Photo d'illustration - source
article comment count is: 0

Twittoscopie : l’heure des Imbonerakure ?

Le réseau de l’oiseau bleu n’a pas chômé. De l’Imbonerakure Day à l’introduction sur Twitter d’une ambassadrice des USA très rundiphone, en passant par les prières du parti au pouvoir et  l’inénarrable sage Mutabazi, le blogueur Alain Amrah nous décortique l’actualité qui a marqué la twittosphère burundaise cette semaine écoulée.

Si nous possédons une avenue dédiée à la JRR, alors avoir une journée dédiée aux imbonerakure ne serait pas mal, diront certains. C’est dans cette optique que des jeunes venus de la RDC, de la Turquie,… ont foulé le sol burundais pour l’ImbonerakureDay. La twittosphère burundaise s’en est fait largement  l’écho. Si de nombreux tweets, émis par des sympathisants du pouvoir, allaient dans le sens de la satisfaction, il aura fallu exercer ses talents de fouineur dans cet océan de tweets pour trouver des voix discordantes.

Pendant les cérémonies, une image a attiré l’attention : Willy Nyamitwe qui reçoit un livre en cadeau de la part des jeunes turcs. La photo a fait le tour de twitter. Et les opposants au régime y sont allés de leur interprétation, surtout à cause du titre de l’ouvrage.

À chaque année sa prière

Les prières organisées par le pouvoir, ou le parti au pouvoir, sont souvent sujettes à polémique. La dernière en date n’a pas échappé à la règle. L’archevêque de Gitega, précurseur de la philosophie Sindumuja, y était. Ce qui a fait chavirer les cœurs des Bagumyabanga. Le moment de capturer l’image de la semaine : Le premier des Sindumuja avait serré la main du président Nkurunziza. Une réconciliation en vue ?

Si certains ont ironisé sur le moment, le président Nkurunziza n’a pas dérogé à sa règle : il a pris le micro. Sorties chocs ou culte de personnalité selon les sensibilités, il s’est même confié à l’auditorat avec un témoignage. Buvez, mangez, digérez sa parole en attendant peut-être la fin des temps !

L’opium du peuple ?

Le Secrétaire Général du CNDD-FDD a encore frappé fort. Si sa sortie n’a pas été trop commentée, on peut bien se demander quelle mouche a piqué notre cher honorable. Pour lui, la mise en place d’une loi régissant une prière œcuménique d’action de grâce au « Tout-Puissant » serait plus qu’indispensable au Burundi.

Ne faudrait-il pas méditer sur les paroles du sage Kenyatta ? Ou à Karl Marx ? Certains abatwip n’ont pas hésité à rappeler que le Burundi est avant tout un pays laïc.

Le tweet de la semaine

Le Cnared tenait en Belgique une réunion mais certains abatwip se demandent encore ce que cette plate-forme de l’opposition représente encore sur l’échiquier politique burundais avec toutes les chicaneries et coup bas qui la caractérisent.  Pendant cette réunion « stratégique », la plate-forme a aussi accueilli de nouveaux membres.

Malheureusement un membre a été sujet à discrimination de la part d’un umutwip qui, visiblement, désapprouve la démarche de la plate-forme. C’est fréquent sur le réseau de l’oiseau bleu mais celle-là est particulièrement violente.

Le bonus

Cette semaine, nous avons compris que l’exercice des tweets-live n’est pas une mince affaire. Le compte Twitter du CNDD-FFD en a fait les frais : de l’ « aluchoto » à gogo.

Le Ruanda-Urundi existe-t-il toujours ?

Le Ruanda-Urundi a encore de beaux jours devant lui. Si aujourd’hui, cette confédération ne constitue plus une entité administrativement liée, elle reste toujours d’actualité. Jamais l’un sans l’autre. Un échange à propos de la source la plus méridionale a tracé son cours sur twitter.

Une nouvelle umutwip 

L’ambassadrice des USA au Burundi a surpris tout le monde cette semaine. Après avoir ouvert son compte Twitter, elle a décidé de s’exprimer couramment et autant que possible dans la langue de Mwezi Gisabo.

S’attendre à un accueil chaleureux pour une photo tweetée, n’est pas chose aisée quand on vit au Burundi. Elle aurait bien fait de demander conseil à l’ambassadeur Delahousse. Bienvenue dans la sphère des abatwip. On ne se fait pas de cadeau sur Twitter. Admirez l’accueil.

Qu’a tweeté le « sage » ?

L’élection au Kenya a été très largement commentée par les abatwip. Si la semaine précédente des Kényans avaient reproché au Président Nkurunziza de se précipiter à féliciter le président Kenyatta, notre « brillant sage », en se réclamant de l’opposition, n’a pas réussi à faire valoir son statut « d’opposant satisfait ». Certains #Abatwip n’ont pas hésité à remettre en cause son intégrité. Des questions lui ont été posées. Mais comme d’habitude, ses réponses sont rares. Les Français ne disent-ils pas qu’on répond aux insignifiants par le silence ?

Et finalement que veulent-ils savoir ? N’est-il pas permis à un homme de s’opposer à une opposition ? C’est hautement philosophique. Seuls les initiés comprennent. Passez !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.