article comment count is: 0

Musique : « Bon sang, secouons-nous pour Aaron Ntunga ! »

Ce dimanche, on a pu lire sur la page Facebook de l’artiste Kidum un appel pour venir en aide à Aaron Ntunga, musicien-arrangeur burundais émérite derrière le succès de plusieurs classiques burundais. Une mobilisation très relayée. Pourtant, jusqu’à maintenant, seuls 420$ ont déjà été récoltés sur la cagnotte de 20 000$ nécessaires à son opération, peut-on lire sur GoFundMe. « Il est temps de se secouer », juge la blogueuse Inès Ininahazwe.

D’un côté, on a Aaron Ntunga, musicien bourlingueur comme le décrit le journaliste Abbas Mbazumutima, figure éminente derrière des arrangements cultes dont plusieurs hits de Christophe Matata, Léonce Ngabo, Shemeza Music, Lacs aux oiseaux,… mais qui est entre la vie et la mort. D’un autre, il y a Antime Baranshakaje, célèbre tambourinaire et gardien du sanctuaire de Gishora, qui est déjà  décédé . Quels sont leurs points communs ? Tous les deux sont des icônes culturelles. Ce dernier a souffert, tandis que le premier souffre encore d’une longue maladie. Et pour tous les deux, plusieurs personnes se sont mobilisées pour leur venir en aide. Pourtant, Antime est parti dans le dénuement mais a eu des obsèques grandioses, qui auraient peut-être pu couvrir ses soins de santé. Je prie que notre Aaron connaisse un autre sort.

Une responsabilité générale

Je ne suis pas de ce milieu de la musique, mais je suis fan et consommatrice de ses productions. Et celles d’Aaron Ntunga m’ont bercée, fait danser, et malheureusement, maintenant sa santé est mal en point.   

À l’ère où les artistes semblent vivre de leur musique  et d’autres formes d’art, mais pas au Burundi, faut-il que nous autres fans laissions nos idoles mourir dans l’indifférence totale ?  Non. Il est temps de se secouer, et commençons par Aaron Ntunga. S’il a fait battre nos cœurs en nous concoctant tous ces beaux arrangements qui font toujours le bonheur de nos oreilles, offrons lui à notre tour un cœur.

Artistes, la balle est aussi dans votre camp

Cela étant, si les artistes n’ont pas autant de soutien  de la part du gouvernement qui semble s’en f*** complétement, ou des fans, qu’en est-il entre eux ? Savent-ils qu’ils mènent le même combat, celui de se battre pour vivre de leur passion, et s’épauler dans les temps difficiles? Bien qu’on ne leur donne pas ce qui leur est dû, dans nos cœurs, nous les considérons comme des artisans d’amour et de paix, donc qu’ils peuvent surpasser leurs mésententes, et travailler main dans la main.  

À mon humble avis, ils ne devraient pas se contenter seulement de faire passer des messages via Facebook et autres. Pour la vie de leur collègue, ils devraient organiser des concerts pour lever plus de fonds. Et de cette façon, Aaron saura qu’il n’a pas usé son énergie et sa santé pour des ingrats.

 


A relire:

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.