article comment count is: 4

Éjaculation précoce, ce tabou qui détruit les mariages

À Bujumbura, l’éjaculation précoce est  un sérieux problème dont les femmes et les hommes mariés souffrent en silence, nous confie le blogueur Landry Rukundo qui s’est entretenu avec le conseiller conjugal et sexuel Bény Ndayishimiye.

Claudia (pseudo) est une femme séparée de son mari et mère d’une petite fille de 4ans. Elle confie que l’insatisfaction sexuelle n’a pas été la principale cause de son divorce mais y avait été  pour quelque chose : « Mon mari avait un problème d’atteindre son orgasme bien avant moi. Après l’amour, le désir restait souvent inassouvi, la honte se lisait dans ses yeux et la frustration rongeait mon cœur, moi qui voulais que ça dure un peu longtemps ».

De tels fracassants témoignages sont multiples, et Bény Ndayishimiye, conseiller conjugal et sexuel y est souvent confronté. Pour lui, ils prouvent à quel degré les relations sexuelles satisfaisantes sont un pilier dans un mariage : « Il est vrai, on y sous-entend la fondation d’une nouvelle famille, la venue au monde de nouveaux êtres humains, mais pour qu’un mariage soit un total succès, la dimension sexe est essentielle. »

L’éjaculation précoce devient alors un défi sérieux, mais pas insurmontable.

Comment s’en sortir ?

Tout d’abord, comme l’explique Bény Ndayishimiyel, il est question d’éjaculation précoce lorsqu’elle survient avant que l’un ou l’autre ne le souhaite. Il va plus loin et précise que généralement  « tout homme qui n’arrive pas à tenir pendant au moins trois minutes avant d’émettre son éjaculat est qualifié d’éjaculateur précoce. Et par conséquent, il  n’arrive pas à satisfaire les femmes qui, d’une manière générale,  atteignent leur orgasme après 3 à 7 minutes de rapports sexuels sans repos. »

Une femme insatisfaite est une femme frustrée et malheureuse qui pourrait facilement tromper son mari et partir à la quête de la satisfaction sexuelle ailleurs. Et un homme qui n’arrive pas à faire jouir sa femme est un homme complexé par sa faible virilité.

Mais tous ces désagréments peuvent être évités, comme nous l’apprend Bény. Le sport régulier  s’avère important pour améliorer l’endurance sexuelle tout comme le slow sex, cette philosophie qui consiste à faire l’amour non seulement plus lentement, donc, mais surtout « en pleine conscience » .

Le spécialiste ne s’arrête pas là : « Il faut aussi faire l’amour comme un jeu et non comme un examen à passer. Le faire dans un état de parfaite relaxation pour éviter le stress.» Quant aux femmes, il leur conseille d’être de bonnes complices pour leurs maris : «Il ne faut pas avoir peur de les chatouiller, les faire rire, leur dire les mots d’amour , qu’ils sont beaux, leur raconter des bêtises pour les aider à oublier ce stress qui leur fait perdre tous leurs moyens. »

De toutes les façons, l’amour est une activité à deux et chacun doit y mettre du sien.

 


A relire : La bière, cette barrière qui empêche les femmes d’atteindre le septième ciel

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. « La mauvaise résolution c’est comme une éjaculation précoce. Y a toujours une envie de bien faire mais ça tient pas longtemps»
    J’ai guéri et vaincu l’éjaculation précoce grâce à une approche sexocorporelle qui consiste à contrôle l’excitation sexuel
    « Je suis touche par cette article, je voulais vous faire vivre une expérience que j’ai vécue. Alors voilà j’ai commencé ma vie sexuelle de manière solitaire à 14 ans, puis j’ai commencé à m’amuser à plusieurs assez tard, vers 20 ans. Je me suis rendu compte alors que je ne durais pas trop. A l’âge de 31 ans je me suis marie et j’ai toujours été éjaculateur précoce. La moindre caresse de ma femme, ou pensée érotique, et me voilà proche de l’éjaculation. Je souhaiterais pouvoir introduire des jeux pour lui redonner un peu de désir, mais j’ai peur qu’au moindre contact le jeu s’arrête, car je n’aurais pas maîtrisé mon excitation. J’ai peine à comprendre comment c’est possible de réguler son excitation.»
    J’écris ce sujet car je vois que tous les jours des hommes qui ont le même problème que moi sont toujours à la recherche d’une solution comme je le faisais et il faut que ce mal qui touche apparemment 1/3 des hommes cesse, car j’en connais le désespoir et la souffrance.
    Des années de galère pour enfin voir le jour…

    L’adolescence voit naitre le désir, les photos, les fantasmes, les jupes de ces demoiselles, etc… Vient les premières masturbations évidemment. Pour pas se faire surprendre, on fait ça à la va vite en faisant monter l’excitation le plus vite possible. Premier rapport sexuel, on veut faire ça bien pour la partenaire car, il faut le reconnaitre, c’est moins agréable pour elle, et là tout commence. On se met un stress inconscient, et l’acte se résume à quelques va et vient.

    Nous voilà parti avec un stress inconscient. La fois d’après, on est stress de mal faire encore une fois, donc crispé. Vous pouvez tout essayer, relaxation, vous en foutre, ne pas y penser, l’inconscient vous rappellera à l’ordre. C’est un cercle vicieux dont il est impossible de se sortir seul, pour ma part en tout cas. Etre un éjaculateurs précoces ou rapides fait vivre en toi des sentiments de culpabilité et parfois de honte. Très souvent la confiance en soi et l’estime personnelle en souffrent autant que la relation de couple ou avec les femmes. Émotionnellement, c’est difficile. C’est que vous ne voyez en vous que l’homme incapable de satisfaire sa partenaire et cela vous détruit.
    Parfois je me disais : « je me passerais d’éjaculer si je pouvais satisfaire ma femme et la rendre heureuse». En effet, rendre ma femme heureuse sexuellement était si important pour moi, que je ne pense souvent qu’à elle lorsqu’on fait l’amour.
    Heureusement, lorsque je commence à gérer mon excitation sexuelle et à prolonger la durée de ma pénétration, j’ai repris mes gallons. Ma fierté, ma confiance et mon estime s’est reconstruit. Mon plaisir et celui de mon partenaire remplace l’anxiété et l’appréhension de l’échec. Je sais dorénavant prendre du plaisir et en donner, tout en étant amoureux.
    Il existe une démarche tout particulièrement efficace pour ces hommes, par l’approche sexocorporelle, car elle permet à ces hommes de se rapprocher d’eux-mêmes et de leur plaisir physique et émotionnel, car ils y apprennent comment contrôler leur excitation, tout en tenant compte de leurs propres sensations. L’homme qui désire prolonger la durée du rapport sexuel devra maintenir son excitation à un palier inférieur au niveau d’excitation déclenchant le réflexe éjaculatoire. C’est un peu comme le phénomène de l’ébullition ; l’eau bout uniquement si elle dépasse un certain seuil de température. Lorsque cette température est atteinte, il est trop tard… l’eau déborde. Par contre, si nous maintenons la chaleur à un niveau inférieur au point d’ébullition, l’eau ne débordera jamais de son récipient.
    Ceci nous amène à dire que l’homme ne peut en aucune façon contrôler son éjaculation. Et ceci, pour la simple et bonne raison que son éjaculation est un processus réflexe et que les réflexes sont hors du contrôle de la volonté. Donc, si un homme désire prolonger la durée de la pénétration, il doit absolument porter attention à son excitation, non à son éjaculation. Il doit conserver son excitation en dessous d’un certain niveau. Autrement dit, il doit éviter de devenir trop excité car c’est l’excitation qui, lorsqu’elle devient assez élevée, provoque l’éjaculation.

    Je conclus mon commentaire en disant que seul le contrôle de l’excitation sexuel est l’une des meilleurs moyens pour éviter l’éjaculation précoce car, plus la montée de l’excitation sexuelle est plus longue et retarde de façon mécanique l’éjaculation. Donc il est normal que ce soit plus long la deuxièmes fois surtout quand on est jeune. Dans l’article de Landry Rukundo dans son entretient avec Bény Ndayishimiye ils ont évoqué de faire du sport régulier ainsi que le slow sex. Mais selon moi avec l’expérience vécu je peux dire qu’il faut bien définir le genre de sport que on va faire puisque je ne crois pas que jouer le foot, le basket peut aider mais au contraire faire des exercice avec le partenaire comme par exemple une petite série de pénétration tous en évitant d’éjaculé ( essayer deux pénétrations puis pause de 10 sec, quatre pénétrations puis pause de 10 sec est essayé monter les échelons petit à petit. Cette méthode à base des exercices aidera à avoir une endurance). Le travail de notre cerveau est pertinent dans ce travail que ça soit pour le contrôle de l’excitation sexuel ainsi que dans ces exercices de pénétration. D’ou il faut étudie a se contrôlé.

  2. Explication de façon brève de mon commentaire

    C’est un peu comme le phénomène de l’ébullition de l’eau que j’ai voulu explique; l’eau bout uniquement si elle dépasse un certain seuil de température. Lorsque cette température est atteinte, il est trop tard… l’eau déborde. Par contre, si nous maintenons la chaleur à un niveau inférieur au point d’ébullition, l’eau ne débordera jamais de son récipient.
    Ceci nous amène à dire que l’homme ne peut en aucune façon contrôler son éjaculation. Et ceci, pour la simple et bonne raison que son éjaculation est un processus réflexe et que les réflexes sont hors du contrôle de la volonté. Donc, si un homme désire prolonger la durée de la pénétration, il doit absolument porter attention à son excitation, non à son éjaculation.
    Cette eau qui déborde c’est l’éjaculation précoce du a une excitation. Si la température de l’eau a un niveau inferieur au point d’ébullition c’est une éjaculation normale.
    Pour éviter que l’eau ne déborde jamais de son récipient il faut recourir à la méthode que j’ai donnée dans mon commentaire concernant les petits exercices de pénétration avec un repos puis recommence avec la pénétration supérieure par rapport au dernier pour vaincre ce problème de contrôler l’excitation sexuelle.

    1. Merci beaucoup à toi Mugisha Lionel Jospin: Ta réaction Sur le texte sans doute aidera plus d gens. Oui parce que tu donnes une autre astuce notable pouvant être testée facilement. Je pense que ceux qui l’auront adopté pour mettre un terme Sur leur précocité éjaculatoire reviendront ici pour te dire merci!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.