article comment count is: 0

Twittoscopie : la revanche des «Bakizwa» ? 

Au menu de cette semaine, d’un côté, l’interminable guéguerre entre le Burundi et le Rwanda. Et de l’autre, une polémique sur la qualité des produits de la Brarudi. Mais ce n’est pas tout. Avez-vous relevé ce qui s’est passé à Kirundo ? 

 Demain on nous dira que ce n’était qu’un jeu. On n’y comprenait rien parce que nous n’avons rien vécu et pourtant ce qui se passe sur Twitter reste avant tout public. Le terrain n’est pas totalement dépourvu de ses éléments consciencieux, mais… désolant ! Peut-on en sauver quelques-uns, même si chacun veut montrer « qui il est » ? 

Et pourquoi toute cette philosophie ? On est parti pour de bonne guerre entre deux « pas n’importe qui ». Les deux vrais-faux jumeaux ont encore vu certains de leurs descendants s’affronter sur un sommet. Arusha a encore accouché d’une souris et de polémiques. Qui prend la présidence maintenant ? Une pique qui ne pique pas visiblement. 

Les incorrigibles ? 

Si certains pensent avoir des serres d’aigles ou encore des griffes de lions à brandir, l’insulte n’a plus à se cacher. Elle est exposée au grand jour au vu et au su de tous. Moi qui pensais que certains se remettraient en cause mais c’est comme si ce virus incurable de l’insulte facile leur a fait perdre la raison.  

Et si à la fin de chaque semaine, on élisait le tweet le plus ridicule en lui attribuant la médaille de la honte ? Je promets de le faire très prochainement, avec votre aide. 

Que nous fait la Brabra? 

On va spéculer… une fois n’est pas coutume hein. Depuis que le gouvernement a décidé de suspendre la décision de revoir à la hausse les prix de la Brarudi, une décision par ailleurs saluée par tout un peuple sauf les bakizwa bien sûr, il y a comme un dysfonctionnement à l’usine. Coïncidence ? Je ne crois pas. Des bocks qui se transforment en Viva, hum ? Pourquoi ne pas penser à un complot des « extrémistes » bakwiza ? Vu que le mot est aujourd’hui en vogue. 

 L’image de la semaine 

Et nous allons prendre à témoin Dieu qui voit tout. Depuis très longtemps j’entends toujours ma mère dire que l’eau allait à la rivière et je n’avais pas trop bien saisi le sens de la phrase. Cette semaine, je l’ai très bien expérimentée dans la province de Kirundo. Alors que la RTNB nous annonçait la famine dans la province, le gouverneur offrait au très honorable Révérien, ce dont il n’a visiblement pas besoin. Vous avez aussi vu comme moi, hein ? Je ne sais pas ce qui motive notre gouverneur mais… Dieu seul sait ! 

Si on pouvait avoir ce réflexe-ci à chaque pareil acte tout le monde serait pardonné. Comme une révélation, j’ai trouvé ce tweet. Cela pourrait coller à la situation. Et si je ne me trompe pas, ça ressemble au fameux « Renard un jour, renard toujours d’une célèbre fable de La Fontaine », nous dira un umutwip même s’il était destiné à Soro Guillaume. 

 Le tweet de la semaine 

Il y en a deux. Le premier fait suite à l’image de la semaine. Ma découverte fut énorme, je suis tombé sur un tweet qui m’a littéralement couché de rire. J’offrais un spectacle improvisé de folie à certains yeux curieux en pleine rue. Il y a de ces proverbes dont on ne peut se passer. Vous avez dit quoi Monsieur ? Que la jalousie de l’a*** ne peut pas creuser la terre ? 

Ndakumbagaye. Appelez-moi un docteur  

 A la semaine prochaine ! 

 

Partagez-nous votre opinion