article comment count is: 3

Les jeunes burundais et l’immigration: « America first ! »

Les États-Unis. Un rêve pour des millions de jeunes africains. Et certains sont prêts à pratiquement tout pour y arriver, comme par exemple Alex, un jeune burundais qui s’est confié à la blogueuse Élodie Muco.

Regard renfrogné sous une casquette bleu, Alex (pseudo) est un jeune homme d’une vingtaine d’années qui a tenté en vain de rejoindre les États-Unis  à plusieurs reprises. Déterminé à retenter le coup si une autre occasion se présente, il parle de son histoire avec amertume : «Tout d’abord, j’ai tenté de jouer au Green Card en vue de l’obtention d’un Visa Américain, à deux reprises, mais cela n’a pas abouti».

La Green Card ? Ça s’appelle aussi carte verte. C’est une carte de résident permanent aux États-Unis, un document d’identification émis par le service de citoyenneté et d’immigration américain qui permet aux citoyens non-américains de s’installer et de travailler légalement aux États-Unis sans avoir besoin d’un visa pour cela. L’une des manières d’y parvenir, c’est de jouer à une loterie qui inclut notamment le remplissage d’un formulaire en ligne ou dans un bureau (il y en a à Bujumbura), la fourniture de photos passeport, etc.

Alex n’a jamais gagné à la Green Card. Il a donc décidé de passer par d’autres voies.

Victime d’escroquerie

Des informations faisant état de l’octroi des visas de séjour aux États-Unis via leur Ambassade à Bujumbura, pour des formations ou des conférences, ne cessant pas de circuler depuis quelques temps, Alex a décidé de tenter le coup. Par un coup du hasard, il a rencontré quelqu’un qui lui a assuré pouvoir l’aider dans ses démarches, moyennant une bagatelle de plus de cinq millions et quelques documents. « J’y croyais. Je connaissais quelqu’un qui était parti dans les mêmes conditions et 5 mois seulement après être arrivé aux USA, il avait obtenu un permis de travail. L’on chuchotait que le mérite revenait à cet homme et je lui ai donc fait confiance. Je n’aurai jamais dû… ».  

Après moult recherches de paperasserie, Alex a réuni tous les documents requis dont le passeport et la moitié de la somme. Il avait été convenu que le reste du montant allait être versé après l’obtention du Visa. Un délai de trois semaines fut fixé. Alex croisa les doigts et attendit. Les trois semaines s’écoulèrent, un mois passa sans que rien ne se passe. « J’ai commencé à douter et j’avais comme un pressentiment…». Il décida donc d’appeler le numéro de son contact, et grande fut sa surprise lorsqu’il le trouva injoignable! Il apprendra par la suite que son contact serait en Zambie: « Mon monde s’est écroulé à cet instant. J’ai prié en demandant que la terre s’ouvre sous mes pieds pour m’engloutir ».  

Ce qu’il regrette le plus, c’est de s’être endetté jusqu’au cou promettant à ses amis de rembourser leur dû une fois en Amérique «  Et mes deux vaches que j’ai vendues…Comment ai-je pu être aussi stupide ? » Je vis son regard se perdre dans le vide. Il se ressaisit, tripota son téléphone, remit sa casquette bleue et se tourna vers moi : «  Tu sais, si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seule seconde. Mais je ferai plus attention, c’est sûr».

 


A relire:

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Salut moi aussi j’ai eu l’idé d, aller au USA pour continuer mes Etudes sans oublier de Chercher La vie melleirre Le probleme qu’on recontre menant les College ou University demande qu,on doit payer semestre avant qu’on te donne letter of admission sans conaitre si reellement c’est vrai c’est College existe comment on doit savoir parce que le sitweb il Ya lê vrai bandit qui sont a mesurer de l’echange

  2. Moi je comprend pourquoi nous jeunes nous nous efforcons a regagner l’occident,ce n,est pas parceque le Burundi n,est pas un bon pays,mais paceque:
    _ le burundi est pauvre meme si ce n’ est pas les occidentaux qui vont venir developper notre pays
    _ le burundi est un pays des vieux,donc qui donnent la valeur aux personnes agees
    _ le burundi est un pays corrompu a 100%,donc il n,ya pas de transparence dans toutes les activites que ca soient etatique ou prive
    _etc
    Donc avec tous ces multitudes de problemes et aussi avec beaucoup de crimes faites aux jeunes tout ca avec le chomage qui menace surtout tous les jeunes burundais prouvent les migrations des jeunes africains en tant que burundais