article comment count is: 1

« Chers diplômés, le choix de la faculté déterminera votre futur ! »

C’est la fin de la période de remise des diplômes et/ou certificats aux élèves qui achèvent le cycle secondaire. Bientôt, ils entameront le cycle supérieur. Il sera alors question de savoir quelle filière choisir ? Certains la connaissent déjà. Les autres, seul Dieu le sait…

Il est 19h. Je sors de chez moi, j’ai rendez-vous avec des amis. Le lieu de rencontre est fixé dans un bar du quartier. J’arrive. Mes amis y sont déjà installés. Trois d’entre eux viennent d’avoir leurs diplômes d’humanités générales. Ils sirotent un verre et conversent de tout et de rien. 

Quelque temps après, un d’eux pose une question : « Avez-vous déjà pensé à la fac ? » Un ange passe ! Puis, un des finalistes réplique : « Je ne sais pas encore, je me repose d’abord, le reste viendra après ». Le second : « Je ferai la fac que mes parents souhaiteront que je fasse ». Et le dernier, un statisticien celui-là : « J’irai dans la fac que la majorité de mes camarades de classe fréquenteront ». Interpellé, des milliers de pensées envahissent mon esprit.

L’avenir, une utopie

Consterné par ces propos saugrenus, je me questionne sur l’avenir de mes amis. D’après cette phrase que j’ai tirée dans un film « The words »  : « Nous faisons tous des choix, mais le plus dur, c’est de vivre avec ! ». Quand vous optez pour quelque chose, il  faut être conscient qu’il y aura tôt ou tard des fruits, lesquels se répercuteront non seulement sur vous , mais aussi sur votre entourage.

Poursuivre ses études dans une faculté qu’on n’a pas choisie (ce qui est en soi un mauvais choix), ne peut qu’amener dans la plupart des cas à des résultats négatifs. Imaginons que dans le futur, grâce à vous études, vous travaillez dans une société, et que vous rendez des services à des gens. Des fois, vous serez lassé de faire ce boulot ou le feriez mal parce que vous n’aviez pas cette vocation. Les gens commenceront à douter de vous. Les conséquences seront nombreuses. Votre réputation sera aussi mise à mal. Un avenir incertain. 

Lorsque vous allez à l’école, il faut savoir que vos parents sacrifient beaucoup de choses pour votre bien. Ils se préoccupent beaucoup de votre vie future. Si vous avez donc eu cette chance de goûter à ce vin, ne la gâchez pas, car à coté, bon nombre de jeunes comme vous n’ont pas eu cette opportunité ou n’ont pas eu les moyens nécessaires pour franchir ce palier. Ne badinez pas ! Demain, vous serez responsable de votre vie. De multiples tâches vous seront confiées et ça sera à votre tour de prendre la relève auprès de vos parents. Votre avenir vous appartient. 

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Grand merci pour ces conseils.Vous savez,ça peut vraiment être dûr de choisir sa faculté sauf bien sûr quand on est passionné par un métier en particulier.Le plus important est donc de faire soi-même ce choix