©Iwacu2013
article comment count is: 1

Burundi : « Le nouveau code de procédure pénale enterre le droit à la vie privée ! »

Le projet de loi portant révision du code de procédure pénale a été approuvé à plus de 80 % par les parlementaires présents à l’hémicycle de Kigobe ce mercredi 18 avril. Entre autres, il autorise désormais le contrôle des réseaux sociaux, l’écoute téléphonique, l’interception des mails ou encore les fouilles nocturnes. Des dispositions qui inquiètent le blogueur Landry Burundi.

Imaginez un monde où le policier a le pouvoir d’intercepter tes mails, de s’introduire dans ton téléphone pour consulter tes communications, tes messages WhatsApp et même installer des micros et caméras à ton insu pour te surveiller. Non, ce n’est pas le pitch d’une série dystopique à la Black Mirror ou une nouvelle réadaptation de 1984 de George Orwell.

Bienvenue au Burundi avec le nouveau code de procédure pénale que viennent de voter nos parlementaires à plus de 80% de voix.

Comme on peut le lire dans son exposé des motifs, le ministère de la Justice explique ce qu’il appelle « innovation  dans les méthodes de perquisition et de recherche » pour faire face à « l’évolution de la criminalité dans notre pays ». Permettez-moi de rire jaune.

Combattre une chose en la favorisant!

Un exemple : c’est la nuit et un groupe d’individus en tenue bleue, AK47 à la main, sonnent à la porte à 2h du matin et t’intiment l’ordre d’ouvrir. Comment tu sauras que ce sont de gentils policiers qui viennent juste pour une perquisition ? N’est-ce pas la ministre elle-même qui parle d’évolution de la criminalité. Combien de malfrats ont déjà été arrêtés en tenues policières flambant neuves ? Et on veut qu’on ouvre nos maisons le soir ?

Un deuxième : lors d’un contrôle d’identité, là à la barrière au pont Ntahangwa, que vas-tu répondre à l’injonction du policier supposant avoir reçu l’ordre du procureur du parquet de déverrouiller  ton smartphone pour qu’il l’inspecte ? Tu refuses et ce sera un délit puisque la loi le lui permet désormais.

Au fait, simplifions les choses et dites-nous où on doit envoyer nos mots de passe. Le mien c’est « 45289 ». À quoi bon sécuriser nos appareils si demain le policier dans son bureau pourra procéder à la « captation des données informatiques », ou en mots clairs, le piratage de ta boîte mail en toute légalité ? Oui, en toute légalité, parce qu’avant on ne sait ce qui se faisait…

Nos intimités sur la place publique

Il y a peu, plus d’un s’indignaient des photos et vidéos prises par des policiers lors d’interpellations de couples accusés d’adultère. Dans cette affaire, des policiers ont été soupçonnés d’être à l’origine de cette diffusion. Quand la nouvelle loi parle en même temps de crimes sexuels et d’autorisation de l’usage des caméras cachées, à quoi devons-nous nous attendre à recevoir dans les groupes whatsapp  bientôt ? Non, je ne vais pas parler de chantage sur fond de sextape, non je ne le dis pas !

La boîte de Pandore

Oui, je t’entends dire que je vois tout en noir ! Que je suis trop pessimiste ! Qu’après toutes ces lignes versées dans une colère à peine voilée, je n’ai pas dit que ces méthodes s’appliquent aux crimes dits graves comme le terrorisme, trafic, détention d’armes…

Mais est-il nécessaire de faire le compte du nombre de personnes détenues aujourd’hui accusées « d’atteinte à la sureté intérieure de l’État » ou celles qualifiées de terroristes ou ennemis de l’ État ? Et ceux qui ont eu le malheur d’être en contact avec eux, ou d’être leurs parentés, ne sont-ils pas automatiquement candidats aux méthodes innovantes de perquisition et recherche ?

Ndaguye ndagarutse. Quoi de plus mieux que de vivre sans secrets ? Ne dit-on pas que la plus grande preuve d’amour est de dévoiler ses plus précieux secrets ?

Ndagukunda Burundi!

 


A relire : La police burundaise se mettrait-elle au revenge porn ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Je n’ai pas a dire si cela fonctionne comme il faut pour ceux criminels tant mieux mais si cela est comme ça alors les employés de certains reseaux comme leo et d’autres pourraient fouiller les affaires des autres sans autorisation,sans motifs de les suivre se basant sur le fait qu’ils ne s’entendent pas sur certaines choses. Esperons que le meilleur est avenir sinon l’evolution de la technologie ne nous mene null part.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.