Photo d'illustration: source
article comment count is: 0

Twittoscopie : un petit pas pour les détracteurs, un grand pas pour les admirateurs

Deux événements de grande ampleur ont fait la une au Burundi la semaine écoulée : la première visite officielle du président Nkurunziza en dehors du pays depuis la tentative de coup d’Etat échouée en 2015  et la finale de la compétition Miss Burundi. Twitter s’en est donné à cœur joie. Voici la revue de ce qui s’est écrit de mieux sur Twitter, avec les commentaires du blogueur Alain Amrah Horutanga.

 Le président de la République a enfin quitté le pays. C’est par un communiqué « surprise »  de la présidence sur son site web que l’annonce a été faite. Une visite d’Etat du  président Pierre Nkurunziza en terre étrangère, les Burundais ne l’avaient pas vécu depuis plus de deux ans. C’était finalement la première grande surprise après le coup d’Etat manqué du 13 mai 2015. Et la twittosphère burundaise s’est très rapidement enflammée entre les pro et les anti Nkurunziza.

Pendant que certains abatwip avaient les yeux tournés vers le ciel comme les aiguilleurs de l’aéroport de Bujumbura afin d’apercevoir un bout de nez du nouvel avion présidentiel, c’est par la route que le président Nkurunziza a traversé la frontière. C’était la deuxième surprise. Si certains ont longtemps cru que la visite d’Etat allait mener Pierre Nkurunziza à Arusha ou à Dar es salaam, c’était finalement à Ngara, à une dizaine de kilomètres du Burundi. Une demi-surprise, diront certains.

Les fins « analystes » que sont les Burundais n’ont pas hésité à y aller d’une lecture « superficielle » de la visite. Ils sont allés au-delà  des apparences. Les analyses pleuvent tous azimuts. Un bon umutwip ne se laisse jamais influencer facilement. Il faut trouver la faille, le diable, la chose dissonante. Pourquoi le président est-il parti avec une si forte délégation ? La troisième surprise. Il fallait donc s’y attendre. Et chacun y allait de son commentaire.

Pendant ce temps, une polémique était née. Visiblement pas suffisamment renseigné, l’opposant Anicet Niyonkuru en a été à l’origine. Quel drapeau saluait le président de la République à sa sortie du Burundi ? Mais vous le savez, les gazouillis sont plus rapides que la recherche hein. Passons seulement.

« Lost in Washington »

Des jeunes burundais qui ont fait pendant toute une semaine la fierté d’une nation ont vite été rejetés comme de vielles marmites par certains des leurs. Et même si Yaga a fait largement écho de leur ingéniosité, les « lumières » de Wahsignton ont visiblement pris le dessus sur les « ténèbres » de Bujumbura. Nos porte-flambeaux ont succombé à la tentation de s’extirper du marasme burundais.

Participants dans une prestigieuse compétition de robotique au pays de l’oncle Sam, les jeunes burundais ont été déclarés portés disparus par la police de Washington. Ils se sont peut-être dit : «  Ici on aura en permanence de l’électricité pour recharger nos robots ».

Miss Burundi 2017 :  #Ndondeza Allion ?

Cette semaine la compétition miss Burundi aura été sur toutes les lèvres. Pendant que certains abatwip retenaient leur souffle sur twitter, d’autres ne se sont pas laissé berner par les beautés qui devraient défiler et présenter les différents projets. Ces derniers n’avaient qu’une question en tête : « où est passé la voiture Allion promise ? »

Mais aussi, y’a-t-il eu un problème avec la RTNB pour n’avoir pas diffusé en direct l’évènement ? Il ne fallait pas compter sur elle, car même en différée, la Regideso a toujours le doigt sur l’interrupteur.

Qu’as tweeté le « sage » ?

Cette semaine le « sage » a passé son temps à nous concocter une étude de haute facture certainement. Il n’a pas trop tweeté. Mais étant un consommateur invétéré de l’actualité burundaise, la visite du président Nkuruzinza en Tanzanie ne lui a pas échappé. Il a pris son téléphone avec courage. Il y a mis toute son énergie, ses connaissances et son intelligence pour arriver à décrypter ce voyage. Tout a été dit. Amen

Le Bonus

A la semaine prochaine.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.