article comment count is: 0

Les perles de Yaga : « Ingrats, dites-vous ? »

Nous revoici avec une nouvelle sélection de commentaires laissés par nos lecteurs sur notre page Facebook et sur notre site. Découvrez avec nous ce que nos lecteurs pensent de nos publications et ce que notre chroniqueuse, Elodie Muco, pense de ces commentaires.

Anschaire Niyonizigiye dans Washington ou Buja? Un choix maladroit vite fait de Spageon Ngabo

«Si on pouvait leur parler, on pourrait comprendre la raison de leurs actes. Oui, je voudrais que nos jeunes restent au pays. C’est eux les bâtisseurs de ce pays que nous voulons. Le Burundi a besoin de leur talent plus que les USA ou l’Occident en général. Mais est-ce que nous leur offrons les conditions qui les encouragent dans ce sens? Qu’attendons-nous des jeunes qui voient des cadavres joncher les rues et qui entendent parler d’emprisonnements et de disparitions forcées presque chaque jour, et qui ont peut-être perdu un être cher dans cette folie meurtrière partie d’un simple désaccord sur l’interprétation de quelques articles de la Constitution? En pareilles circonstances, je me garderai de les juger, je questionnerai plutôt la viabilité de notre société. Sommes-nous une société où les jeunes peuvent rêver un avenir radieux et l’atteindre? Leur acte peut être l’expression d’un échec que nous évitons d’endosser»

Un homme sage a dit : « Le mea culpa vaut mieux qu’un semblant dans le confort de l’innocence », il avait raison. Tout comme vous Anschaire.  

Jehova-Jiré MB dans Noms des lieux publics: les Burundais à court d’imagination? De Landry Ingabire

«Très bel article. Avenue Mbonerane… Avenue Buyoya… Avenue Ndadaye… Avenue Butwa… Avenue Buhutu… Avenue Cohoha […]»

S’il y a bien une chose dont peut se targuer Yaga, c’est bien d’avoir des lecteurs à l’imagination fertile. On kiffe!

Karl-Chris Nsabiyumva dans Washington ou Buja? Un choix maladroit vite fait de Spageon Ngabo

« […] même s’ils ne sont pas en danger de mort (ce qu’on ne peut pas affirmer), étant donné les conditions de vie, les opportunités et le climat, peut-on les blâmer s’ils décident d’aller chercher une vie meilleure ailleurs? Ne croyez  pas que ce qu’ils font, ils le font juste pour « le pays »! Ils le font aussi pour eux-mêmes! Si le Burundi ne peut pas leurs offrir de meilleurs conditions (on attendra jusqu’à quand?) alors le Burundi ne les mérite pas! Qu’il se contente de la fierté (mal placée à mon avis) quand ils réussissent; au moins ça, ça ne leur coûte rien».

Il a raison Karl-Chris. Nos jeunes ingrats ? Je ne crois pas. « La reconnaissance ne s’impose pas, elle s’inspire, et c’est la manière d’obliger plutôt que le bienfait qui la fait naître». Je vous laisse cogiter !

Magerano Eric dans Découverte Miss Burundi 2017: Vaniella Irakoze, la bosseuse

«Pour moi ces trucs de compétition de miss n’ont aucune importance suivant la situation économique de notre pays. Mieux vaut utiliser ces millions pour contribuer au développement des jeunes aujourd’hui envahis par le chômage […]».

Encore un pour qui la compétition Miss-Burundi n’est que futilités. Mais vu sous cet angle, il n’a pas tort ce cher Eric. Je dis ça, je dis rien.

Faustin Niyungeko dans Washington ou Buja? Un choix maladroit vite fait de Spageon Ngabo

«Ne blâmez point ces jeunes disparus, ils viennent de se libérer de la misère en  agissant ainsi. Et si d’autres jeunes burundais avaient de cette chance, vous pensez qu’ils feraient quoi ? Ils choisiraient de mieux mourir en Amérique qu’au Burundi».

Mieux encore cher lecteur, ils se choisiraient eux-mêmes. N’est-ce pas qu’il est facile de juger les autres tant qu’on n’est pas à leur place ? Mais c’est justement parce qu’on ne peut pas se mettre à la place des autres que l’on se permet de le faire. Ce n’est pas moi qui vous contredirais.

Iradukunda Prince Charmant dans Noms des lieux publics: les Burundais à court d’imagination? De Landry Ingabire

«Bonne réflexion Landry. Ce sont de petites choses qu’on ignore mais qui sont pourtant très importantes. On devrait aussi prendre du temps suffisant dans le choix des noms des lieux publics tout comme on le fait pour les enfants. Grand merci pour ce clin d’œil».

Je ne suis pas certaine que la comparaison « enfants-rues » soit des plus appropriée, mais l’important c’est qu’on ait tous capté le message cher Prince Charmant, n’est-ce pas ?

Thierry Nijimbere dans Washington ou Buja? Un choix maladroit vite fait de Spageon Ngabo

«Et si on vous demandait de choisir entre le ciel et l’enfer? Que choisiriez-vous? Moi je dirais bravo à ces jeunes qui ont pris une décision nécessaire pour leur avenir plutôt que retourner dans un pays où rien ne va».

Washington et Buja, ciel et enfer ? Certains diraient que vous manquez de discernement, cher Thierry. Mais entre patriotisme et réalisme, j’avoue que mon cœur balance aussi.  

Petero dans  La virginité est-elle nécessaire pour être «Miss Burundi» ? De Franck Nziza

«Eduquer nos filles en les rendant conscientes de ce qu’elles ont de sacré, je le comprends et je ne fais pas autrement, mais c’est une question qui doit rester strictement dans la sphère privée, une jeune fille a droit à une vie privée. Quel homme voudrait que la question de la virginité de sa fille soit débattue sur la place publique? Nous avons aussi un devoir de dignité qui suppose que l’on reconnaisse que le corps des jeunes filles leur appartient, même lorsqu’il s’agit d’une candidate miss».

Cher lecteur, je vous serrerais bien volontiers la main si je pouvais. Un mot, un seul de ma part : merci.

Ijeje dans La virginité est-elle nécessaire pour être «Miss Burundi» ? De Franck Nziza

«Toutes les Burundaises sont des miss […], c’est une calamité occidentale que de trier nos filles pour les amener devant des hommes afin qu’elles s’exhibent comme étant les plus belles, telle une foire des animaux domestiques, […] et les autres filles, sont- elles des chiffons à jeter? Je ne crois pas».

« […], certaines ont des prix de beauté, et d’autres n’en auront jamais, car la beauté de l’âme reste cachée. Toutes, toutes les femmes sont belles […],». Fan de Franck Michael cher lecteur ?

Josephine Nk dans Découverte Miss Burundi 2017 : Fleurette Dukenguruke, la slameuse

«que cette dialogue à était si sérieusement intentu»

Je vous demande pardon ?

Ndihokubwayo Ange Phiribert dans Découverte Miss Burundi 2017 : Gateka Monia, l’entrepreneure précoce  

«COURRAGE MADEMOISOUER»

Le scrabble ne m’a jamais attiré. C’était avant que je tombe sur ce commentaire…

Patrick Ndayizeye dans Découverte Miss Burundi 2017: Annie Bernice Nikuze, la prochaine Oprah Winfrey?

«Ferstation»

Envie de connaître les dernières inventions linguistiques en date? Ma foi, restez branché. Yaga vous les sert en quantité suffisante !

À bientôt chers lecteurs

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.