article comment count is: 1

Le Burundi c’est comme le Congo, à quelques exceptions près

Le Burundi et le Congo, deux pays voisins. S’il est commun de dire que le pays de Ntare Rushatsi est le frère jumeau du Rwanda, il semble s’être trouvé un proche cousin dans la contrée qui a vu naitre la rumba. Regards croisés du blogueur congolais Rodriguez Katsuva.

Dans la sous-région des Grands Lacs, le seul pays où un Congolais (en tout cas celui de l’Est) se sent comme vraiment chez lui est certainement au Burundi. Tellement de choses nous rapprochent, comme la langue du Kiswahili, la même envie de vivre ou encore une même histoire coloniale avec le Belge. Mais ce n’est pas que cela, les mêmes vices congolais sont très présents au Burundi comme le graissage de pattes ou encore des présidents qui ne veulent pas du tout quitter le pouvoir. Combien de fois j’ai été au Burundi ? Je ne saurai le dire, mais toutes ces fois je me sentais chez moi. Voici certains des points communs entre nos deux pays, et les quelques exceptions qu’a le Burundi et que le Congo mon pays n’a pas encore.

Ne craindre aucune infraction si tu as quelques billets en poche

Tu roules sans tous les documents de bord ? Ne te fais aucun souci, avec quelques billets (surtout celui de 2000 Fbu) tu passeras tous les postes de contrôle des policiers de roulage. Tu portes avec toi une marchandise prohibée ? Comme au premier cas, assure-toi d’avoir simplement quelques billets en poche, les FBU peuvent vous sortir de n’importe quelle situation compliquée au pays de Nkurunziza. Tout comme en RDC.

L’insulte facile pour les dirigeants

Pour aller des villes congolaises, de Goma et Bukavu, vers Bujumbura au Burundi, on passe en transit par le Rwanda. Et une scène m’a toujours intrigué, peu importe si on est à bord d’un véhicule privé, un taxi ou un bus, cela se passe exactement de la même façon. Quand on est encore au Congo on discute sur la politique, « Tel ministre est nul », « Tel officier est un pourri » ou « Le président est ceci ou cela », et c’est tout le véhicule qui en discute. Mais comme par magie, une fois au Rwanda, toutes les discussions politiques s’arrêtent. Plus personne n’ose dire ni en mal ni en bien des politiciens de son pays. Et juste après avoir piétinée le sol burundais, comme une résurrection, la conversation [entre Congolais] reprend de plus belle ! Des Burundais s’en mêlent des fois, même si c’est difficile pour eux de parler politique publiquement avec la crise de 2015. D’ailleurs il paraît qu’il y a un Lambert Mende au Burundi, ce serait Willy Nyamitwe le conseiller en communication du président burundais. Les deux sont souvent la risée du net des deux pays, on les dit prêts à tout défendre, même l’indéfendable !

Un nouveau Congolais est un pigeon au Burundi, et vice-versa

Si t’es Congolais, que tu es au quartier Buyenzi ou Bwiza de Bujumbura, que tu veux un service et que tu demandes combien cela va te coûter, la réponse est « Uko brother tuta ongeya nyuma (t’es un frère on va s’entendre après le service)», bah t’es plumé ! Un jour je suis parti juste faire changer un phare de ma voiture, et mes frères burundais de Buyenzi ont trouvé miraculeusement 20 autres pannes ! Et ce qui allait me coûter au départ 80 mille francs burundais me prendra finalement le triple ! Le brother qui disait qu’il n’allait pas me faire payer plus de cinq dollars de main d’œuvre n’était plus un frère qu’il prétendait être quand il avait fini de réparer le véhicule. Il était du coup très agressif et demandait 4 fois plus ! C’est ainsi que les Burundais se font aussi arnaquer au Congo.

A raison celui qui allonge le plus de billets

Sortis un soir entre potes, un ami Burundais voit sa voiture percutée par un chauffard. Elle est endommagée, et le chauffard tente de s’enfuir quand des policiers à proximité l’interceptent. Il se confond alors en excuses et propose un arrangement à l’amiable, c’est-à-dire donner 50 mille francs burundais pour réparer les dommages. L’erreur fut que mon ami refusa l’argent, estimant que cela ne serait pas suffisant vu les dommages subis. Le lendemain la version avait déjà changé chez la police. Le fautif était désormais mon ami. Sans être génie on avait senti le graissage de pattes dans cette affaire ! Sans surprise cela me rappelait comment au Congo on avait raison selon que l’on achetait cette raison !

La bière coule toujours à flot malgré la crise
La passion de la bière, c’est une autre chose que nous Congolais partageons avec nos frères Burundais, même si je pense qu’eux sont encore plus buveurs que nous ! Les débits de boisson sont toujours plein, peu importe la crise qui peut sévir au pays.

Ce que les Burundais ont et que les Congolais n’ont pas

Vous vous étonnerez de savoir combien ce cher pays cousin a avancé dans certains domaines de la vie sociale. Par exemple, au Burundi la maternité est gratuite pour toutes les femmes qui accouchent dans des hôpitaux publics, mais aussi les soins médicaux pour les enfants de moins de cinq ans sont pris en charge par le gouvernement ! Certains Burundais disent que ce ne sont pas les meilleurs soins du monde, mais au moins eux ils ont ça ! Et ce n’est pas tout ! L’école primaire est gratuite pour tous les enfants burundais. Un rêve loin de la portée des Congolais ! Ils ont aussi de bonnes routes au Burundi, et dans la capitale, là où il n’y a pas d’asphalte, on a construit des routes du style romain qu’on appelle ici « rues pavées ». Ce que j’envie encore aux frères burundais, c’est leur système de paiement de taxes et impôt. Toutes les taxes ou presque sont payées à l’OBR, office burundais des recettes. Même si cela n’a pas éliminé la corruption, ce système a le mérite de faciliter la tâche aux citoyens. Si seulement un seul des présidents congolais avait réussi une seule de ces prouesses, je suis certain qu’on aurait demandé qu’il reste plusieurs mandats. Ha, parlant de présidents, au Burundi ils ont au moins trois anciens présidents vivants ! Une espèce qui n’a jamais existé au pays de Lumumba ! Alors verdict, le Burundi c’est comme le Congo, mais en mieux !


A relire:

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. T as vrmnt raison. Je suis congolais résidant à Bujumbura. C est vrai qu ici on est comme au pays. Mais bien plus, on est respecté et même très considéré… J adore ce pays.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.