article comment count is: 3

Comment bien présenter son projet devant les investisseurs ?

Alors que les jeunes burundais se lancent dans l’entrepreneuriat pour lutter contre le chômage, le défi de savoir présenter son business devant les investisseurs financiers leur donne du fil à retordre. Un coach de Spears connect Group nous livre quelques astuces.

L’expression orale, l’assurance physionomique, la tenue corporelle,… sont cruciales pour convaincre un potentiel investisseur, ou forcer la porte vers des partenariats. « J’ai vu des jeunes burundais passer des demandes d’emploi ou de sponsors, le dos voûté, la sueur au front, mélangeant les réponses face aux questions de l’interview dans un français approximatif, les mains moites et la détresse au front », confie un cadre de la Brarudi, un des plus éminents sponsors au Burundi. Alors, chers camarades, voici alors les principaux conseils à adopter.

La posture

Savoir présenter son projet est une chose. Être écouté et compris en est une autre. Selon une étude, lorsqu’on s’adresse à un investisseur, il est communément admis qu’on est compris à 7% par les mots, 38% par le ton et 55% par la gestuelle. Il est donc primordial d’adopter une bonne posture physique. Si vous êtes assis, éviter de vous pencher sur la table ou de vous affaler en arrière. Vous donneriez l’impression d’être démotivé. Il faut aussi éviter de croiser les bras et les jambes, car cette posture exprime indirectement un repli de votre part. Si vous êtes debout, maintenez votre tête et votre corps droits et les pieds à plat, « ancrés dans le sol ». Cette posture vous donnera de l’assurance. Évitez naturellement de vous balancer, de faire les quatre cents pas, et de garder les mains dans les poches. Soyez dynamique, souriant, à l’écoute, et ne vous laissez pas déstabiliser par quoi que ce soit.

Le discours

Comme dit l’adage, « trop d’informations tuent l’information ». Pour retenir l’intérêt de votre investisseur et l’accrocher, votre message doit être fluide, adapté, clair et délivré dans un temps défini. Il n’y a pas de place pour l’improvisation. Il est important de maîtriser parfaitement votre sujet, les messages et les mots-clés à faire passer. Adaptez le vocabulaire en évitant le jargon technique qui peut compliquer l’investisseur. Jamais les abréviations. Évitez de vous perdre dans les détails. Favorisez des phrases courtes. Si votre interlocuteur ne vous impose pas un temps limité, ne perdez pas d’objectif qu’il faut pouvoir convaincre en moins de 5 minutes. Si le temps est limité, ne le dépassez pas.

Questionnement

Votre présentation orale vous conduira inévitablement à un échange. Soit pour que l’investisseur s’assure qu’il a bien compris votre projet, soit dans l’objectif d’obtenir des éclaircissements sur des sujets passés sous silence. Il faut donc bien s’y préparer. Les réponses doivent être brèves et précises. Cela aura pour avantage de montrer que vous connaissez bien votre projet. Si votre investisseur vous déstabilise avec une question, veillez à rester maître de vos émotions. Évitez également de camper sur vos positions, soyez ouvert aux échanges et aux critiques.

L’impression que vous donnerez lors de la présentation de votre projet ou business, augmentera les chances d’être primé ou de remporter le financement tant sollicité. Aux compétiteurs Yaga Innovation Challenge, la balle est dans votre camp. Bonne chance.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Convaincre des investisseurs demande beaucoup plus de bonnes apparences par de beaux mots, la posture et les habits. Ces apparences ne comptent que pour 10 pct. Ce n’est pas le secteur d’aide… Il faut montrez d’abord que vous répondrez à des besoins…Bonne chance!