article comment count is: 4

« Et si, pour une fois, l’homme prenait soin de sa femme ? »

Et si, pour une fois, les rôles étaient inversés ? Et si c’était l’homme qui cherchait à plaire à sa femme ? Ces questions se sont invitées dans une discussion avec des amis. Je vous partage leurs réflexions.  

C’est un samedi soir, on se retrouve ensemble autour d’un verre à discuter de tout et de rien. Dans notre groupe se trouve un couple nouvellement marié. Le jeune mari prend plaisir à se faire servir. À chaque fois que sa bière diminue, sa femme prend soin de remplir le verre de nouveau. Que c’est beau l’amour!

Le geste paraît anodin jusqu’à ce que l’un d’entre nous ouvre le débat. Et si le mari prenait soin aussi de servir sa femme? Au jeune mari de répondre avec un ton autoritaire, «mais c’est le respect que la femme doit à son homme, dit la culture!».

L’homme  qui avait posé la question  se révolte : «Mais quelle culture macho! Donc tu te fais traiter comme un ‘roi’ au nom de la culture. Comme si ta femme ne prendrait pas plaisir à se faire servir. Comme si elle n’a pas besoin de se sentir respectée et valorisée comme elle  le fait devant tes amis! Quelle culture bon sang! Quel amour à la Burundaise!»

C’est chaud le débat et je me régale, surtout que c’est une « discussion entre hommes ».

La cuisine faite pour les femmes?        

La discussion évolue vers les affaires de cuisine. Le jeune marié est convaincu que faire l’art culinaire, c’est pour les femmes. « Je ne l’aide que quand elle est malade et qu’elle ne peut plus faire la cuisine», dit-il.

Charles, un autre jeune homme dans le groupe, se demande pourquoi il attendrait que sa femme tombe malade pour lui montrer qu’il peut prendre soin d’elle. « C’est une des façons que l’homme peut utiliser pour montrer à sa femme qu’il l’aime! Un repas préparé par son mari  et toujours fait avec amour».

Le jeune homme qui s’amuse à préparer des recettes pour sa fiancée, sait que le monde masculin se moque de lui. «Les gens se moquent de moi bien sûr. Mais ça ne me fait rien parce que je me sens très fier de faire quelque chose qui plaît à ma future femme».

Pour lui, la croyance que c’est à la femme seule de faire la cuisine est liée  à la culture burundaise mais ce concept est dépassé. « Il n’existe pas de tâches destinées uniquement à la femme. Tout devrait être fait par amour».

Pour les hommes qui ne savent pas faire la cuisine, Charles trouve qu’il est facile d’apprendre. «Moi, j’ai appris à faire la cuisine quand je faisais mes études en Ouganda. Là, il n’y avait pas de domestiques ou de femmes pour préparer pour nous». Et d’ajouter : «Il ne s’agit pas de faire des recettes compliquées, même une omelette simple faite à son initiative sera appréciée».

La discussion traînera en longueur. À la fin, j’ai fini par comprendre que les hommes burundais sont un peu prisonniers. Entre culture « macho » et romantisme, ils ont du mal à faire le choix.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Je pense que tout homme devrait prendre soins de sa femme à un niveau de partager tout travail! Malheureusement, la société burundaise est un peu en arrière en la matière! Les maris sont plus subordonnés à la culture qu’à l’amour !!!

  2. Mes chèrs amis, ne discutez beaucoup en ce qui est de la culture svp!!! car la culture dépend d’un pays ou d’une région, il ne faut cobfondre les choses. oui tu as habité en ouganda mais moi je te dis que en chine ce n’est pas le cas, si tu auras la chance d’y aller tu constatera que c’est le sens inverse de ka coutume burundaise car labàs c’est la femme qui decide tout dans la foyer, c’est la femme qui se voit responsable de tout, la femme n’hesite pas à donner un giffle à son mari lorsqu’il ya une accrochage,mais ce n’est pas le cas qu’au Bdi, par contre! aller en tanzanie tu trouveras que si l’homme dit à sa femme de lui ammener de l’eau à boire elle lui serve étant à génou!! quelle femme qui faire ça au Burundi??? Alors, s’il s’agit de la coutume laissez vivre la coutume mais ne la confondez jamais avec la modernité!!! je vous un exemple typique, quand j’étais à l’ETG, les filles de l’internant se sont révoltées et ont signés que les garçons eux aussi doivent faire les tables et servir tous à tours de rôle!!! est-ceque vous savez cequi s’est passé au lycée??? on a dû même abandonner toutes les copines et les garçons ont entamer le job mais on ne parlez avec elles dès ce temps car on avais conlus que nous nous unissons par le travail et les cours. après x temps elles sont partis se plaindre au directeur et au dir-internant que nous ne les saluons même pas et que choquant pour elles, et on est venu nous demander et nous nous sommes étonné et nous avons répondu que nous dialoguons souvent avec elles que même elles il y a nos chéries,mais c’était pour masquer la situàtion!!! et après les autorités ont commencé à nous surveiller et ont constaté qu’il n’ya plus de relations avec elles, elles ont tanté même de chercher des renvois mais envin!!! la situation était devenud très compliqué mais les filles elles mêmes réglés ça en respectant la coutume et la paix est revenue au lycée ,chacun a repris sa copine!!!

    vous la cause de tout??? au lycée il ya avait juristes et des gestionnaires et alors elles ont invoqué que d’après la déclaration universelle des droits de l’homme et la constitution du Bdi  » Tous les hommes naissent libres et égaux en droits et en dignigé… » que ceque la femme fait l’homme doit le faire.
    hein! la coutume a une grande valeur dans les pays, éviter de copier la coutume de là et venir copier où!! moi je considere ça comme assister quelque chose à la téle et aller pratiquer à la maison alors que ton partenaire n’a pas d’idée et ne sera jamais convencu.

  3. Est- ce que remplir le verre pour son mari est mal? Si l’émancipation de la femme passe par là, elle n’arrivera jamais.
    Chaque fille digne devrait avoir plaisir de le faire. Celles qui s’en moquent devraient finir célibataires

  4. Il faut que les gens comprennent que l’homme et la femme ont des rôles différents dans un foyer. Il y a des tâches qui sont uniquement réservées à l’homme et d’autres pour la femme. C’est dans la logique naturelle des choses et il faut respecter cela. Chaque pays sur cette terre qui a inversé le rôle des genres a vu sa démographie subir des conséquences catastrophiques , c’est le cas du Japon par exemple. Si vous regardez bien vous verrez que la culture burundaise a un sens profond qui a pu préserver notre société depuis menant des siècles. Quant au romantisme, je crois qu’un homme est romantique quand il se comporte en homme. Arrêtez de faire du copy and paste des choses que vous voyez dans des films,c’est juste de la fiction.

Cookie Policy

Nous utilisons des cookies analytiques / de performance pour améliorer votre expérience utilisateur sur notre site. En savoir plus.

Non