article comment count is: 0

Réconciliation des deux Corée : une leçon pour le Burundi et le Rwanda ?

Ce 27 avril, des images improbables faisaient le tour du monde : les photos de la rencontre entre Kim Jong Un et son homologue sud-coréen Moon, suivie de poignées de main et d’accolades. Une scène impensable jusqu’alors. « Assez pour inspirer nos deux pays-frères devenus ennemis par le concours de circonstances ? », s’interroge le blogueur Cédric Bahimpundu.

Il n’y a pas trop longtemps, même les plus optimistes auraient eu du mal à s’imaginer la scène. Kim Jong Un serrant chaleureusement la main de Moon Jae Un ? Voir les deux hommes forts de la péninsule coréenne tout sourires côte à côte,  avec un Kim Jong Un se déclarant « inondé par l’émotion ?  » Ce ne serait pas une naïveté que de croire que ce rapprochement mérite bien l’épithète d’historique pour la teneur symbolique qu’il véhicule.

Depuis sa partition en deux pays distincts, la péninsule a vu ses deux voisins se regarder en chiens de faïence. Corée, dont le nom signifie  » Pays du matin calme », s’est vu maintes fois ses deux composantes rendre ses jours une longue nuit orageuse, jusqu’à cette éclaircie, qui semble au fur et à mesure sincère.

Pourquoi pas nous?

C’est un secret de Polichinelle, les relations entre le Burundi le Rwanda sont exécrables. La rivière Kanyaru n’est pas la seule à les séparer, loin de là. Il n’est pas rare que les deux voisins s’adonnent à des pugilats verbaux à coups d’accusation fusant des deux côtés. Conséquences, une paranoïa  et une méfiance totales à tel point que les frontières viennent à être un Rubicon que les biens et produits ne franchissent pas. Plus question qu’une délégation foule le sol « ennemi ». Le dernier sommet de l’Union Africaine à Kigali sur la zone africaine de libre-échange en est la preuve éloquente.

Vu les relations coréo-coréennes qui n’ont pas toujours été un fleuve tranquille, ça donne une impression du déjà-vu. Mais ces mêmes relations viennent de donner un contre-exemple comme quoi le point de non-retour n’est jamais atteint.

Nostalgie

Chers présidents (salut, si vous nous lisez), vous étiez si beaux à voir ensemble sur un même terrain ce jour de Août 2008. Son excellence Paul Kagame était coach de l’équipe Vision 2020 FC et Son Excellence Pierre Nkurunziza capitaine de Halleluya FC. Ces moments, nous peuples que vous dirigez, en raffolons. Ensemble, souriants, riant des blagues sur Bakame que vos deux nations partagent entre autres plusieurs points communs, on vous trouvait un charme fou.

À vous revoir ainsi Messieurs, vivement ce jour!

 


A relire : Burundi-Rwanda : comparer l’incomparable

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.