article comment count is: 0

Twittoscopie : de Dieu et des hommes

La semaine dédiée à la gloire du Tout-puissant dans notre pays, pourrait être qualifiée par certains de « sept derniers jours », avec raison. De la célébration des 13 années du pouvoir de Pierre Nkurunziza au retour de la pluie en passant par la campagne de prière, « Sa main » est partout. Sauf bien sûr au CNARED… 

Vous comme moi avons été satisfaits de voir à quel point la Providence aime notre pays. Ce jour où nous célébrons, en rendant grâce à Dieu, les 13 années du pouvoir Nkurunziza, nous avons vu des miracles, et pas des moindres.  

Dieu nous a envoyé la pluie qui nous a arrosés. Comme un signe du ciel, elle est venue à point nommé après une longue période de saison sèche. Ne me demandez pas d’où je tire ça, hein. Louis Kamwenubusa, nous a fait vivre l’évènement comme si nous y étions. Merci à lui pour cet esprit de partage.  

Cette campagne de prière vient au bon moment après la mise en place d’une commission de prière. De l’innovation ? Il y en a toujours du côté du parti de l’aigle.  

Mais comme souvent, notre voisin du nord s’est vu encore reprocher des choses. Mais grâce à Dieu, nous vaincrons. Il suffit juste de prier et prier car rien n’est impossible à Dieu. Il faut donc “ L’implorer afin qu’il libère les réfugiés burundais pris en otage au Rwanda  

Si l’Olucome déplore encore le gaspillage des deniers publics, il serait mieux qu’elle comprenne que rien ne vaut Dieu. Il nous en donnera davantage.  

Entre-temps, la première dame a développé un thème intéressant : “les méfaits de la familiarité” tandis que le président a parlé de jalousie. Certains ne sont pas allés loin pour trouver à qui s’adressait la pique. Qui a dit qu’il n’était pas beau ce pays, qui hein ? Bon j’exagère aussi.  

Les pépites, il y en a eu. En voici quelques-unes et si vous n’en êtes pas satisfaits, suivez #WarakozeMana. 

La courbette  

https://twitter.com/ButoyiEvelyne/status/103377365905013964

L’insubordination vs la démocratie  

L’usine  

Au CNARED, le linge sale se lave en public 

Certains n’hésiteront pas à dire que Dieu est en train de les confondre. Vous les connaissez surement eux : les CNARED. Aujourd’hui, ils ont aussi été au centre de l’attention, volant à un certain moment la vedette à la prière de Karusi.  

Eux ne lavent pas le linge sale en famille. Ils l’exposent et explosent les réseaux sociaux. Il n’y a plus qu’un pas pour qu’ils s’en remettent à la triste loi de la jungle en se donnant des coups de poing. Tous leurs échanges ont été mis au grand jour pour le bonheur des abatwip. 

Comme le dit un umutwip, « à ce rythme, disons que l’alternative n’est pas encore rassurante quitte à laisser le CNDD-FDD diriger » 

Et par le biais d’Ikiriho, le “sage” a aussi donné son avis.  

La photo de la semaine 

Comme quoi la prière se retrouve désormais au centre de l’administration et de la gestion de la chose publique. À l’Onatel (Office national des télécommunications), ils ont compris cela. Une cérémonie de remise et reprise qui commence et se termine avec la prière. Qui dit mieux ?  

Que Dieu bénisse nos administratifs et gestionnaires en leur accordant sagesse et esprit de discernement. Le bonheur se partage. Partageons et ne gardons pas les dividendes dans nos poches.  

Le bonus 

Satura mabaffles ne bâtit pas son œuvre que sur les baffles. Il sature aussi le réseau de l’oiseau bleu. En s’essayant à la langue de Molière, il a vu son tweet devenir viral et certainement le plus partagé sur whatsapp. Admirez ! 

Fermons les yeux et considérons qu’il ne s’agissait que d’une langue proche du Français. Mais dans tous les cas, son expression aurait besoin de quelques points de suture. 

À la semaine prochaine !

 


A relire : Twittoscopie : le retour de Mamadou

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.