Santé : comment les filles de Bujumbura combattent les règles douloureuses

Menstruations et femmes vont de pair. Mais pour certaines, elles sont souvent douloureuses, ce qui fait de cette période un véritable calvaire. Comment font-elles pour se soulager ? Le blogueur et aspirant-médecin Franck Arnaud Ndorukwigira s’est entretenu avec des jeunes filles de Bujumbura et un spécialiste.

Nous sommes le samedi 17 février 2018. Cosette organise une fête d’anniversaire. Ses copains et copines sommes invités à la plage. Un comité de fête a été institué à l’avance. Le jour J arrive… mais la reine de l’événement tombe en panne : « Ibi choses ». Souffrant le martyr, elle annule sa fête. Étant au courant de la situation, ses copines lui rendent visite. D’un coup, un débat sur l’ennemi commun s’active. «Je souffre horriblement les amies : crampes  dans tout le bas ventre, maux de tête, fatigue, vomissements, diarrhée,…je crois qu’il devrait y avoir une autre solution que l’ibuprofène, non ? lance Cosette. Comment débrouillez-vous, vous autres?»

Des astuces simple et efficace :

À tour de rôle, chacune prend la parole. Plusieurs astuces sont énumérées. Pour Painette (pseudo), elle met du chaud sur son ventre douloureux : « Je prends une petite serviette, je la trempe dans de l’eau chaude et je l’applique sur mon ventre, ou bien je me tape un bon bain chaud. »Chloé (pseudo) la complète en disant que la méthode marche même avec du froid : « Tester la poche de glace et appliquer sur le bas ventre, c’est ma technique et ça marche ». Pour Nicole (pseudo), des activités physiques pour se relaxer pendant les règles la soulage: « Étirements, une marche rapide,.. ». Joyce prône la méthode médicamenteuse: « Les médicaments à base d’ibuprofène en association avec les comprimés de Spasfon, c’est vraiment génial comme remède et ça marche très bien. » Coup de tonnerre chez les jeunes demoiselles. Flora (pseudo), mariée, leur dévoile une ″spéciale″ thérapie: « Je fais l’amour pendant mes règles ! Oh oui, dans cette période critique, c’est vraiment relaxant. Heureusement que mon mari me comprend et m’y aide ».

L’avis d’un gynécologue

Dr Jean François, médecin burundais qui a fait sa spécialité de gynécologie en France explique. Le caractère douloureux des règles est dû à un excès d’hormones appelés prostaglandines, des substances secrétées pendant les règles, qui vont contracter l’utérus. Les corps des filles et femmes ne réagissent pas tous de la même façon face à cette douleur.  Notre gynéco est d’accord avec les filles sur certaines astuces. Pour le bain chaud ou la serviette chaude sur le bas ventre, la chaleur va agir sur les muscles utérines qui se décontractent et apaise la douleur. Pour le cas du glaçon, il recommande de ne jamais le mettre sur la peau directement mais de l’envelopper dans un linge avant de le poser sur le corps. Le sport léger atténue également les douleurs,  en ré-oxygénant le corps et en activant la circulation sanguine dans le bas ventre.

Pour les médicaments, il approuve l’association Ibuprofène-spasfon, mais proscrit d’autres médicaments: « Évitez l’aspirine s’il vous plaît, ça a un effet fluidifiant sur le sang et sa prise peut intensifier le flux sanguin et prolonger vos menstruations ».  Pour le cas des rapports intimes, il n’est pas contre. Pour lui, le résultat est meilleur car avoir un orgasme sexuel permet la dilatation des vaisseaux sanguins qui apportent un flux de sang dans la zone douloureuse et apaise voir annule les douleurs.

Il termine par des conseils : «Évitez des situations stressantes, du café, de l’alcool, du piment et des sucreries, et si les crampes menstruelles sont vraiment intenses et qu’on n’arrive pas à les soulager aux moyens de toutes ces méthodes, allez consulter un médecin afin d’écarter tout problème gynécologique qui pourrait être à l’origine de ces douleurs comme un fibrome ou une endométriose ».

 


A relire: 8 mars: la femme burundaise serait-elle réduite juste à un corps ?

Articles récents

Say your opinion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*