Dieu e(s)t Imbonerakure : deux notions incompatibles

Dans un discours prononcé le 18 novembre à Cibitoke à la clôture de la  semaine du combattant, le président Pierre Nkurunziza a fait savoir que le premier Imbonerakure est Dieu et que comploter contre ceux-ci serait aller contre la volonté divine. Deux blogueurs de Yaga s’interrogent sur les possibles conséquences de cette comparaison.

Tout discours est un message à partir duquel le récepteur se fait une opinion selon ses préférences et appartenances. Dans le cas qui nous préoccupe, c’est la croyance qui a été évoquée. Et connaissant la société burundaise, c’est un sujet très sensible auquel on doit toujours du respect, de la confiance et parfois même une obéissance aveugle.

Le nom Imbonerakure n’a rien de mauvais, d’ailleurs c’est un très joli concept. On voudrait tous se projeter loin et avoir la chance de bien orienter notre vie. Mais comparer Dieu à un Imbonerakure ne serait-il pas dangereux par les temps qui courent? A quoi Dieu est-il associé? La sainteté, la pureté, l’irréprochabilité, la toute-puissance… Et à Imbonerakure est aussi associé accusations de divers actes peu orthodoxes. Certains diront que ce ne sont que des accusations. Oui, mais de très récurrentes ces accusations.

L’interprétation du message du Chef de l’Etat  pourrait être mal faite par un Imbonerakure de la localité X qui s’est vu évalué à la même capacité de vision que Dieu. Ceci pourrait influer sur ses idéologies et faire monter son zèle. Il aurait beaucoup plus de courage et se dédierait plus aux activités dites « patriotiques ». Il se sentirait tout-puissant et serait tenté d’utiliser la légitimité lui conférée pour nier les droits de l’autre. Par ailleurs, n’est-il pas investi d’une mission divine ?

Soutien indéfectible

Comparer les deux revient alors à donner le message suivant pour la jeunesse du parti au pouvoir: ‹‹ Les responsables de votre parti au haut niveau vous soutiennent face aux accusations qui pèsent contre vous. Ne vous en faites pas, on est et on sera toujours avec vous ! Encore plus, Dieu, le tout puissant, est avec vous. Il est même un de vous. Chers Imbonerakure, vous avez la fibre divine ! ››. Un discours qui pourrait avoir tout son sens quelques jours après l’ouverture des enquêtes sur le Burundi par la Cour pénale internationale.  A l’endroit de la classe politique qui n’est pas aux affaires, le signal est clair : « Vous ne faites pas le poids face à nous, le Tout puissant est de notre parti ».

Dans un climat politique encore tendu, il serait préférable de garder à l’écart tout ce qui pourrait laisser planer la confusion et conférer certains pouvoirs à certains gens à la réputation quelques fois douteuse. Il est vrai que selon les calculs politiciens, c’est une bonne stratégie pour remobiliser les troupes à quelques années de 2020. Mais est-ce la meilleure méthode ?

Articles récents

Recent Comments ( 5 )

  1. Au delà de cette piètre comparaison (Dieu = Imbonerakure ) il faut plutôt placer ce discours dans le contexte actuel « va-t-en-guerre » qui trahit une tension explosive au sein du « parti de l’aigle », le CNDDFDD… Le seul impératif qui y soit audible, c’est bien évidemment la candidature de NKURUNZIZA pour les prochaines élections de 2020, … et gare à celui ou celle qui s’y opposera, son « laisser passer » pour l’aller simple au paradis (euphémisme!) sera disponible à partir 2018! (dixit Nkurunziza, discours clôture de la semaine du combattant).
    Ce dernier ayant compris que sa candidature ne passera pas comme une lettre a la poste, il essaie de mobiliser ses troupes et munitions car la bataille risque d’être meurtrière! Et dans ce contexte quoi de plus normal que d’aguerrir la jeunesse du parti qui lui est inféodée, la glorifier presque pour que une fois la hache de guerre déterrée, elle se case aux premiers loges de la répression, un peu comme de la chair à canon lors de la seconde bataille cette fois-ci contre la Cour Pénale Internationale!…
    En comparant Dieu, le tout puissant à une banale créature de l’homme, -et de quelle créature, sinon une incarnation du mal absolu- cela ressemble plus à une infamie qui, par truchement d’un « sous-entendu » vise à mettre au même pied d’égalité, la bonté et la puissance divine d’un coté et la gloire et pouvoir absolue d’un homme de l’autre coté!… Mais les faits historiques nous apprennent que la jurisprudence providentielle est impénétrable! Dommage il n’y a que des sottes gens, irréfléchis par nature qui l’apprennent à leur dépens!…
    Un fidèle lecteur de Yaga

  2. Vous savez comme vous vous dites JEUNES à Yaga, il est important de rappeler quelques valeurs africaines, dont Burundaise.
    1/ Dans la Tradition, le Chef de l’Etat est le frère de KIRANGA ( ou Ryangombe ). KIRANGA est le représentant d’IMANA ( Dieu ) sur TERRE.
    Ainsi se moquer ou insulter le CHEF D’ETAT est un péché pour les Africains, dont les Barundi. Cela porte malheur.
    2/ Lorsque le Burundi est attaqué par l’Extérieur , les Barundi se doivent d’être solidaire. Actuellement les Européens et les USA sont à l’affût du Burundi, en ciblant SA JEUNESSE ( 70% de la population burundaise ), que eux ( les COLONS ) appellent IMBONERAKURE = INTERHAMWE. Si le CHEF D’ETAT du Burundi vient au secours des JEUNES BARUNDI, il est dans son RÔLE. De plus, si le CHEF DE L’ETAT invoque IMANA pour protéger les JEUNES BARUNDI tant mieux !
    3/ Ce que j’espère c’est que le jeune qui a écrit cet article ne soit pas un JEUNE MUHIMA ! Sinon c’est normal si il est HIMA ! La vocation sociologique des HIMA au Burundi ( et dans la REGION ) est d’éprouver les BARUNDI ( et les autres PEUPLES de la REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS ). C’est aussi la TRADITION ! Les HIMA permettent aux BARUNDI (et autres ) de se dépasser pour à nouveau RENAÎTRE. Les HIMA sont importants sociologiquement et culturellement chez les BARUNDI.

    1. Vous vous trompez cela était du moment de la royauté! C’était d’ailleurs pour légitimer le pouvoir royal, qui vivait à leurs épaules! Qu’il est maudit celui qui se prend égal à DIEU! Il y a au moins quelque chose à respecter. Et la prochainement il prendra une bible pour évangéliser ces adeptes; PITOYABLE

      Et à toi changes ton pseudo sois fier d’être burundais!

    2. malheur aux jeunes burundais ! mes mioches semblent me pronger dans l’immagination profond voire la situation actuel du pays sans se loucher à coté nous les jeunes nous sommes victimes si rien ne change ! quel est le rôle du hima et autre appelation du genre dans l’édification ? je me reserve !

Say your opinion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*