’en passe, des conséquences inévitables après une soirée bien arrosée. Mais voici quelques astuces pour mieux passer le cap de la journée suivante.

Aux grands maux …

Pour les habitués, c’est « agasibe». L’éthanol est la molécule d’alcool qui est à l’origine de l’ivresse. Elle est de petite taille et se propage facilement dans le sang et atteint rapidement le cerveau. Là-bas, elle brouille alors les mécanismes de transmission de l’information. Et le buveur commence à dire des paroles incohérentes à un certain moment. 

L’éthanol, arrivé, au niveau de l’oreille interne (organe de l’équilibre qui détecte les mouvements), survient alors une sensation de mouvement et de déséquilibre bien qu’on soit bien assis. Le cerveau est alors brouillé et réagit en actionnant les muscles. Cette réaction va alors donner une sensation de vertige et de nausées à notre festivalier. 

…. les grands remèdes.  

De grâce, ne prenez pas une autre bière le matin ! On dit que l’on se remet d’aplomb avec une autre bouteille. Non. Votre foie est assez occupé à éliminer l’alcool de la veille, ne le fatiguez pas plus que ça. Donc, buvez de l’eau même si vous n’avez pas soif. Cette bouche sèche est due à la déshydratation. Vous vous souvenez avoir uriné beaucoup la veille. Pas de café ou de thé. Ils vous enverraient aussi à la toilette. Donc buvez de l’eau. Mangez, bien que vous n’avez pas faim. Ce sera difficile, mais forcez-vous. Ni trop gras ni trop salé. 

Ayez pitié de votre foie. Pain, miel, des œufs, ça fera l’affaire. Et le plus important : dormez. Prévoyez une demi-journée pour vous reposer et dormir loin des bruits et de la lumière. Récupérez, dormez autant que possible. Évitez le paracétamol, il n’aura pas d’effet à ce moment, il ne fera que s’accumuler dans votre foie avec un risque d’effets secondaires.

Mais vaut mieux prévenir que guérir, n’est-ce pas ? 

Avant une soirée, mangez très bien. Cela ralentira l’absorption de l’alcool. Essayez de boire aussi de l’eau lentement durant la soirée. J’espère que la fois prochaine que vous commanderez votre première bouteille de bière, elle viendra accompagner d’une bouteille d’eau minérale. En rentrant aussi, buvez un verre ou deux d’eau. Vous me remercierez le lendemain. Celle-là, je l’avais gardé pour moi, mais comme vous êtes mes amis…si vous prenez le volant, buvez juste un ou deux verres. Point de gueule de bois. Consommer responsable.

Ceci était un amical clin de l’œil. On se retrouve au prochain week-end, toujours au même endroit ou vous voulez qu’on change ? À vous de voir…

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non