article comment count is: 2

MK Brillant : un jeune champion de karaté à suivre de près

Âgé de 18 ans et passionné par le karaté, Brillant Mukeshimana, surnommé MK Brillant, se fait une place dans la catégorie des joueurs professionnels d’Afrique. Découverte.

MK Brillant est élève au Lycée Municipal de Rohero. Au mois de septembre, il va commencer sa classe de 2eme année post-fondamentale dans ce même lycée. En juin 2019, il a pris son premier avion pour représenter le Burundi dans les Jeux africains de plage au Cap-Vert (14-23 juin) avec ses deux autres collègues de l’équipe Kata (forme) et leur coach Thaddée Tuyininahaze. Ils ont remporté la 3eme place et sont rentrés avec une médaille de Bronze sur le cou. MK Brillant, le plus jeune de l’équipe qui a représenté notre pays, a l’habitude de ne pas gâcher sa première occasion.

« J’ai commencé à jouer en 2010 dans le club Intwari, j’étais en 4eme année primaire », confie-t-il. C’est dans ce même club qu’il évolue actuellement. « Je suis très fier de mon jeu sportif et je ne pourrais jouer aucun autre jeu que le karaté ». Ses parents l’encouragent et sont contents de son occupation para-scolaire. Mais comme chaque parent, ils lui rappellent souvent de prendre au sérieux ses études. Chose bien faite par MK Brillant pour gagner la confiance de ses parents. « Je dois bien gérer mon temps pour que je réussisse en classe et ça marche très bien ».

Les débuts

« Pour intégrer le club de karaté, je me suis rendu au Stella Matutina et j’ai demandé à intégrer mon actuel club sans que j’aie demandé le consentement de mes parents. Après avoir informé mes parents de mon adhésion dans le club, ils ont accepté de me soutenir. »

En 2014, alors qu’il avait une ceinture verte (4eme niveau), il a arrêté de jouer pendant environ une année. «J’étais encore un enfant, mais aussi je n’avais pas  d’objectif précis. En 2015, j’ai repris et malgré mon absence, je remercie mon coach de m’avoir accordé la chance de continuer »

Il a participé pour sa première fois dans une compétition intitulée Shobu Karaté en 2016, il a remporté la médaille de Bronze et c’est dans cette même année qu’il a rejoint l’équipe nationale de Karaté. Et depuis, il a eu au moins une médaille dans toutes les compétitions nationales et régionales où il a pu participer. En 2018, il a même eu une médaille d’or dans la catégorie Kata individuel.

Comme tout autre jeune ayant une vision, il veut devenir un champion international, participer autant dans des compétitions internationales que nationales pour acquérir beaucoup plus d’expériences et améliorer ses compétences. « Ce qu’il me faut en premier, c’est respecter et écouter les conseils de mon coach. Je sais que s’il y a une discipline dans tout ce qu’on fait, la réussite devient notre quotidien. Je travaille fort afin que je puisse réaliser mes rêves.» On ne peut que louer sa modestie. Celle d’un champion.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)