article comment count is: 0

Les perles de Yaga : on n’est pas sorti de l’auberge !

Voici notre sélection hebdomadaire des commentaires, du meilleur au pire, laissés par nos lecteurs sur notre page Facebook et sur notre site. Découvrez avec nous ce que nos lecteurs pensent de nos publications et ce que notre chroniqueuse, Elodie Muco, pense de ces commentaires.

Espérance Bigirimana dans Etudiant et marié : Comment s’en sortir ? de Landry Rukundo

« Oui, c’est un combat de pouvoir satisfaire le conjoint, les enfants, les autres membres de la famille, mais quand on est avec la bonne personne, tout marche comme sur des roulettes. »

Oui chère Espérance. Parce qu’une difficulté n’en est plus une à partir du moment où vous l’affrontez, ensemble. N’est-ce pas ?  Que c’est beau l’amour… Sans ironie.

Ndaba Jean Claude dans Habib Kundavyi : « L’Occident ne devrait pas être notre ultime destination» de Honoré Mahoro

« La paix est la seule condition sine qua non pour regagner le bercail ».

C’est clair et net. Quoi ajouter de plus ? Il a tout dit ce cher Jean Claude !

Mc Dean dans Habib Kundavyi : « L’Occident ne devrait pas être notre ultime destination» de Honoré Mahoro

« […] des gens qui ont des masters quittent leurs bureaux climatisés pour conduire les autobus parce que c’est plus payant! Et je trouve que ça n’a rien de dégradant!»

Moi aussi cher lecteur. « Il n’y a pas de mauvais métier sauf celui d’empoisonneur », dit-on chez nous. Que cela nous serve donc de leçon !

Quintin Belard Ahimboneye dans Habib Kundavyi : « L’Occident ne devrait pas être notre ultime destination» de Honoré Mahoro

« Entre deux maux…. »

On choisit le moindre. Et pour « ce » moindre là, il y’en a peu qui hésiterait. Y compris moi.

Jean Bora Uzima dans « La ville c’est trop dur, je me tire à la campagne… » de Tangy Irangabiye

« […] changeons de camps ! Qu’il me donne tout son argent pour que je vienne rester en ville et qu’il vienne cultive les champs ! »

Comme quoi, on n’est jamais satisfait de ce qu’on a. N’est-ce pas Jean Bora ?

Maza dans Habib Kundavyi : « L’Occident ne devrait pas être notre ultime destination» de Honoré Mahoro

« L’idée est très louable. Cependant on en reparle dans 5 ans? »

Ma réponse ?  Laissons donc le temps au temps, cher Maza.

Jean Bora Uzima dans La colonisation au Burundi : qu’un bilan négatif ? de Egide Nikiza

«La colonisation était un mal nécessaire! Si les blancs forçaient nos ancêtres à faire tous ces grands travaux pénibles, c’était pour notre bien ! Nos colonisateurs voulaient que nos pays deviennent de véritables nations. Si les blancs ne forçaient pas nos ancêtres à faire ces travaux que serions-nous aujourd’hui ? Nous serions toujours enfermés dans de grandes forêts où il n’y aurait ni routes ni même des villes! Alors les pessimistes ne voient que le mauvais côté de la direction de nos colons de l’époque en  qualifiant ces travaux d’esclavagisme»

Sidérant. Aberrant. Révoltant. Celui qui a dit que l’ennemi des africains sont les africains eux-mêmes n’a pas menti. Et on n’est pas sorti de l’auberge !

Ndaba Jean Claude dans Habib Kundavyi : « L’Occident ne devrait pas être notre ultime destination» de Honoré Mahoro

« Les jeunes qui se rendent en Occident devraient avoir dans leur tête la soif d’acquérir une très bonne éducation, pas l’argent, qui leur permettra de s’en sortir une fois rentrés au bercail ». 

L’argent c’est la vie ; l’argent c’est la satisfaction des besoins et des désirs, disait Honoré  De Balzac.  Soyons donc réalistes cher Jean Claude.  Pourquoi se mentir ? Ayons les deux !

Eric Mugisha dans Habib Kundavyi : « L’Occident ne devrait pas être notre ultime destination» de Honoré Mahoro

« Il faut aller en Europe pour y puiser des connaissances, et après venir construire votre chère patrie! » 

Ça sonne bien, ça sonne juste. C’est ce que beaucoup préfèrent d’ailleurs. En théorie, seulement.

Bizimana Yves dans  Etudiant et marié : Comment s’en sortir ? de Landry Rukundo

«Il suffit de s’engager !»

À l’armée, ne dit-on pas pareil ? Ah non, ce serait plutôt « enrôlez-vous !» Mais ce n’est pas très loin, admettez. Du coup, ça me donne envie de faire de l’esprit et dire, « à l’amour comme à la guerre. »

À bientôt chers lecteurs

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.