article comment count is: 4

Le saviez-vous? Les femmes se détestent entre elles!

Les femmes se détestent entre elles. C’est un fait. Pas toutes certes,  mais la plupart. Et dans la lutte contre les violences faites aux femmes, une remise en question est nécessaire pour mettre sur table certaines causes.

La méchanceté de certaines femmes envers leurs semblables, quand elles s’y mettent, est extraordinaire. Il y a tellement d’exemples que je ne sais par où commencer. Mais concentrons-nous sur le coté social et professionnel.

Belle–mère VS belle-fille

Socialement parlant, on pourrait parler de ces voisines qui se détestent au point, des fois, de se crêper le chignon en sous-vêtements, en pleine rue. Mais penchons-nous ici sur les relations entre belle-mère et belle-fille. Il est connu que ces dernières ne sont pas toujours au beau fixe. Les causes de cette mésentente peuvent provenir des deux côtés.

Mais le plus souvent, dans notre société, les querelles débutent quand la belle-mère cherche à s’immiscer dans le nouveau foyer et surtout quand elle se met à critiquer les actions de l’épouse de son fils. Cette situation peut déboucher sur des affrontements verbaux et même physiques dans certains cas,  et surtout à une haine viscérale entre les deux parties. Et la victime, qui n’est pas souvent citée, est l’homme. Ce dernier ne sait pas de quel côté se ranger et qui soutenir entre sa mère et sa femme. Dilemme cornélien.

La discrimination «négative»

On parle souvent de discrimination positive quand il s’agit d’encourager et donner du travail aux femmes, une façon de lutter pour les droits de la femme à l’accès au travail.  Mais, il existe des cas où ce droit est piétiné par les femmes elles-mêmes contre leurs semblables. Une femme peut refuser de donner du travail à une autre par méchanceté gratuite, juste parce qu’«elle ne la sent pas»! C’est vrai, c’est un sentiment qui peut être ressenti par tout le monde, mais j’ai l’impression que quand c’est entre femmes, c’est exacerbé.

Toujours en milieu professionnel, il n’est pas rare de trouver des petites jalousies et ragots entre collègues féminins. Vous verrez au boulot des petits groupes qui se détestent mais se sourient mutuellement. Pourtant ces femmes ne perdront jamais une occasion de médire ou discréditer celles de l’autre groupe. Cela peut rester au niveau des racontars sans suite, comme ça peut réellement briser quelqu’un et entacher sa réputation pour toujours.

Et ces petits riens de tous les jours

Les violences faites aux femmes ne sont donc pas que les coups et les insultes reçus les maris ou les hommes en général, elles peuvent venir des femmes elles-mêmes. Une amie racontait dernièrement qu’une femme peut détester une autre parce qu’elle s’habille mieux qu’elle, qu’elle a une voiture alors que l’autre marche à pied… Ou alors, deux femmes peuvent se rencontrer dans la rue et se regarder en chiens de faïence alors qu’elles ne se connaissent ni d’Ève ni d’Adam.

Je ne parle même pas de l’animosité qu’il peut y avoir entre deux femmes qui aiment le même homme, alors là, c’est la catastrophe assurée! Elles pourraient même se tuer!

Le pire, c’est aussi d’entendre une femme en train de critiquer une autre en difficulté familiale ou personnelle, sans avoir vérifié quoi que ce soit, juste pour le plaisir de médire ou se rendre intéressante dans l’auditoire.   

Je pense donc que si nous ne pouvons pas nous apprécier et nous soutenir mutuellement entre femmes, les hommes feront toujours ce qu’ils veulent car ils sauront que nous sommes déjà divisées entre nous. Remettons-nous donc en question et nous serons plus fortes pour mener à bien notre lutte.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. c’est tout a fait normal pour les femmes.Elles ont été comme ça et elles le seront pour toujours. Quand même il n’y a pas des règles sans exception.

  2. quand même Dacia ! Quand vous dites que c’est « un fait » que les femmes se détestent entre elles, de quelle étude cela est-il tiré ?
    Il fût un temps où j’aimais YAGA, aujourd’hui c’est devenu du n’importe quoi. Dommage.

  3. Moi je pense que c’est sa reflexion.inutile de critiquer Dacia.Si quelqu’un a un avis contraire,qu’il écrit un article et le publie. Sinon moi en tant que femme,je trouve que ce que Dacia dit est Vrai. Bon courage Madame Dacia!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.