article comment count is: 0

Chers jeunes, « osez !»

Lors d’un atelier de formation organisé par Yali, les participants ont été amenés à résoudre des problèmes, une gymnastique pas facile, qui a fini par subjuguer la blogueuse Bella Nininahazwe. La jeune étudiante, édifiée par la séance, lance un appel à cette jeunesse burundaise bourrée de talents mais qui a peur de se réaliser.

Tout est né d’un simple exercice. Les intervenants de la formation en provenance de Yaga lancent un défi aux participants : dans de petits groupes de trois personnes, ils doivent élaborer un projet qui résout un problème quelconque et trouver son impact si on utilise les réseaux sociaux. Les résultats sont surprenants. : de jeunes gens qui défendent bien leurs idées, de brillantes idées, de superbes arguments. Ces problèmes qu’on rencontre au quotidien ont leurs solutions dans les têtes de ces jeunes !

Des solutions qui resteront stockées malheureusement dans ces petites caboches, pour un seul et unique obstacle : la peur. La peur d’échouer, la peur de se voir ridiculisé par son entourage, la peur de manquer de soutien, …Une peur qui nous freine, nous fait reculer, nous empêche de contribuer au développement de notre société.

Et si on pouvait vaincre cette peur

La jeunesse burundaise doit apprendre à conjuguer le verbe « oser », au présent. Je pars d’un exemple de jeunes qui ont de brillantes idées. Mais je sais qu’il y’en a d’autres qui ont du talent, des dons et de superbes techniques qui pourraient marquer la différence dans tel ou tel autre domaine.  Malheureusement, ils se sous-estiment : «Je suis si petit, ils vont me dénigrer, ils vont dire ceci et cela … ».

Cher jeune, vas au-delà du « qu’en dira-t-on », sors de ta zone de confort, lances-toi ! Comme le disait mère Theresa, la vie est une aventure, ose-là.

Des excuses, on en aura toujours, mais on devrait se poser cette question : « Qu’est-ce que je veux  laisser quand je ne serais plus là ? » Ces idées enfouies, ensevelies  dans nos têtes peuvent sauver notre pays d’une façon ou d’une autre. Laissons-nous contribuer au développement de notre communauté par le peu qu’on a, nos idées.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.