article comment count is: 1

Les perles de Yaga : « Le patriotisme, c’est pour les cœurs joyeux »

Comme chaque semaine, retrouvez notre chroniqueuse Elodie Muco à travers la compilation qu’elle nous fait des commentaires laissés par nos lecteurs sur notre site et notre page Facebook.

 Chris Bujiriri dans Les banques au Burundi : ces endroits qu’il faut éviter à tout prix De Oscar Irakoze

«Vraiment, ces jours-ci avant d’aller à la banque faut être sûr d’avoir tout son temps…»

Vous avez bien raison cher Chris. L’impuissance est peut-être notre plus douloureuse abdication en ce bas monde…Trop triste.

 Kalvin Perrez Delcastiyo dans « Se faire coiffer pour accueillir le chef d’Etat » ? On est où là ? De Déo Ndayishimiye

« […] parfois je me demande pourquoi je suis né au Burundi»

Navrant ! Mais au risque de choquer certains, il n’est pas seul à penser ainsi malheureusement Kalvin. D’ailleurs, quand on dit que la patrie est là où l’on a mal…eh bien, on n’a pas vraiment tort au fond !

 Leonard Niyonkuru dans Arusha : pour y faire quoi au juste ? De Anicet Nyamweru

«Pour consommer les euros de ces blancs qui cherchent à semer le désordre dans notre pays !»

Il est quelquefois des airs de mérite comme des airs de franchise auxquels on se laisse prendre…Cela n’engage que moi !

 Cassien Kabayabaya dans Burundi: la corruption et l’impossible développement De Thierry Nijimbere

«Il a la chance de recevoir le boulot malgré la corruption moi j’ai manqué cette dernière et je reste dans ma misère prolongée»

La corruption, mauvaise? On ne nous le dira jamais assez.  Mais pour certains, la corruption est suivie de près par la prospérité. Ils n’ont pas tort ! Au point où nous en sommes…

 Niyoyitungira Alphaa  dans Bujumbura sans délestage : mais à quel prix ? De Egide Nikiza

«Egide Nikiza ancien étudiant à U.B Flsh/géo? Ou bien?»

Les retrouvailles sont des phénomènes tellement complexes qu’on les retrouve même dans les endroits les plus inattendus. Vive donc Yaga !

 Isaac Irakoze dans Les vrais raisons de l’échec d’Arusha De Jean Marie Ntahimpera

«souvent le coeur se fatigue de voir que jamais vie et rêve ne concordent #mkpa_comme_le_coeur dans ma billet»

Il est vrai que l’incohérence d’un texte dépend de celui qui le lit, mais ce cher Isaac vient de confirmer ce que nous savions déjà : ce qui est trop clair n’est pas intéressant !

 A la revoyure chers lecteurs

 


A relire:

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.