article comment count is: 0

Twittoscopie : l’ère de l’Aluchoto

La semaine passée, on vous parlait de la naissance d’une nouvelle langue, made in Burundi. Cette semaine, on vous apprend qu’elle s’est confortablement installée, au grand bonheur de la twittosphère burundaise. Un autre fait a titillé les abatwip : l’idylle naissante entre le Burundi et la reine de la pop américaine, Beyonce. Voici l’actualité qui a marqué twitter, décortiquée par le blogueur Alain Amrah Horutanga.

La fièvre Aluchoto n’a pas fini d’accroitre son nombre de locuteurs. Même Yaga n’y a pas échappé. Elle colle à la peau comme une sangsue. Lors du dernier débat tenu à l’Institut français du Burundi, Yaga a été secoué, foudroyé par la beauté de cette nouvelle langue.

Ikiriho ainsi que Laurent Delahousse, l’ambassadeur de France au Burundi, ont été aussi touchés par cette « épidémie ». Quelle différence entre « Décorés »  et « décollés »? Visiblement aucune en ce jour du 55ème  anniversaire de l’indépendance du Burundi. Ikiriho en sait quelque chose. Pour le journal en ligne, le président a « décollé» ceux qui se sont illustrés. Ce qui n’a ni plus ni moins fait le bonheur de Mamadou.

https://twitter.com/IkirihoHUMEUR/status/881142704817811457

https://twitter.com/IkirihoHUMEUR/status/881144852511174656

Sur cette même lancée, l’ambassadeur de France au Burundi nous a épatés. Lui qui s’exprime pourtant bien dans sa langue maternelle, a succombé au charme de l’aluchoto. Il fallait bien qu’il figure sur la liste des décorés pour usage excellent de cette nouvelle langue. Oups ! La liste des décollés.

Un tweet, une charge

Visiblement le tweet de l’ambassadeur de France au Burundi aura été celui de la semaine. Existe-t-il un genre de propos que ne devrait pas tenir un diplomate ? La question se pose-t-elle au moins ? Une appréciation d’un coucher de soleil de l’ambassadeur aura suffi pour s’attirer les foudres d’une partie des abatwip.

Le 1er juillet en trois tweets

Comme chaque année,  la célébration du 1er juillet n’a pas été du goût de tous. Et nous savons qu’humainement on ne peut pas satisfaire tout le monde. Cette journée a été différemment commentée.

D’abord commençons par l’un des plus illustres personnages de la twittosphère burundaise,  son excellence ambassadeur Willy Nyamitwe qui reproche à Iwacu une chose : « un seul tweet » pour une journée aussi importante pour le Burundi et les Burundais.

Ensuite, l’annonce du président de la République sur l’autofinancement des prochaines échéances électorales a aussi été très commentée. Différemment comme vous pouvez l’imaginer. Certains soutenant l’idée et d’autres n’y voyant ni plus ni moins qu’une autre manière « d’appauvrir une population déjà pauvre » vu que c’est la population qui est appelée à contribuer à la réussite de ces élections en 2020.

Enfin, la décoration de certaines personnalités laisse perplexes un bon nombre d’abatwip qui se sont lâchés sur le réseau de l’oiseau bleu.

Beyoncé et le Burundi

Dans cette histoire, il y a peut-être une question de lettres : B comme Burundi. Beyoncé se soucie du sort des enfants de ce petit pays d’Afrique. Elle participe dans une campagne avec l’Unicef afin de fournir de l’eau saine aux enfants du Burundi. Mais après plus d’un an sans tweeter, ses fans jubilent ou plutôt se moquent d’elle. Au-delà de la gratitude du geste de la part des abatwip, certains de ses fans nous ont produits des perles, en commentaires. En voici quelques-unes.

https://twitter.com/whytryshay/status/880820192326152193

Comme Beyoncé avait tweeté juste la veille de la fête de l’indépendance pour le Burundi, certains n’ont pas hésité à faire un lien direct avec l’actualité. Si une partie des abatwip en ont fait un sujet de discussion, d’autres se questionnaient sur l’intérêt et les conséquences de cette initiative.

Beyoncé connait-elle le Burundi ?

Une autre question en rapport avec la chanteuse américaine a eu son pesant sur la twittophère burundaise. Mais quand le porte-parole du gouvernement nous apprend qu’Obama ne savait pas où se trouve le Burundi, pourquoi et à plus forte raison voudriez-vous que Beyoncé le sache ?

Allez ! A la semaine prochaine !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.