article comment count is: 2

Au Burundi, les églises se mettent au 2.0

On peut tout reprocher aux Burundais en matière de business : retard, customer care, l’amour de la sieste, le manque d’innovation, etc., mais il faut admettre qu’ils sont incroyables quand ils décident de vous surprendre. Et c’est souvent là où vous les attendiez le moins. Désormais, il est possible de s’acquitter de sa dîme et ses offrandes via un service de téléphonie.

On ne saura pas de qui vient l’idée. Mais il faut saluer le pas que viennent de franchir certaines églises du Burundi. On ne le dira jamais assez, le business de Dieu est aussi rentable qu’un bar. S’il y a deux domaines dans lesquels il faut investir au pays des mille collines, ne tergiversez plus : c’est soit la foi, soit la boisson. Ces domaines garantissent la réussite maximale. Même si les statiques n’existent pas, il faut se fier à notre bon sens : l’observation. Combien en avons-nous dans nos quartiers? Ça marche toujours très bien! Et si l’un ne marche pas, l’on se rattrapera sur l’autre. Combien de bars sont-ils devenus des églises et des églises des bars?

Aujourd’hui Leo a compris et s’engage à «faciliter» la vie des citoyens burundais. Après les bars, c’est donc au tour des églises d’avoir des codes où l’on s’acquitte d’une certaine somme d’argent pour avoir reçu un service.  Comme une petite blague, vu qu’on en a à foison à longueur de nos pénibles journées, je ne me suis pas privé de relayer ce beau message de Leo sur Facebook.

Le business de la foi

Était-ce une révélation? Ce mode de paiement qu’on retrouve généralement Chez Gérard, à Manhattan, au Waka Waka et parfois dans certains petits bistrots de nos quartiers, les fameux « kukadirisha », nous poursuit jusque dans notre foi. Mais, il faut avouer que les églises du Burundi savent s’adapter à l’air du temps. En attendant que Payway se rende compte qu’en plus de Startimes et nos kilowatts de la Regideso, il y a de l’or dans nos églises, disons «amen».

Un jour un homme d’église disait que chez Dieu les pauvres n’existent pas. Je comprends pourquoi l’église ne devrait pas souffrir de la paresse de ses brebis. Votre offrande, votre dîme ne souffriront désormais d’aucun contretemps. Et ainsi donc s’enrichiront davantage les hommes de Dieu. Comme l’a fait remarquer un ami, «il ne reste plus qu’à facturer les prêches». On entendra peut-être prochainement dans nos téléphones une voix d’ange nous dire : «Pour une prière simple, appuyez sur 1, le coût est de 100 FBu la minute. Pour une prière spéciale faites le 2 à 200 Fbu la minute »… J’ai dit prochainement ? Apparemment Lumitel s’y est déjà mis. Le paradis n’a pas de prix.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Pffff à chacun son moyen le plus efficace . si j’ai de l’argent sur ecocash je n’irai pas retiré le montant de ma dîme ou mon offrande pour le donner en espèce alors qu’ il y a un moyen électronique simple et efficace .

  2. Nous donnons librement et volontairement car nous croyons à la parole de Dieu.
    Nous savons aussi que la loi de la nature se resume de « donner pour recevoir ».. exemple: Si tu plante un arbre chez toi, Tu vas faire tou pour la proteger et à la fin cet arbre te donneras des fruits et de l air.
    La Bible nous dit de donner et d aimer les autres.
    C’est vrai, il existe des « pseudopasteurs » qui abusent les ofrondes et les dimes collectés.
    , mais ce n’est pa notre travail de le juger ni de le condamner. Ils sont responsable de leurs actes envers le Seigneur.
    Nous faisons nos devoirs, comme un citoyen qui paye les taxes et les impots. Tu ne diras jamsi que tu payeras les taxes et les impots parce qu il y a des agents du gpuvernement qui sont corrompus ou parceque l argent collectés est utilisés à d autres fins personnele ou politiques. Non et Non….
    Ainsi, notre responsabilité est de donner et puis les dirigents des eglises s encharges de la gestion. Sans oublier que un pasteur ou un leader chretiens, de la base, devrait vivrz des recoltés des eglises et de ne pas faire autre travail que faire son appel etant ouvriers de Dieu.

    Si ECONET LEO (Via ECOCASH) decide de faciliter ce processus de paiement je pense que c’est une bonne idee..et d ailleurs il ya aussi l’AGLICANET qui font le meme.

    Par contre les banques, en partenariats avec des eglises et des chretiens qui veulent, pouraient creer un systeme de deblocage automatique sur les salaires (Je dit bien d une manniere volontaire des chretiens).

    (Sorry for my poor french)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.