Photo d'illustration - Pixabay
article comment count is: 0

Pourquoi continue-t-on à servir de l’alcool aux mineurs dans les bistrots ?

Au Burundi, 50% des mineurs scolarisés consomment de l’alcool. Des chiffres en hausse constante malgré une réglementation  sur la consommation de l’alcool qui interdit aux ados de moins de 18 ans de consommer des boissons alcoolisées. Le blogueur Yvan Ndabemeye se demande où ça cloche.

L’alcool n’est pas en général bon pour la santé, même quand on en prend avec modération, car selon l’Organisation mondiale de la santé, il n’existe aucun seuil de consommation dont on pourrait dire exempt de conséquences néfastes pour l’être humain. Lorsqu’il s’agit d’un mineur, ça devient encore plus grave. L’organisme d’un mineur n’a pas la même capacité de résistance que celui d’un adulte. Et les organes les plus victimes sont le foie, les reins et le cerveau. Imaginez-vous alors ce que serait comme rendement scolaire d’un mineur qui fréquente les bars tous les week-ends ? En général médiocre.

Certains fabricants de bière ou de liqueurs mettent sur leurs produits une petite note de prohibition chez les moins de dix-huit ans. Mais non seulement les mineurs prennent de l’alcool au vu de tous, dans les cabarets, ils y ajoutent parfois de la cigarette ou même de la marijuana ! « L’Etat devrait mettre en place une loi qui punit ceux qui servent de l’alcool aux mineurs dans les bars, ou alors s’il en existe une, la mettre en application », suggère avec colère une mère qui « a failli s’évanouir » tout récemment lorsqu’elle a surpris son fils de quinze ans en train de boire en fumant, dans un bar.

Eduquer, ce n’est pas une sinécure

On peut se poser plusieurs questions : s’il est conseillé aux adultes de prendre avec modération de l’alcool, qu’en est-il pour les mineurs ? Pourquoi en prennent-ils sous le silence de leurs aînés, voire parfois sous leurs encouragements? Pourquoi les cabaretiers continuent-ils à servir de la bière aux mineurs ? Pour moi, ils devraient refuser à nos enfants et petits frères l’accès à l’alcool dans leurs bars, au besoin exiger d’abord l’exhibition de sa carte d’identité, ou tout au moins la présence d’une personne adulte à côté.

 


A relire:

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.