Crédit: fietzfotos
article comment count is: 0

Les perles de Yaga : «Qui n’a jamais quitté son pays est plein de préjugés»

Comme de coutume, retrouvez la blogueuse Elodie Muco à travers la compilation qu’elle nous fait des commentaires laissés par nos lecteurs sur notre site et sur notre page Facebook.    

Ndaba Jean Claude dans Zambie: nouvel eldorado pour la jeunesse burundaise ? De Patrick Nimpagaritse

«Toujours à la recherche de l’emploi!!! Les Burundais oublient une chose: s’il est plus facile de trouver un petit job en Zambie, cela n’est pas le fruit du hasard. Les Zambiens ont appris à créer les emplois (un bon climat d’affaires).
Les Burundais devraient 
apprendre à « se désenclaver mentalement”, c’est-à-dire aller ailleurs, et y apprendre comment d’autres peuples font pour s’en sortir […]»

Vous avez tout à fait raison cher Jean Claude. L’expérience vaut mieux que toutes les leçons qu’on peut nous donner…

Christophe Niyongendako dans Bujumbura, à l’ère de la nuisance sonore De Cédric Bahimpundu

«C’est vraiment une réalité observable surtout les week-ends, merci cher blogueur d’avoir soulevé à la vue du public les aspects du social urbain de notre temps»

Qu’il est beau, qu’il est plaisant de voir son travail apprécié… Merci à vous cher Christophe de nous manifester toujours votre fidélité.

Patrice Uwimana dans 31 décembre : ces vœux «copier-coller» De Elodie Muco

«Je déteste Le copier-coller malgré ça, parfois je l’utilise pour suivre le rythme (pour que personne ne se plaigne comme quoi la réponse a tardé ou n’est pas venue)!»

Je ne vous jugerai pas cher Patrice. Parfois, il est plus facile de copier que de penser. D’ailleurs, c’est ce qui fait la mode non ? Si ça peut vous consoler…

Nibitanga Michel dans Pourquoi certains hommes burundais n’aiment pas porter leurs alliances? De Grâce Marie Inamahoro

«C’est le cœur qui fait la véritable alliance, la bouche qui la prononce au jour des noces, alors que l’annulaire n’en porte uniquement que le symbole.
Pourquoi alors avoir les problèmes avec le porteur de symbole au moment où le porteur de marque, le cœur, est là? […]»

Pourquoi alors dépenser une fortune à acheter ces bagues, cher Michel si ce n’est pas pour les porter? Pourquoi alors ces vœux à l’église « Par cette alliance je te prends pour époux/épouse… ». Tout cela ne serait donc que futilités? Vous ébranlez ma foi…

Jérôme Ntak Jerry dans Burundi : devenir prêtre pour fuir la pauvreté ? De Egide Nikiza

«Ne jugez point afin de ne pas être jugé! Je me demande pourquoi tu t’inscris en faux contre une probable vocation et tu te penches sur d’autres facteurs dont tu ne seras pas capable de démontrer la véracité. Ici je sens une odeur d’ingérence parce que tu n’es ni l’animateur des vocations ni l’évêque pour témoigner que ces demandes d’admission sont nombreuses. Ou tout simplement t’es contre l’Eglise catholique et tu t’amuses à diaboliser les adhérents  à cette noble mission. Si ce que tu dis est vrai, laisses la tâche à Dieu niwe azovangura intama n’amahushi».

On dit qu’en religion, c’est comme en amour, ceux qui en discourent le plus et le mieux, ce ne sont ni les vrais fidèles, ni les vrais amoureux. Sachons donc choisir notre camp, c’est tout ce que je puis vous dire cher Jérôme…    

Jean De Dieu Ingabire dans Réfugiés burundais de 2015 : le retour impossible ? De Ntore

«Je conseille qu’ils rentrent vraiment, être refugié est une injure, c’est mon idée sauf ceux ou celles qui voient que la vie est bonne avec cette situation»

Qui n’a jamais quitté son pays est plein de préjugés ? C’est le cas de le dire en effet…

A bientôt

 


A relire:

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.