article comment count is: 1

Les perles de Yaga : l’habit ne fait pas le moine

Nous revoici avec une nouvelle sélection de commentaires laissés par nos lecteurs sur notre page Facebook et sur notre site. Découvrez avec nous ce que nos lecteurs pensent de nos publications et ce que notre chroniqueuse, Elodie Muco, pense de ces commentaires.

Fortran Bigirimana dans Concerts à Bujumbura : Ces imperfections qui en tuent tout le charme De Naomi Irakoze

« […] c’est bien noté, malheureusement l’impact était très différent de l’intention.
Pour des raisons techniques que je préfère ne pas évoquer ici, on a été contraint à commencer tardivement et cela a eu pas mal de répercussions sur la suite (sono, timing, etc.). […] on essaiera de corriger tout ça pour les prochaines fois et on vous promet de tenir compte de votre retour […].
Que le Seigneur vous bénisse !»

Savoir reconnaître ses torts est le fondement de la sagesse. S’excuser et/ou s’expliquer, puis promettre de faire mieux la prochaine fois, c’est une grande leçon pour nous tous. Merci Fortran ! Soit dit en passant, je vous adore comme artiste.

Annick Nsabimana dans Le défrisage, source d’échec scolaire. Vraiment ? De Laude Ersine Iradukunda

«Aussi longtemps que les vraies causes ne seront pas pointées du doigt, les vraies solutions ne seront pas trouvées».

Vous avez raison chère Annick. Aux grands maux, bons remèdes !

Bazombanza dans Burundi : La paranoïa devenue un sport national ? De Armel Uwikunze

« […] Il est temps que le peuple se réconcilie, qu’il ne se laisse plus influencer pour être monté les uns contre les autres comme ça se produit régulièrement. Dans ce pays, le peuple entier, sans distinction, a souffert. Toutes les familles ont eu d’une façon ou d’une autre des proches tués sauvagement. La souffrance est la même pour tous. Voilà pourquoi il faut parler et surtout écrire. En se taisant on se fait complices de ces gens indignes»

Agir ou ne pas agir ? Faire ou ne pas faire ? Oui cher lecteur, la vie est faite de choix. Heureux celui qui fera le bon!

Alphonse Nsabimana dans Une leçon de realpolitik… De Ajax et Ras

« […] si le président organise son pays de façon à le conduire dans un chemin où règne la prospérité, le développement de la population en général, les questions de mandat n’auront pas de sens.»

Vous n’avez pas tort Alphonse. D’ailleurs ne dit-on pas qu’en politique, qu’importe les partis, les campagnes et les tracts, l’essentiel ce sont les actes ?

Patrick Lubambula dans Une leçon de realpolitik… De Ajax et Ras

«Quoi qu’on ait réalisé comme progrès en matière d’économie, on a quand même l’obligation de céder sa place à qui le mérite. Après que son mandat ait pris fin bien sûr».

Si seulement on avait tous la même définition du mot « mérite » cher Patrick…

Yvan King Arakaza dans Le défrisage, source d’échec scolaire. Vraiment ? De Laude Ersine Iradukunda

«On dit que l’habit ne fait pas le moine! Qui est bête restera bête peu importe sa tenue vestimentaire! Quant à la culture, hélas la mondialisation l’a bouffé tout cru! Nos jeunes filles ne vont pas rester en arrière croyez-moi! […]»

Ce n’est pas faux ce qu’il dit Yvan. Qui est-ce qui disait déjà que le progrès dans l’avenir ce sera la tradition ? Assumons !

Thierry Gahimbare dans Burundi : «le terrorisme», nouveau mot-clé du régime ? De Moise Bukuru

«Le terrorisme a encore frappé, je me suis cogné un orteil sur la table ; j’exprime ma sympathie envers moi-même…Le terrorisme est un bon bouc émissaire pour tous nos maux actuellement»

Un zeste de cynisme bien trempé dans une bonne dose d’humour, ça passe toujours nickel. On adore !

Claudine Niyoncuti dans Le défrisage, source d’échec scolaire. Vraiment ? De Laude Ersine Iradukunda

«Tant pis pour Madame la Ministre avec ses élèves» 

«Avoir d’autres chats à fouetter». Cette expression n’avait jamais eu autant son sens pour moi qu’avec ce commentaire-ci. Mais on ne lui en veut pas Claudine, au moins, elle l’a exprimé son avis. L’essentiel est de participer, non?

Elisabeth Faustin dans Burundi : Une prière œcuménique pour nous faire oublier nos soucis ? De Spageon Ngabo

«Si c’est le bon Dieu que nous croyons et prions tous qu’ils tendentious grace, que le Tout Puissant change pour tous les burundais pas aux uns, mais si leur dieu il n’y a aura pas de grace , si c’est a bon Coeur qu’ils font ces prieres, le Burundi changera»

On me surnomme Thomas. Le Thomas de la bible, celui qui ne croit que ce qu’il voit. Mais j’avoue qu’il m’arrive parfois, le temps d’un court instant de croire réellement à l’existence d’extraterrestres…

A bientôt chers lecteurs

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Merci à toi Elodie, quand vous revenez sur les commentaires de vos lecteurs, moi je pense k c’est d’ailleurs le vrai sens de votre plate-forme « Kuyaga » et c’est ça qui forge la cohésion et la compréhension.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.