Photo d'illustration - Pixabay

Les perles de Yaga: la seule certitude qu’on a dans ce monde, est que rien n’est certain

Sages, éclairés, improbables ou complètement hors sujets, les commentaires laissés sur notre site et sur notre page Facebook par nos lecteurs font réfléchir ou grincer des dents, parfois.  Notre chroniqueuse Elodie Muco nous en fait une compilation.

Ignace dans Burundi: le harcèlement sexuel, un crime silencieux De Bella Lucia Nininahazwe

«La société patriarcale n’éduque pas bien les hommes à respecter les femmes! Nous entendons et nous disons dans les discussions quotidiennes que les hommes doivent être respectés en famille, à l’extérieur, partout mais nous oublions que les femmes devraient bénéficier des mêmes droits et avoir la même considération. Mais d’où ça provient-il? De la famille. On donne au garçon quelques avantages, on l’amadoue, c’est l’homme de la famille, la fille est une passagère! Donc elle est une étrangère. Quand elle arrive dans son foyer, on lui dit qu’elle est là parce que c’est l’homme qui l’a amenée. Donc, elle doit être la femme soumise. […] Le harcèlement sexuel existe partout dans le monde et il faut à tout prix le combattre. Nous pouvons nous dire que l’on ne le fait pas, mais regardez dans des actes que l’on considère comme petites, comme siffler une fille qui passe comme si c’était du bétail. Si c’était ta sœur, ce geste te paraîtrait-il normal? Ça commence par des gestes comme ça et ça peut prendre d’autres allures comme le viol […]».

«S’éclairer est un besoin, éclairer les autres est un devoir» ; Merci cher Ignace pour ces conseils, ô combien précieux. Si tous les hommes voyaient les choses ainsi, ma foi, le monde s’en porterait mieux…  

Christophe Niyongendako dans Octobre, le mois de l’hypocrisie au Burundi De Rivaldo Niyonizigiye

«C’est ça ce qui m’étonne toujours, en répétant les discours de nos regrettés, on dirait réciter les poèmes de pas mal de célébrités qu’a connu le monde ; mais non, il faut que ça serve de leçon de morale à la nation entière».

On nous a toujours dit qu’à force de répéter une chose, elle finit par devenir vraie. Hélas, ça ne semble pas s’appliquer pour nous autres Burundais. Mais vous avez raison Christophe, a luta continua…

Arthur Malala dans Comment entrer au Rwanda sans se faire déranger par la police ? De Jonathan Ndenzako

« […] Notre ami Jonathan vient de soulever le cas des policiers corrompus, mais que dire de nos mentalités, ne sont-telles pas corrompues? […]»

Question à mille dollars…

Karine Desenne dans Je suis pour l’égalité des genres et pour l’interdiction à la fille de jouer du tambour ! De Naomi Irakoze

«Ce qui est dommage surtout c’est qu’il faille une loi pour rester dans la tradition et la culture […]»

Que voulez-vous chère Karine, le privilège de l’absurdité est réservé à la seule créature humaine… Triste à souhait.

Célestin Sinzo Havyarimana dans Le chômage des jeunes fait-il le bonheur des employeurs au Burundi ? De Yannick Ndayisaba

«Effectivement, les français l’ont bien dit:  » le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Mais nous devons comprendre que c’est une exploitation qui s’impose et qui est parfois difficile à éviter tenant compte de la conjoncture socio-économique du moment. Le tout s’explique par l’accès à l’emploi parfois difficile voire même inexistant».

Vous n’avez pas tort cher lecteur. Cependant, la résignation est un suicide quotidien…A nous de faire le bon choix !

Bernard Simbahwanya dans Pourquoi les Burundais n’ont en tête que « construire une maison » quand ils ont l’argent ? De Landry Gaël Nihorimbere

«La maison, ce n’est pas très rentable, mais c’est au moins sûr qu’on la gardera pour la vie: les autres investissements, on peut se les faire chiper à tout moment: Investissez dans le transport, vos chauffeurs abusent de la confiance. Investissez dans l’agro-alimentaire, les changements climatiques vous joueront un sale tour. On sait mesurer le risque tout simplement. Mais qui ne risque rien n’a rien et voilà où nous en sommes. L’article vaut quand même la peine d’être lu. C’est inspirant»

Je n’en suis pas aussi sûr que vous cher Bernard. La seule certitude qu’on a dans ce bas monde, c’est que rien n’est certain justement. Et des gens qui se font chiper leurs maisons, on en voit chaque jour malheureusement. Vous voyez de quoi je parle…

Gerard Sankala Haburanimana dans Ntahangwa : les « lamentations » d’une future victime De Egide Nikiza

«Ceux qui me préoccupent sont les familles pauvres qui n’ont pas à nourrir leurs enfants, ceux qui sont en prison injustement ou victimes de leurs convictions (politiques, religieuses,…), en pleurs pour les leurs disparus sans dire au revoir. Mais ces histoires des maisons en effondrement ne sont que des chiens écrasés, info sans valeurs»

En voilà une belle preuve que nos lecteurs n’ont pas la langue dans leur poche… Ça nous ravit ! A chacun ses préoccupations…

Shimirimana Jimmy Sadosi dans #BurundiOut : la victoire de Nkurunziza sur la Cour pénale internationale? De Alif

«dieu selement parceque ce ce lui qui la vais le fair et ce ce lui qui va le fais sortir»

What ? !

A bientôt chers lecteurs

Articles récents

Say your opinion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*