article comment count is: 0

CAN 2019 : que faut-il pour que le Burundi accède au deuxième tour ?

En date du 22 juin 2019, nous jouions notre tout premier match de Coupe d’Afrique des Nations. Nous avons perdu, mais pas démérité. Et maintenant, la suite ?

Il était quasi impératif de suivre ce premier match, une rencontre historique qui opposait notre pays au Nigeria, triple champion d’Afrique, quadruple finaliste malheureux, sept fois demi-finaliste avec au total dix-sept participations à la CAN. Cette confrontation s’annonçait dure pour notre pays. Pourtant novice, on a posé de nombreux problèmes au Nigeria avant de céder face à Ighalo qui, à 15 minutes de la fin, a donné la victoire aux Super Eagles. 

Battus 1−0, les Hirondelles n’avaient pas démérité, avec surtout 6 tirs cadrés contre 3 des Nigérians et 6 corners contre 4. On peut tout de même espérer d’arriver un peu loin dans ce grand tournoi continental.

On a encore des chances, mais…

Avec sa 2ème victoire de 1−0 contre la Guinée, le Nigeria est devenu la première nation à se qualifier pour les huitièmes de finale. Maintenant, si on parvient à battre le Madagascar, on sera deuxième avec 3 points derrière Le Nigeria qui a 6 points, la Guinée et le Madagascar respectivement en 3ème et 4ème  position avec un seul point. Le dernier match contre la Guinée serait décisif.

Si on perd contre le Madagascar, on verra nos chances réduites presque jusqu’à moins de 5 %. Dans le cas d’espèce, on sera obligé de vaincre la dernière rencontre contre la Guinée et miser sur les autres mystérieux retournements dans d’autres groupes pour espérer être parmi les 4 meilleurs troisièmes à être cooptés.

Un système de jeu offensif pour arracher la victoire ?

Parmi les facteurs ayant permis au Nigeria de nous battre, vient en droite ligne la conservation du ballon. Et ce qui est dommage, ce sont les Hirondelles qui avaient conforté les Super Eagles en leur donnant le ballon si aisément comme le souligne Patrick Sota, journaliste sportif indépendant : « Si on parvient à éviter ces dégagements à l’emporte-pièce qui nous font perdre le ballon au profit de l’adversaire, on pourrait avoir un bon jeu qui aboutit à une victoire. On doit apprendre à nos joueurs la conservation du ballon. »

Dans une interview qu’il a donnée à Buja fm, Alain Olivier Niyungeko, sélectionneur national précise que certains changements devront se faire pour gagner à tout prix les 3 points ô combien précieux contre les Malgaches : « Nous sommes dans une obligation de vaincre. Certains changements vont s’effectuer dans le 11 de départ pour être plus offensif et maximiser ainsi les chances de gagner. »

Quoi qu’il arrive, on a encore des arguments à faire valoir. Il va falloir donc sortir de nouvelles cartouches face au Madagascar. Pas question de désarmer !

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.