article comment count is: 2

Éducation : quatre astuces pour bien choisir sa filière académique

Une nouvelle approche d’orientation vient d’être adoptée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Cette approche permet aux lauréats de se choisir eux-mêmes les filières de formation à l’université du Burundi et à l’École Normale Supérieure. Une question taraude la plupart de ces lauréats: sur quels critères se baser pour choisir sa « faculté »? Voici quelques astuces.

Pour les lauréats de l’examen d’ État édition 2017, l’heure du choix a sonné. D’Ici le 27 août, il leur faudra choisir une filière à l’université. Entre les souhaits des parents qu’ils n’ont pas forcément envie de respecter, le manque de projet précis pour certains d’entre eux, la difficulté de trouver le bon interlocuteur, la méconnaissance de la réalité des métiers, les stéréotypes véhiculés, il ne sera pas étonnant que pour la plupart le choix leur soit une affaire compliquée. Un temps de réflexion alors s’impose, et quelques conseils.

Informez-vous

Pour dissiper vos doutes et vos peurs, informez- vous. Une enquête menée par l’élève lui-même est importante. Le futur étudiant doit se montrer curieux, et s’informer sur les différentes filières, leurs caractéristiques et leurs débouchés.

Cherchez ce qui vous motive

Réfléchissez soigneusement à ce que vous aimez et qui vous motive. Tant dans les matières enseignées que dans vos activités personnelles. C’est la première étape. La plus difficile même pour ceux qui n’ont aucune idée. La passion est un élément déterminant dans le choix d’une filière. Depuis toujours vous voulez être ingénieur, informaticien, médecin, professeur du lycée, éditeur d’un magazine ? Vous remarquez qu’il ne s’agit pas de partir de votre série d’enseignements au secondaire, mais d’abord de vous: qui êtes-vous et qu’aimez-vous?

Vérifiez les débouchés

Dirigez-vous en priorité vers un secteur qui offre globalement de bons débouchés. Si le secteur qui vous passionne n’a pas de bons débouchés, ne faites pas l’autruche, mais cherchez à réorienter votre projet vers un autre domaine plus porteur pour l’emploi mais qui utilisera votre talent d’une autre façon.

Trouver les études que vous allez réussir

Mieux vaut demander une filière moins prestigieuse, mais qui vous convient néanmoins. Vous aurez plus de chances d’être admis, que d’être refusé sur vos premiers choix. Choisissez donc les études qui correspondent à votre profil d’élève: êtes-vous gros travailleur ou très petit bosseur? Soyez réaliste. Si vous avez une nette faiblesse dans une discipline, n’allez pas à l’échec en choisissant des études centrées là-dessus.

Si vous creusez ces quatre points avant de vous orienter, vous êtes sûr(e) de ne pas vous perdre. Bonne chance.

 


A relire : Université du Burundi : inscriptions en mode peau de chagrin

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. je vois que pour les nouveaux lauréats ont pu gagner la chance de choisir eux-mm la fillière ce qui n’etait pas le cas pour les anciens camarades.et merci pour ces conseils

  2. Ils ont de la chance de faire eux même le choix de ce qu’ils veulent, bye bye les recours qu’on observait avant mais il y aura des facultés qui n’auront pas des candidats. Et merci Yaga pour ces conseils de grand importance .

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.